Partagez | 
 

 Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Holly Wate
Pirate
avatar
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
224/250  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 30 Déc - 16:01


Le monde tourne





L
e sourire de la rose s’agrandit. Méliandre avait profité de l’attaque de Damon comme il fallait. Elle avait su en tirer profit sans réelle difficulté. Excellent. Même si son attaque à elle s’était révélée être un effroyable échec. Mais bon, on ne peut pas tout avoir. Là, ce Noda serait sonné et sans doute moins vigilant, ils avaient toutes leurs chances de le vaincre plus facilement. D’ailleurs, la surprise qui reflétait ses paroles prouvait qu’il n’avait pas du tout prévu ça. Le plan avait marché, même s’il ne dormait pas totalement. Méliandre n’avait qu’à le toucher encore une seule fois et il dirait adieu à son état de conscience, rejoignant ainsi les bras de Morphée. Elle l’observa réfléchir, semblant choisir sa prochaine cible. Et s’il n’était pas stupide, son choix serait très rapide… Fronçant les sourcils, Holly se concentra, prête à intervenir si possible. Et l’attaque de l’autre ne se fit pas attendre, même si le fait qu’il se dirige vers sa nakama ne l’étonnait pas vraiment. Œil pour œil, dent pour dent après tout. La rose siffla, ordonnant à la renarde de se mettre entre les deux avant d’elle-même créer un mur de neige devant Méliandre. Il ne serait pas assez solide, mais ça lui donnerait l’opportunité de prendre du recul.

-Damon !

L’appel avait été bref, mais elle se rendit compte qu’elle aurait très bien pu s’en passer. En effet, il semblait avoir de lui-même pris conscience de la situation et se préparait à attaquer. Il fit toute une série de geste avec son épée, avant de faire apparaître un lion se dirigeant droit vers Noda, grâce à ses ondes. Rapidement, la rose concentra sa neige devant elle, murmurant doucement son attaque, créant à nouveau un renard des neiges. Celui-ci, plus gros que celui du départ se dirigea directement vers le blond, l’attaquant tout aussi rapidement que sa corpulence le lui permettait. Deux créations sur le terrain… Elle n’arrivera pas à en générer une troisième maintenant. Reprenant son souffle, elle tituba un peu avant de se stabiliser. Deux c’était beaucoup, surtout pour un combat comme ça. Là, elle allait dépasser la limite qu’elle s’était fixée pour un laps de temps limité. Dans tous les cas, Noda aurait plus de mal entre deux créations de neige, surtout si l’attaque de Damon avait fait mouche.

Détournant la tête quelques instants, elle regarda les autres combats autour d’elle. Enfin, le peu qu’elle voyait… La rose avait tellement été obnubilée par celui qui leur faisait tête qu’elle n’avait pas pris le temps de regarder comment s’en sortaient les autres. Et là, une chose était sûre, elle avait perdu de vue Nakata et Hato. Bordel… Lâchant un juron, elle se tourna vers Méliandre, essayant de lui demander si elle ne les avait pas vu. Elle avait un mauvais pressentiment. Un mauvais pressentiment qui l’oppressait, comme un poids sur sa poitrine. Elle devait être certaine que tout allait bien, quitte à fuir ici. Ça pouvait paraître stupide, et elle avait conscience de l’être, mais c’était plus fort qu’elle…

Secouant la tête, elle se concentra à nouveau sur le combat en cours. Après tout, ils étaient assez grands pour savoir se débrouiller seuls. Elle ne serait qu’une gêne pour eux. Autant qu’elle soit certaine d’en finir ici avant de les rejoindre, ce serait beaucoup plus prudent d’avoir un adversaire à terre…

Crédit: Cali' in epicode

Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Lun 31 Déc - 13:43

« Le monde tourne »
C'est du suicide, mais c'est pour la bonne cause non ?

Lorsque Damon l'eut atteint et que le sang gicla, je senti une envie presque irrépressible de me jeter sur Noda et de le délester d'une partie de son sang, non pas que celui-ci me paraissait exquis, loin de là, il avait même une odeur immonde... Mais cela faisait déjà un petit moment que je ne m'étais pas abreuvée et l'odeur acre du sang qui embaumait le champs de bataille n'arrangeait vraiment pas les choses...
Je laissais échapper un juron lorsque je me rendis compte que mes mains n'atteindraient pas ma cible, mais un léger sourire narquois apparu sur mes lèvres lorsque je distinguais le blondinet tanguer légèrement, alors juste un effleurement suffisait, c'était bon à savoir, très bon... L'effet de surprise avait été on ne peut plus réussi.

« Une maudite, bande d'ordures ! »

Il avait l'air énervé, voilà encore une chose qui me tira un grand sourire dévoilant mes crocs, l'énervement n'amenait jamais rien de bon, et la plupart du temps cela menait même à notre perte, il serait moins attentif et probablement plus brouillon, tout ceci combiné à la grande fatigue dont il semblait à présent atteint étaient deux très bons points pour nous...
Et puis qu'est-ce-qu'il croyait que nous n'avions aucun plan en tête, que nous agissions sans réfléchir ? Non, un peu suicidaire surement, mais il ne fallait pas non plus exagérer comme j'avais pu le dire auparavant à Holly, il était hors de question que je crève aujourd'hui, nous avions encore tant de choses à découvrir et ma soif de quelque type qu'elle soit été encore loin d'être étanchée... Et si pour y parvenir je devais me jeter sur ce type et le vider de son sang sans aucune vergogne, je n'hésiterais pas le moindre instant...

Le blondinet quelque peu stupide à mon goût tenta une chose qui me paru totalement dénué de sens, il fondit vers moi prêt à me donner un violent coup de poing. Mais quel idiot, il n'avait donc pas compris, s'il touché à nouveau mes mains s'en était fini de lui, un immense sourire éclaira de nouveau mon visage et je ne bougeais pas d'un millimètre attendant avec détermination le moment de me protéger et le mener vers sa perte même si le coup risquait d'être douloureux...
Mon sourire quitta cependant bien vite mon visage lorsque je vis la renarde venir s'interposer entre Noda et moi, sans compter le mur de neige qui venait de s'élever devant moi. Je me tournais vers ma nakama les bras ballants, c'était une occasion en or qu'elle venait de ralentir, enfin j'espérais que le mur de neige ne soit pas assez résistant et vole en éclat, ralentissant quelque peu la lancée du pirate rendant le coup moins violent...
Je vis alors dans le regard de la jeune fille une chose étrange, un sentiment d'inquiétude qui se confirma lorsque ses yeux croisèrent les miens et les questionnèrent, je fermais les yeux quelques secondes tentant de me concentrer et entendre ce qu'il se passait pour Hato et Nakata, mais je ne maitrisais pas assez mon pouvoir pour pouvoir distinguer seulement les bruits voulus, et autant le dire tout le fracas et brouhaha que produisait la bataille gâchait toute possibilité de distinguer ce qu'il se passait pour mon créateur et notre capitaine.

« Je n'arrive pas à distinguer ce qu'il passe, je suis désolée Holly... Ne t'inquiètes pas ils sont expérimentés... Puis déchiquetons ce taré, ça nous permettra de les rejoindre au plus vite. »

Je passais ma langue sur mes lèvres avant de me tourner de nouveau vers le mur de neige les bras en position de manière à ce que lorsque le mur se brise et que Noda tente de m'atteindre, il vienne directement se nicher de lui-même au cœur de mes mains.
Malgré ce que je venais de dire, je m'inquiétais autant sinon plus pour le reste de notre équipage, voilà un petit moment que je ne distinguais plus le bruit caractéristique des katanas d'Hato non loin de nous et le fait de ne pas savoir où il se trouvait ne me disait rien qui vaille, j'espérais seulement que nous n'arriverions pas trop tard, ni pour lui ni pour Nakata...
Serrant légèrement la mâchoire je marmonnais à Holly de se tenir prête, attendant le moment où la collision serait inévitable, viens là pauvre fou, te rends tu seulement compte que tu vas toi même te jeter dans la gueule du loup...

« La mort est une loterie méprisable, ordinaire, illogique, même sur le champ de bataille. »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Jeu 31 Jan - 11:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Jeu 3 Jan - 13:56

VS




Doji : Notre courageux Pacifique sentait son âme de guerrier bouillonner en lui. Il venait d’avoir un petit Flash-back, le ramenant une trentaine d’année en arrière. A l’époque, il était loin du soldat courageux qu’il était actuellement. Adolescent martyrisé par ses camarades, il avait décidé de s’inscrire à la Boxe le soir où, le voyant roué de coups, sa mère était tombée en larme. Afin de ne plus jamais la voir pleureur, ni elle, ni aucun autre civil, il s’était juré de devenir le meilleur.
Son mouvement oscillatoire avait encore plus d’ampleur et de vitesse qu’au début. Tous ses sens étaient en alertes, grâce à un formidable jeu de jambe, il pouvait balancer l’ensemble de son corps de la gauche vers la droite, tout en gardant l’équilibre. C’est ainsi qu’il évita le terrible uppercut du pirate, qui lui frôla l’épaule droite.

- Hajime no Ippo…
Ramenant alors toute la force et la vitesse accumulée depuis le début de la manoeuvre, John asséna une puissante droite, qui ne fit que très légèrement vaciller un Doji... pensif. Ce dernier contre attaqua alors avec un nouveau coup de gourde. Mais le Vice-Amiral n’était déjà plus dans sa trajectoire. En effet, prit par le mouvement balancier de son corps, il était penché sur la gauche cette fois et il ramena alors tout son poids de l’autre côté, assénant alors un second coup de poing. Il se déchaîna en livrant ainsi un véritable flot de coup de poings. Gauche, droite, gauche, droite… Le Dempsey Roll était placé et allait continuer en augmentant le rythme, jusqu’à ébranler la garde adverse.

- Dempsey Roll !

Gauche, droite, gauche, droite, gauche, droite, gauche, droite… Chacun de ces coups résonnait avec force. Mais Doji demeurait serein, comme une montagne. John décida donc d’en conclure avec le coup final, il tordit son avant bras droit vers l’intérieur, le dirigea en arrière pour préparer sa frappe, et envoya son fulgurant coup de poing avec un puissant effet rotatoire qui amplifia l’attaque en créant un brusque (mais puissant) tourbillon d’air autour du poing.

- Hajime no Ippo : Corkscrew Blow !
Un poing ouragan, chargé de rage et de volonté, censé envoyer sa cible au tapis à chaque fois. Aujourd’hui, Pacifique n’avait que l’espoir. L’espoir de voir cet homme reculer, ou tomber… Il n’avait plus que l’espoir car, même son énergie, il venait de la perdre à l’instant, en mettant tout ce qu’il lui restait dans cette attaque.

Daisuke & co : Red et Blue étaient fier de leur enchaînement. Eux tournaient comme une toupie et leurs battes allaient frapper aléatoirement les Grenades Ka, qui se dispersaient un peu partout sur le champ de bataille. Mais malheureusement, l’attaque avait un laps de temps relativement court, il fallait parfois relancer des Grenades dans les airs. Et c’est lors d’un de ces brefs temps mort qu’un soldat en profita pour bondir sur le duo, arme à la main. Son attaque verticale fut alors bloquée par Red, contraint à rompre la formation. La parade fut de suite suivie d’une attaque de Blue, pour éjecter le « Justicier ».
Depuis qu’Harushige était de retour dans le coin, il n’était pas question de se faire battre par ces… sous-adversaires.

De son côté, voyant que la fille au sabre lui opposait une certaine résistance, Clyde avait levé son second pied pour l’abattre également sur elle et l’écraser totalement. Mais la petite sabreuse reçut in extremis l’aide de la blonde (cible initiale de Clyde) qui l’emmenant plus loin. Du coup, le Double Big Foot percuta tout simplement le sol.
Clyde aurait volontiers poursuivit ces demoiselles, mais la baffe qu’on lui donna à ce moment lui fit revoir l’ordre de ses priorités… Partagé entre rage et interrogation, il regardait le petit soldat à l’origine de cet acte insensé. Puis il l’attrapa par le cou, d’une seule main.

- Pourquoi t’as fais ça Man ? T’es stupide, tu tiens pas à la vie ?
Sans même attendre la réponse, Clyde avait puni l’effronté en le frappant à répétition dans l’abdomen. Le pauvre ne savait plus qu’à faire, tenter de dégager son cou, strangulé par la main du pirate, ou bien se protéger des coups de poings, quitte à y perdre ses bras. De toute façon, c’était trop tard… sa bande de pote criait pour rien… ils pouvaient courir, attaquer l’ex-gros lard, ça n’y changerait rien : ce malheureux n’avait plus que quelques instants à vivre. Comme s’il s’agissait d’une vulgaire poupée désarticulée, il balança le corps devant lui.

- Bon, personne suivante s’il vous plait.

Nakata :Rien ne se passait comme prévu, Cette petite escarmouche commençait à s’étirer en longueur. Doji me tapait particulièrement sur le système, il prenait son pied en s’amusant avec Pacifique… Mais il m’ôte une épine du pied. Quand j’en aurais fini avec les gêneurs, je n’aurai qu’à les faucher tous les deux. En un seul coup, je me débarrasserais de deux menaces sérieuses.
Tiens, en parlant de menace sérieuse (ou pas !), l’autre Phénix était venu prendre sa dérouillé. Sa démonstration de rapidité ne m’impressionnait pas du tout, de même que l’attaque qui s’en suivit. Il s’approchait de moi assez vite, mais je savais parfaitement que ce n’était que pour prendre appui sur mes épaules, du coup j’en profitai pour placer ces quelques mots, avant de lui faire comprendre qui menait la danse.

- Toi et ton ami aux dents pointues, vous avez tendance à penser que vous êtes rapide. Je vais m’empresser de corriger ce défaut en vous faisant comprendre quelque chose d’important : vous êtes encore loin du Nouveau Monde les gars… Et je suis très certainement le plus rapide d’entre nous ici.
Bluff ? Non… J’allais dévoiler ma meilleure technique. Il fallait les impressionner un peu. Je ne mentais pas lorsque je disais être le plus rapide. Bien sûr, quand je dis vitesse, je ne parle pas de courir dans tous les sens, ou de se déplacer à la manière des Agents Gouvernementaux… Nan, moi je parle de la vraie vitesse, la seule qui face vraiment autorité, cette vitesse avec laquelle Mifune m’avait mis à terre.
Alors que l’oiseau prenait de la hauteur pour mieux me retomber dessus, je dégainai mon large sabre, que je plaçai au niveau de ma taille, comme s’il était rangé dans un fourreau imaginaire. Pour le reste… magie, je n’avais plus qu’à fermer les yeux.

- Focus Slicer.
To Slice : couper en fines tranches. La jambe du blond s’approchait dangereusement, pourtant je demeurais immobile. Et à l’instant précis où il était censé me toucher, ses deux jambes (censées me fracasser les épaules) mais également ses deux avant bras, écartés sur le côté pour l’équilibre, se disloquèrent de son corps et tombèrent au sol. Son avant bras droit tomba juste devant mon pied, donc je n’eus qu’à me pencher pour l’attraper, ce serait un bon souvenir.

- Magne toi et relève toi. Si ce genre de technique marchait sur toi, on serait au courant.
Et j’étais déjà prêt : Focus Slicer. Le principe de cette technique était simple, mon Haki de l’observation était confiné dans une sphère particulièrement petite, d’environ deux mètres de rayon, tout autour de moi. Il y était toutefois particulièrement concentré. Le reste, c’était de la vitesse pure. Un peu comme du Iaido, mais sans le mouvement de dégaine. Le moindre corps étranger qui pénétrait le dôme invisible était coupé en deux, indépendamment de sa nature. Feuille, balles perdues, éclats de grenades Ka, tout ça jonchait le sol tout autour de moi, découpé en deux. Et pourtant à l’œil nu, je ne bougeais pas. Voilà comment vaincre ce type… Il devait se rendre tangible pour m’attaquer, mais s’il le faisait, il serait découpé. Il pourrait tenter de pénétrer dans le dôme sous sa forme intangible, mais il serait à nouveau coupé au moment où il se retransformerait pour me frapper !



Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1680
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 8.601.542.528 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Jeu 3 Jan - 20:37




    Chasseur de Prime et Marine, ensemble !




    Acte 1 :


    Spoiler:
     

    Le chasseur se fatiguait, mais dans de telles conditions n'importe quel être humain utilise toutes ses forces pour s'aider. Le Mozart de Renaissance comptait bien survivre et réclamer une part de chaque prime présente ici au gradé de la Marine le plus proche. La musique qu'il utilisa revigora son allié. Shindô prit étrangement bien le compliment sur son parfum, mais Noctis fut honnête avec lui ! Contrairement aux hommes-poissons qui sentent le poisson frai, Shin' sentait le poison. Une petite odeur qui ne pouvait que ravir l'hôte du Chaos. Tendance vers les hommes ? Non pas du tout ! Mais les hommes-poisson et leurs grandes mains sont tellement impressionnants. Quasi géant et surpuissant, ils sont la source de profondes discriminations. L'élu n'était pas sans le savoir, tout simplement car, rappelons le, il passa un an de son existence sur l'archipel de Shabaody. Un archipel assez "fun" étant donner ses bulles aussi présentes que l'oxygène dans l'air.

    Shin' et Noc' ne s'entendaient pas forcément bien depuis que le chasseur chaotique faisait parti de Renaissance, néanmoins, en ce jour, les deux hommes allaient s’entraider ! Un duo de choc allait naître.
    D'après le second de Renaissance, la victoire était sûre à 65%, mais il restait 35%¨de côté à ne pas sous-estimés. Le musicos de Renaissance analysa la scène au détail près.

    L'homme-poisson attrapa sans sourciller la jambe de Shindô, étrange, Archer pensait qu'ils étaient de force égale, mais un Fugu contre un requin, le niveau de force et de résistance est vite différence. Un contraste très mauvais. Si seulement Shindô pouvait s'induire de poison dès maintenant, l'homme-requin serait en mauvaise posture.

    Noctis savait que le Gyojin Karate utilisait essentiellement les poings le fait est qu'en tenant d'un main la jambe du Fugu, l'homme se privait d'un poing. Le chasseur ne pouvait certes pas prédire la suite, mais il comptait déjà paralyser l'homme à l'aide d'une technique de pression. Si bien qu'une fois le coup de poing lancer en direction de Shin', le futur Requiem utilisa son Pression Sizor

    Technique:
     

    Le poing de l'homme fut instantanément bloqué, profitant de ce court lapsus de temps l'homme-instrument enchaîna par son fétiche Boom

    Technique:
     

    Une fois le son produit, une explosion se produisit sur le dos de l'homme-requin. Une explosion frontale étaiit impossible à cause du Fugu, Profitant de l'explosion presque inévitable, Archer cessa la musique et hurla :

    " Tête de poisson je t'amplifie pas pour rien ! Frappes-le histoire de le sonner et utilises ton poison !"

    Le chasseur lança cela et ajouta :

    " Après avoir battu le poisson-de-garde, tu détruiras le bateau de ce sale Supernova et moi je brûlerai les voiles."

    L'esprit d'Archer ne pensait plus que d'une façon... Berry'z, reconnaissance, réputation. Une bonne réputation s'avérait pratique pour les ambitions futures de Renaissance, alors ne pensant pas vraiment à s'enfuir, mais plutôt à s'enrichir, l'hôte du Chaos était fin prêt. Les voix du Chaos résonnaient dans son esprit, le poussant ainsi au combat à mort.





Revenir en haut Aller en bas
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Ven 4 Jan - 17:47


Tu me dois un combat


Si Shindô était resté relativement de marbre face à la blague de son camarade, il cogitait déjà dans sa tête au type de sanction qu’il infligerait à Noctis. Il faut dire qu’entre eux, les débuts avaient été particuliers. Recruté sur le volet, alors que Renaissance « renaissait », Noctis avait séduit le Boss par ses tours de magie, mais le Fugu, loin d’être impressionné, avait toujours mis un point d’honneur à le surveiller. Bien qu’après tous ce qu’il avait vécu entre temps, tout ça n’était déjà plus qu’une vieille histoire, le Fugu restait particulièrement attentif par rapport à ce musicien. Après tout, ce dernier ne s’était-il pas présenté comme étant un grand partisan du Chaos et de la discorde ? On pouvait même pousser le raisonnement encore plus loin, n’avait-il pas vu en Renaissance un moyen de passer le temps en attendant de trouver une autre manière plus amusante de répandre le chaos ?

L’homme poisson évitait d’y penser. Il avait beau avoir toutes ces idées en tête par rapport à Noctis, cela n’ôtait pas le fait qu’il préférait mille fois être avec lui que contre lui. A terme, il avait compris que ce pouvoir – qu’il trouvait ridicule au début – était en fait l’un des plus redoutables qui soit. Gardant pour l’instant tous ses doutes et ses convictions au fond de lui, le chasseur de prime se concentra sur son attaque.
Comme il s’y attendait, son premier coup de pied avait été bloqué. En fait, cette première attaque fonctionnaire rarement contre ce genre d’adversaire, qui esquivait généralement avec aise, pour pouvoir contre attaquer, ou qui bloquait. Non, elle servait plutôt de test, ou d’échauffement, selon. Très pratique pour s’approcher de son ennemi, Shin’ avait alors tout le loisir de placer ses attaques rapprochées. Mais le Squale lui retenait la jambe avec son poing, rendant tout enchaînement avec les jambes impossible. Et ses appuis étaient bien trop mauvais que pour utiliser efficacement un coup de poing. Pis ! L’homme requin contre-attaqua en visant la tête du poisson ballon.


Voyant le poing approcher, Shindô se laissa simplement tomber au sol. Son pied droit était toujours immobilisé par le requin, mais son dos tomba lourdement à terre, lui permettant ainsi d’éviter l’attaque. Mais en agissant de la sorte, il s’était placé dans une position très peu favorable. A vrai dire, lui-même n’avait pas trop réfléchi à la suite et espérait simplement frapper l’homme poisson suffisamment que pour se dégager et se relever. C’est alors qu’il remarqua le brusque changement d’instrument du musicos. Agissant malgré la condition imposée par Shindô, Noctis usa de son pouvoir pour restreindre les mouvements du Squale, puis enchaîna en lui faisant exploser le dos. Notre Fugu était en rage, mais n’allait pas remballer ce camarade qui venait de le sortir d’une fâcheuse impasse. L’occasion de quitter les lieux était trop bonne.

Tête de poisson je t'amplifie pas pour rien ! Frappes-le histoire de le sonner et utilises ton poison !

Comme tu es intervenu, tu me dois un combat, Orchestre ambulant…
A ces mots, profitant de la distraction causée par les attaques de son partenaire, Shindô prit appui sur ses mains et asséna à son opposant un puissant coup de pied ascendant, via sa jambe libre. Administrée au niveau du menton, « Kachiage Haisoku » était censée faire décoller l’homme poisson, laissant alors l’opportunité au Fugu d’en terminer avec un dernier échange de coups dans les airs, enchaînement qui se clôturerait par un dernier coup descendant.

Hyakumaigawara... !
Arrivé à hauteur de son ennemi, il donna un premier coup de pied latéral, en visant les côtes. Le coup se voulait appuyé, de façon à bien entamer le combo. Chacun des coups de pieds qui allaient suivre, aurait la capacité de briser cent tuiles.

Go... !
Il enchaîna donc avec l’autre jambe, pour un deuxième coup de pied latéral qui se voulait plus succinct et moins appuyé que le premier.

Dai... !
Retour à la jambe initiale, qui alla « fouetter » l’épaule de l’adversaire.

Ge... !
Avant dernier coup, mais certainement le plus importante. A l’issu de se dernier, le corps de Shindô effectua une rotation complète, lui permettant de libérer plus de puissance dans le dernier coup…

RI !
Un bon coup de pied retourné, porté avec la plante du pied destiné à s’enfoncer dans l’abdomen adversaire, pour le sonner, le temps que vienne la technique qui allait véritablement l’envoyer au tapis. Shin’ arma son bras droit, sur lequel un fluide indigo se propagea et projeta sa paume, grande ouverte vers le menton de son adversaire.

Jodan Bakusho !
L’utilité de se coup de paume était multiple, ici en l’occurrence, elle permettrait à Shin de bloquer une éventuelle attaquer tentée à ce moment précis. Shin’ était encore trop enthousiasmer que pour réprimander un Noctis qui commençait à prendre la grosse tête… Voilà qu’il lui donnait des ordres à présent.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Ven 4 Jan - 18:33



La mort d'un homme bon


Merci de votre lecture !

"Ca y est ? Elle est sauve ? J'y vois plus rien. Je sens plus mon corps... Ce type... Il va me tuer. Je le sais. Je le sens. C'est fini. Kazuma... Désolé..." C'est les dernières pensé de cet homme, Yasuyoshi. Inconsciemment, il s'était protéger le ventre, ça lui a laissé le temps de survivre quelques secondes de plus, seulement. C'était la fin de ce jeune marine. Il s'était écrasé au sol après avoir était lourdement relâché par la bête blonde. Avec cette transformation, Clyde était devenu un autre homme. Déjà, il savait parler. Ensuite, il était devenu beaucoup plus puissant.
Au même instant, un peu plus loin sur le champ de bataille, son jeune frère vit la scène, mais revenons un tout petit peu plus tôt, au moment où Okita allait être frappé par Blue. Le choc des deux battes de base-ball fut détonnant et le jeune blond fit un pas en arrière pour contrer l'attaque du pirate. Les quatre hommes ne bougèrent pas un instant. Jusqu'à cet instant. Celui où le meurtrier de son frère passa à l'action. Ce fut un choc plus horrible que celui des armes des combattants. Il avait les yeux écarquillés (ce n'était pas le seul) et n'y croyait pas (il n'était pas le seul non plus). Il suffoqua presque lorsque le corps de son frère toucha le sol. D'un excès d'adrénaline, il repoussa fortement la batte bleue du pirate. Il frappa alors le même type avec une force qu'il n'avait jamais utilisé. Il visait la tête. Il avait des envies de meurtres. Il ne se contrôlait plus. Sitôt après, sans vérifier si l'attaque avait été couronné de succès, il fonça, avec une prodigieuse vitesse (d'ou son appartenance à l'équipage de Daisuke) en direction de l'ancien gros lard.
Arrivé à ses côtés, il le frappa à multiple reprise, toujours visant la tête. Il frappait, frappait, frappait. Toujours plus fort. Il utilisait alors son attaque la plus puissante : "Home run". Lorsqu'il finit, il se dirigea à côté de son grand frère.

"Sano... Réponds-moi... Réponds ! Sano !!!! Hurlait il."

Comme pour le soutenir, lorsqu'il s'était dirigé vers Clyde, Okita s'interposa entre lui et les deux pirates. Il devait s'en occuper, il y parviendrait rapidement, ils n'étaient pas si fort. Il n'avait qu'à les couper rapidement. Il irait aider son capitaine juste après. Il leur fonça dessus, visant bien sûr Red (J'espère que c'est le seul debout ~) . Ensuite, il fut soutenu par son meilleur ami et Capitaine, Daisuke. Le commandant avait poursuivit l'assaut sur le second d'Harushige.

"Firo ! Viens soigner Sano ! Vite ! Viens ! Hurlait maintenant Kazuma."

Le ton qu'avait pris le second de l'équipage ne donnait aucunement le droit à une objection. Il s’exécuta. Il fonçait vers ses amis. Daisuke, sautant sur Clyde, sans réfléchir, n'avait pas réfléchis à comment l'attaquer. Il le frappa avec sa main, celle où il avait la chaine. Certes, il n'était pas très fort physiquement, mais avec sa vitesse et la chaine, il pourrait sans doute faire mal s'il visait bien. Il visait la tête. (c'est la journée, hein ~) Il combattait sans aucune retenue à présent. Il venait de voir un de ses amis se faire écraser si facilement. Il n'avait pas perdu le contrôle de son corps et de son esprit, mais il n'en était pas loin. Il se trouvait dans un état entre la colère et l'indignation. Il était haineux envers le type qu'il avait en face de lui.
Cette sensation. Il ne l'avait ressentie que rarement. La dernière fois, c'était face à un membre du CP9, Gunt Rider... Mais il avait comme un arrière gout dans la bouche. C'était différent. Il savait qu'il avait déjà détestait un homme plus que ce Clyde, mais il n'arrivait pas à mettre une image sur ce type. Une simple ombre...
Il ne devait pas y penser. Pas maintenant. Le combat contre le gros lard n'était pas terminé. Il fallait le tuer, après ce qu'il venait de faire. Clyde ne sortirait pas vivant de cette ile. C'était la promesse que ce faisait Daisuke. Sur le corps sans vie de Yasuyoshi.

"Il... Il est mort... Il est mort... fit doucement Firo."

Le jeune homme était en pleur. Il ne connaissait pas vraiment le frère de son second, mais il l'appréciait, tant pour ses pitreries que pour ses paroles matures. Il avait toujours était le grand frère de l'équipage. Toujours présent pour soutenir ses collègues. Il n'était pas entré dans l'équipage pour des raisons d'honneur ou parce qu'il détestait les pirates. Non. Il était entré juste pour suivre son frère. Le protéger... Il n'aurait eu aucune utilité...

"C'est... Impossible..."

Ce fut les derniers mots que prononça Kazuma ce jour-là. Il se releva lentement, puis il se tourna vers le combat de Daisuke et Clyde. Il allait se battre lui aussi. Cet homme ne survivrait pas... C'était certain.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 5 Jan - 9:08


Tout avait eu lieu extrêmement vite. Foxy, grâce à sa vitesse, était parvenue à attraper la colonel et à la tirer de là, de force. Les deux jambes du second d'Harushige frappèrent donc le sol, sans toucher la demoiselle que la dame d'Alabasta relâcha quelques mètres plus loin en s'arrêtant avant de regarder le spectacle que lui offrait le combat entre Yasuyoshi et Clyde, si tant est que l'on pouvait appeler cela un combat. En effet, l'être disproportionné attrapa le marine et le roua de coups avec une puissance exponentielle, faisait très certainement craquer ses os comme s'il s'agissait là d'un simple bout de bois sec. Puis le corps du soldat fut lancé, simplement, comme une poupée. Cette image, la blonde la vit au ralentit. Elle n'arrivait pas à comprendre comment cela avait-il pu se passer, comment ce type avait pu réussir à commettre un tel forfait... Mais malgré ses blessures, elle se sentit un second souffle. Lorsqu'elle remarqua Kazuma frapper l'un des deux batteurs et se diriger vers le pirate, la maudite ferma les yeux en serrant poings et dents. Une larme coula sur sa joue, honorant celui qui était l'un de ses anciens compagnons de voyage. Elle n'était en réalité pas triste pour elle, qui ne l'avait que peu connu, mais surtout pour son frère et pour le capitaine Aurola... Le second attaquait donc le gros lard lorsqu'elle ouvrit les paupières à nouveau. Puis il se précipita sur son frère, pour hurler au médecin de venir le soigner. Mais la demoiselle savait pertinemment qu'il était trop tard... Un homme peu entraîné comme Yasuyoshi n'avait évidemment pas pu faire face à un forban d'une si grande puissance, capable de mettre en danger une colonel... C'était impossible. Puis ce fut Daisuke qui sauta sur son nouvel adversaire, tentant de lui décocher un coup de poing. Mais une telle offensive ne marcherait pas face à un expert du corps-à-corps, la tigresse le savait éperdument... Lentement, sa tristesse laissa place à une véritable rage, celle de venir à bout de tous leurs ennemis sur ce champ de bataille. Son rôle de lieutenante était de couvrir son supérieur hiérarchique. Et c'était ce qu'elle allait faire, quitte à y laisser un bras ou pire, sa vie, comme son ami auparavant. Ses dents, ses ongles s'allongèrent tandis que la queue et les oreilles félines faisaient leur apparition. Elle utiliserait toute sa force, tout ce qu'elle avait en elle pour combattre cet hors-la-loi. De toute manière, elle n'avait pas le choix...

Lorsque Firo annonça le décès du gouvernemental, la Kurusogami lâcha son bâton. Elle n'en aurait plus besoin, désormais... Elle allait taillader ce gros porc jusqu'au sang. Elle n'avait jamais connu une telle détermination... Mais cette fois, elle en était sûre : tant que l'autre ne serait pas mort, à son tour, elle combattrait. D'un soru extrêmement efficace, largement plus que ceux qu'elle avait l'habitude d'user, certainement grâce à la supériorité physique que lui donnait son fruit du démon, la jeune femme se plaça derrière son ennemi, dans son angle mort. Le commandant, qui attaquerait de face, retiendrait très certainement l'attention de l'ennemi suffisamment longtemps pour permettre à la jeune femme de le blesser, au minimum. De toute façon, son but n'était pas d'achever le criminel, non... Tout ce qu'elle voulait faire, c'était ouvrir la voie à Kazuma et à Daisuke, pour leur permettre de butter cette enflure. C'était eux les plus touchés et donc eux qui devaient s'en occuper, au final. Mais pour le moment, leur force ne leur permettait pas de le vaincre en deux contre un... Alors la zoan avait décidé de leur prêter la sienne. Ainsi placée derrière Clyde, elle n'hésita pas d'une seconde. D'un geste vif de la jambe, la demoiselle lui envoya un rankyaku rapide, tentant tout simplement de le trancher au niveau du dos pour provoquer une grande douleur. Mais elle ne s'arrêta pas là du tout. En effet, elle voyait sa position vis-à-vis du second d'Harushige comme étant quelque chose capable de lui donner l'avantage. C'est pour cette raison qu'elle utilisa une autre technique, une seconde larme, toujours aussi haineuse, coulant sur sa joue. Setsudan. Une main partit horizontalement, la droite. La gauche, quand à elle, partit verticalement, afin de trancher ce type efficacement. Si l'une des deux réussissait, elle en enchaînerait dix, le tailladant copieusement, et répandant son sang impur sur le sol froid de cette île. Il allait mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 5 Jan - 10:19

VS

Méliandre & Holly : Noda fonçait toujours dans la direction de sa cible, celle capable d'endormir les gens avec un simple contact physique, lorsque le renard de l'autre maudite se plaça sur son chemin et forma un mur de neige. Elle ne pensait pas sérieusement que cela allait le retenir... Si ? C'est avec un sourire que le blond continua de courir. Il serait juste devant l'autre pirate sous peu, et le coup de poing qu'il lui enverrait la tuerait sur le coup très certainement... Harushige n'aurait pas voulu ça, mais après tout, le combattant s'en fichait. Son capitaine n'aurait qu'à s'occuper du menu fretin la prochaine fois, et lui laisser une cible de choix... Le vice-amiral Pacifique aurait pu être quelqu'un de très intéressant mais étant donné qu'il s'était jeté à corps perdu sur Doji, Pearl trouvait cela déplacé que de le forcer à changer d'adversaire... D'autant plus qu'il fallait avouer que ce démon possédait une force monstrueuse. Moins sans doute que celle de l'épéiste, mais énorme quand même. Dans tous les cas, le mur de neige n'allait visiblement pas être le seul élément perturbateur qu'allait rencontrer le forban sur son chemin... En effet, l'épéiste, un peu plus loin, avait créé un lion d'ondes découpantes et l'avait envoyé en direction de son adversaire. Se faire toucher par ce truc reviendrait à se faire taillader une bonne vingtaine de fois, sans aucun doute... Ces rookies n'étaient réellement pas aussi mauvais qu'ils n'en avaient l'air. La dame-neige, elle, avait créé un renard de neige qu'elle envoya une nouvelle fois en direction du blond qui se contentait de courir bêtement. Lorsque les deux arrivèrent près de lui, il bondit soudainement, les évitant. Le lion détruit complètement la création de neige tandis que le combattant au corps-à-corps, lui, détruisait le haut du mur et retombait directement vers la demoiselle qui avait été cachée derrière de force. Un sourire sadique apparut sur son visage. Elle s'attendait peut-être à le voir débarquer, mais certainement pas par la voie des airs.. Il devait en profiter le plus rapidement possible et c'est pour cela qu'il hurla, en retombant :

-Une de moins !

Armant son poing une fois encore, il se prépara à l'envoyer en pleine figure de cette jeune femme, dans le but de la mettre hors-service. Une fois que cela serait fait, il s'occuperait du sabreur, qu'il pourrait toucher sans trop se casser la tête, puis, pour finir, de celle avec les cheveux roses, ayant le pouvoir de se rendre impalpable. Il avait déjà combattu des types de ce genre... Mais à force de taper dans le vide, il finissait toujours par faire mouche, et les mettait KO en un seul coup... Le blond était donc prêt à voir combien de temps cela lui prendrait pour exploser cette demoiselle en beauté, histoire de montrer à tout le monde, sur ce champ de bataille, que le Nouveau Monde n'était pas pour les rigolos.

Hato : Fuma faisait face à son adversaire quand le Fenice passa à toute vitesse à côté d'eux. Assez surprenant, de la part de celui qui s'était fait littéralement écraser par Harushige quelques mois auparavant... Les paroles de l'autre sabreur prouvaient qu'il avait foi en son capitaine, en tout cas... C'était intéressant. Le Sotetsu aurait aimé rejoindre un tel groupe, dans sa jeunesse. Un groupe soudé, et lié par l'amitié plus que par l'argent et les combats... S'il survivait à cette guerre, il songerait peut-être à en fonder un lui-même, qui sait ? Dans tous les cas, le type qui était face à lui était bel-et-bien redoutable... Il avait réussi une prouesse dont rares étaient ceux qui pouvaient s'en vanter : toucher le sanguinaire. Certes, il avait reçu un coup de main de la part de l'autre tireur, mais cela demeurait un exploit extraordinaire. L'autre combattant prononça alors une phrase que lui ferait regretter le brun. Le prochain Sword Master ? Se mettant en garde, l'épéiste du sanguinaire fronça les sourcils en attendant le premier assaut de la part de son adversaire. Celui-ci ne se fit guère attendre. En effet, une vague de feu fut propulsée et le garçon serra les dents en la regardant arriver. Comment faire pour la parer ? C'était sans aucun doute impossible avec les moyens du bord. Toutefois, il lui était possible de l'éviter, et ce de deux manières. La première, grâce à ses grappins, consistait à s'accrocher un peu plus loin pour se tirer rapidement hors d'affaire, en passant sur le côté de l'offensive. La deuxième, plus simple, consistait à sauter, bêtement, au dessus des flammes. Mais l'autre mec réalisa quelque chose d'assez surprenant. En effet, il n'avait utilisé cet obstacle incandescent que pour se masquer de la vue de Fuma, l'empêchant ainsi de le remarquer. Subitement, et avec sa seule réactivité, l'épéiste d'Harushige attaqua horizontalement, d'une technique que l'autre parvint à éviter. Surprenant. Il le surclassait très certainement en terme de vitesse pure, mais le jeune homme au jet-pack pourrait s'en sortir par la domination aérienne, même si à cause de la tornade précédente, peu de bâtiments pouvaient encore lui permettre de prendre son envol correctement. Le coup que tenta de lui assigner son adversaire, il réussit à le voir et à positionner son épée sur sa trajectoire. De cette manière, il ne fut que propulsée sèchement dans les cieux, avec force. Un sourire recouvrit alors son visage. L'autre n'avait pas du se rendre compte qu'il avait réalisé une boulette... Ce dernier était d'ailleurs déjà au dessus du Sotetsu qui, d'un seul coup, alluma son jet-pack. Il fut propulsé et évita ainsi l'offensive de son adversaire, mais revint bien vite pour tenter de le trancher au niveau du ventre, horizontalement. Il retomba ensuite sur le sol et se tourna vers le second du Fenice, calmement. Un sourire aux lèvres, il se remit en garde et prit la parole à son tour :

-Tu es fort, je dois l'avouer... Mais pas assez pour me vaincre.

Shindô & Noctis : Ruuk tenait toujours la jambe de son ennemi lorsque, d'un seul coup, quelque chose bloqua son bras qui était censé frapper l'autre homme-poisson au visage. Que se passait-il ? Surpris, il releva le regard en direction de l'humain maudit. C'était lui qui avait fait ça... Il se sentit monter une rage exponentielle et était prêt à l'attaquer à son tour lorsqu'une explosion eut lieu dans son dos. Il serra la mâchoire, retenant un juron de douleur. Il allait butter ce gosse... C'était une certitude, celui-là ne verrait pas son lendemain. Il n'avait pas d'honneur... Intervenir dans un affrontement singulier... Le requin lui ferait la peau et montrerait à tous pourquoi on nommait l'équipage d'Harushige les "Sanguinaires". Malheureusement, l'humanoïde n'eut pas le temps de mettre ses menaces mentales à exécution. En effet, l'adversaire qu'il tenait toujours lui décocha un puissant coup de pied dans le menton, forçant ainsi le hors-la-loi à le lâcher. En plus de cela, le combattant fut légèrement surélevé, ce qui permit à son adversaire de réaliser un enchaînement rapide et efficace. Le dernier coup le frappa dans l'abdomen et l'envoya au sol avec force. Retenant un autre juron, l'homme-poisson cracha cependant un peu de sang, à cause de la douleur. Maîtrisé au corps-à-corps par un fugu, aidé par dessus le marché par un humain ? Sa fierté en prenait un coup, là... Mais ce fut lorsque son adversaire passait à la dernière action de l'offensive que le criminel reprit un sourire. Il voyait là une parfaite occasion pour contre-attaquer... De sa main gauche, il bloqua celle de son adversaire. Le poison entrait en contact avec sa peau, certes, et il le faisait d'ailleurs légèrement souffrir, mais Ruuk savait bel-et-bien que cela s'aggraverait avec le temps et la durée du contact. Il devait donc cesser cela le plus rapidement possible... Il tenta, avec rapidité, bien plus que nécessaire, d'ailleurs, mais surtout pour empêcher le musicien de le bloquer comme il l'avait fait avec son bras, de frapper l'abdomen de l'autre humanoïde pour l'envoyer au tapis un peu plus loin. Suite à ça, il se redressa et prit un peu ses distances, un sourire amusé aux lèvres. Il attrapa son bras gauche, empoisonné, et, lentement, tira dessus, jusqu'à l'arracher. La douleur qu'il ressentit fut extrêmement vive, mais il s'en fichait. Il allait gagner ce combat, par tous les moyens... Jetant son membre un peu plus loin, le pirate reprit son souffle après quelques cris de douleurs et demanda à l'intention du fugu :

-Tu t'attendais pas à ça, hein ?

MJ : Doji regardait vaguement son adversaire approcher et lorsque celui-là fut suffisamment près, il essaya de lui décocher, vainement, un coup de poing. L'intérêt que portait le pirate au gouvernemental remonta légèrement à ce moment-là, mais rebaissa soudainement lorsque Pacifique attaqua d'un coup de poing extrêmement faible. Le pirate resta immobile, ou presque, et attaqua donc une fois encore avec sa gourde, se perdant une nouvelle fois dans ses pensées. A la limite, il aurait mieux fait de frapper sur tous les combattants du terrain en même temps, non ? Harushige et John auraient menés la marche, les autres les auraient secondés mais au final, il les aurait tous dégommé, les uns après les autres... Toutefois, le forban se remit à regarder le gouvernemental lorsque celui-là passa au stade supérieur. En effet, d'un enchaînement extrêmement rapide, celui-ci tenta de blesser le démon en le frappant. Mais ce dernier n'avait pas l'intention de se faire toucher aussi facilement... Recouvrant son corps de haki de l'armement, le Nebula laissa donc faire son ennemi sans broncher plus que cela, souriant même légèrement en voyant tous les efforts que l'autre faisait pour essayer de le plier en deux. Pitoyable... Les marines étaient bien pitoyables. Un amiral aurait peut-être été légèrement plus amusant... Mais bon, dans tous les cas, il aurait fini, comme par ce pauvre ancien boxeur, par se rendre compte que ses assauts étaient parfaitement inutiles. Mais celui-là n'avait pas l'air de vouloir abandonner... En effet, il venait de de créer une sorte de tourbillon autour de son poing, dans le but de terrasser le Shouten rapidement. Un sourire sadique recouvrit le visage de ce dernier et, à son tour, il envoya un poing contrer l'offensive du vice-amiral. Le choc fut plus que puissant, et la poussière se souleva tout autour d'eux dans une explosion de vents impressionnants. Suite à cela, le forban recula de quelques pas à nouveau, souriant toujours, et il prit la parole en mettant la gourde sur son épaule :

-Allons, passons aux choses sérieuses...

Il projeta soudainement deux boules de feu en direction de son adversaire, l'une cachée derrière l'autre, en attendant de voir comment celui-ci réagirait.




Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14132
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 5 Jan - 10:51









Le Monde tourne.

2ème groupe Grand Line











Nakata n'avait pas écouté les paroles de son adversaire. Il ne voulait pas les écouter. Il voulait juste en venir à bout, une fois pour toute, lui montrer, à lui et à tous les autres, que la justice serait sous peu de mise. Il devait tout faire pour le vaincre, il le savait... Ses amis lui faisaient confiance, mais pas seulement eux. Les victimes d'Harushige, leurs familles, le Gouvernement Mondial... Au final, tout le monde voulait voir cet homme mort. Et il était celui qui réussirait cette prouesse. L'épéiste le laissa approcher et l'ancien révolutionnaire en profita. Posant tout d'abord ses deux mains sur les épaules du brun, l'oiseau légendaire prit son envol avant d'entamer la descente, prêt à fracasser son ennemi et à le réduire en bouilli. Mais au dernier moment, il eut un pressentiment. Réellement quelque chose qui le prenait au tripes, qui lui disait de s'arrêter. Au même moment, il remarqua un mouvement infime du bras du sanguinaire et n'eut comme réflexe que celui de se changer en phoenix. Trop tard. La transformation en zoan total prenait du temps, il le savait, et si la lame de l'autre pirate passa sur les flammes pour son premier bras et ses deux jambes, le dernier membre, lui, fut découpé tandis que le blond reprenait une forme humaine, sous le coup de la douleur. Ne contrôlant plus sa chute, il tomba lourdement sur le sol et roula sur quelques mètres avant de s'arrêter en serrant les dents. La douleur était incroyable... Il n'avait jamais ressentit quelque chose d'aussi puissant. Il commença à hurler, à hurler à s'en arracher la gorge, d'un cri perçant et plein de haine, de colère, mais surtout de maux. Le pire là dedans était son fruit qui, instinctivement, voulait cicatriser la plaie... Mais s'il le laissait faire, il ne pourrait plus jamais retrouver son bras. Bras sur lequel dépendait la plupart de ses assauts... Le blond serra les dents en frappant, de son autre main, le sol puissamment. Le choc fut tel que la terre trembla légèrement tandis que de la poussière se souleva. Il réitéra le geste une bonne dizaine de fois, serrant toujours plus les mâchoires et luttant contre son pouvoir afin de ne pas cicatriser. Le sang coulait, beaucoup. Trop, sans aucun doute. Que se passerait-il s'il se changeait en phoenix ? Il n'en savait rien. Et il n'arrivait pas à y réfléchir. Le musicien restait là, sur le sol, à quatre pattes, frappant le sol. Ce fumier avait récupéré son bras... Comment osait-il... C'est à ce moment-là que l'artiste, dans ses pensées brouillées, se rendit compte d'une chose. Faible. Il était encore et toujours faible... Trop pour protéger ses amis, en tout cas. C'était sur eux qu'il se reposait, désormais... Sur eux qu'il comptait pour retrouver son membre et enfin pouvoir cicatriser... Des larmes commencèrent à couler, non pas de douleur mais bien de honte, de tristesse sans fin. Ce mot revenait constamment, sonnait à son esprit. Faiblesse. Lui qui avait juré de devenir plus fort que Raphaël pour protéger son équipage, lui qui avait juré de tuer Harushige, se rendait compte qu'il était encore trop loin de tels objectifs. S'il l'avait pu, malgré son effroyable douleur, le Fenice aurait tenu à exprimer sa désolation à ses amis... Il se jura de devenir, par la suite, encore plus fort. Il se jura de les protéger eux, et pas l'inverse. L'ancien gouvernemental serra le poing qui lui restait et frappa le sol encore plus puissamment qu'auparavant, de rage et d'amertume. Le sol trembla, se fissura, étant déjà fragilisé par les tremblements de terre successifs. Avec lenteur, le blond se calma, reprenant son souffle, même si les maux étaient toujours présents et qu'il avait toujours du mal à contenir son fruit du démon. Quelques flammes bleues apparaissaient, mais n'étaient pas suffisantes du tout pour soigner une telle blessures. D'ailleurs, l'ancien révolutionnaire doutait que, sous cette forme, son pouvoir puisse le guérir seul. Il devrait passer en forme hybride pour cela... Mais son bras repousserait-il pour autant ? C'était la question qui le hantait, désormais. Et, avec lenteur, pleurant toujours de désolation, il prononça ces quelques mots :

-Désolé, tous le monde... Je suis encore faible...

Serrant ses dents et ferma ses yeux, il resta ainsi, repensant à tout ce qu'il avait traversé et qui, pourtant, n'avait pas réussi à l'améliorer convenablement.




© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 6 Jan - 8:44

NAKATAAAAAA !
">"La couleur du conquérant !"




Spoiler:
 

C’est quoi, ce sentiment pesant sur ma poitrine ? Ma tête me fait mal, mon cœur s’emballe, je sens approcher la fin, sa fin, ma fin, notre fin, la fin d’un cycle, la fin d’une vie, le vent du changement, le nouveau, l’abrasion de mon âme dans les flammes de l’enfer ! L’épéiste était fort, et je n’étais pas concentré sur notre combat, toute mon attention se portait sur Harushige et sa précédente attaque. Que ce passait-il ? Quelle était ce hurlement qui venait de déchirer l’air ? Le regard écarquillé, mes yeux se posèrent sur Nakata. Le blond était au sol, gisant dans ce qui semblait être son propre sang, son bras n’était plus. Son bras ? Nakata… Nakata… Capitaine ! Perte d’attention, la lame du bretteur qui était passé par-dessus moi par un procédé des plus miraculeux vint s’abattre sur mon thorax, me projetant violemment au sol. Nakata… Je ne bougeais pas, mes yeux étaient écarquillés, plongeant sur la scène au loin, j’étais à genoux, voulant hurler mais aucun son ne sortait d’entre mes lèvres, le blond semblait hurler à la mort pour nous deux. Finalement, nous étions trop faibles ? Comment pourrions-nous un jour prétendre au titre de seigneur si nous n’étions mêmes pas capable de nous relever sur ce champ de bataille aux airs d’aire de jeu pour les grands de ce monde ? Mes ongles vinrent déchirer la terre, haineux, désespéré, toute la haine du monde m’avait envahit à ce moment-là, les larmes coulaient sur mes joues sans que je ne puisse être en mesure de faire quoi que ce soit pour les arrêter. Nakata…

-Désolé, tous le monde... Je suis encore faible...

« NAKATAAAAAA !!! »

Spoiler:
 

Un électrochoc dans ma poitrine, je me relevais soudainement, d’une vitesse insoupçonnée, prenant des appuies violent dans le sol, enfonçant la terre sous mon propre poids. J'hurlais à la mort, déversant toute ma haine dans un cri de rage qui vint surplomber le bruit des batailles alentours, tout semblait s’être totalement tût pendant un moment, comme si la mort elle-même s’était mise en attente sous cette déflagration de rage. Je n’avais pas encore saisis là toute l’ampleur de ce qu’il venait de se passer, mais je savais déjà que c’était lié à une certaine anormalité. L’air était lourd, je semblais pouvoir écraser tout le monde d’un simple regard, d’une simple rage. Ma voix perçant l’air, on pouvait m’entendre répéter « NAKATAAAAAA !!! » Sans arrêt. Les gravas qui volaient me semblaient passer devant moi au ralentit, les mouvements des gens environnants semblaient avoir été totalement coupée dans leurs actions... Quand l’air ambiant se fit moins lourd, que le court du temps semblait revenir à la normale, je pris une impulsion soudaine vers le Fenice, cette vitesse, jamais elle n’avait été mienne, et maintenant, je semblais une fois de plus m’être élevé vers un niveau supérieur. « SLIDE ! ». A peine ces mots furent prononcés que déjà j’étais passé devant Harushige, prenant nakata avec moi en assignant un coup d’épaule au sanguinaire pour qu’il dégage plus loin, et déjà j’étais aux côtés d’Holly et de Méliandre, regardant l’épéiste de notre équipage faire face. Mon regard se porta vers Holly, la folie semblait maintenant être totalement maîtresse de mon corps, j’avais totalement perdu mon sang froid.

« Soigne-le… REND LUI SON BRAS PUTAIN DE MERDE !!!!!! »

Après quoi ma main vint saisir mes katanas, ma mâchoire était totalement crispée, je me retenais de balancé des insanités, de plomber du regard toutes les personnes présentes ici. Si bien, je ne prêtais aucunement attention à leurs visages. Mais qu’avaient-ils à tous me regarder comme ça ? Pourquoi tous ces regards étaient posés sur moi ? Vous me prenez pour une bête de foire ? Vous voulez que l’on joue tous ensemble ? Crevez ! Plaçant mes bras devant moi, je courrais, prenant la même impulsion que précédemment en passant a travers les troupes dont la moitié étaient à terre, je ne faisais aucune distinction, ennemies, amis, soulevant la terre sous mes coups de lames, brisant l’air sous mes coups de fer, arrachant végétation et habitation en ligne droite, le ravage totale de la zone donnée, de quoi laisser le temps à Holly de faire ce qu’elle pouvait. Holly, ne me déçois pas, pas en tant que médecin…

« Shijou Bachiryu !!! »


Citation :
Haki du roi niveau 1 : intimide toutes les personnes autour de lui [2eme paragraphe]
Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant

Le dernier et non le moindre, celui qui ne touche qu'un minimum de mortel sur la planète, celui qui permet d'intimider tout être vivant voir même de les évanouir si son esprit est faible. Grâce à ce pouvoir, vous pouvez donc interrompre une action ennemi sans aucun problème. L'attaque peut intervenir dans un grand périmètre et toucher un grand nombre de personne se trouvant dans la zone sans pouvoir s'en défendre. Sans entraînement, son utilisation peut révéler un grand danger vu qu'il touche également ses alliés. [désolé à mes copains... xD]

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Slide !"
♣♠♣ Description ♣♠♣ Procure une vitesse largement supérieur à celle d'un switch normal, égalant un bon Soru. Laisse systématique une image rémanente derrière lui.

Shijou Bachiryu
L’ultime dragon divin
L’utilisateur a acquis une rapidité d’exécution suffisante pour dévaster toute une zone (une rue, un village, une ville, selon le niveau) en seulement quelques mouvements. Son katana fend l’air si redoutablement que personne n’y échappe, pas même les alliés présents dans la zone de combat.
Lvl 30 : une rue / Embarcation moyenne.




Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
avatar
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
224/250  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 6 Jan - 11:56


Le monde tourne





E
lle avait sursauté lorsque sa deuxième création de neige fût détruite. Détruite par la propre attaque de son nakama. Tout cela à cause d’une esquive si facilement menée. Lâchant un juron, elle regarda sa première création, qui était toujours prête à l’attaque. Elle pourrait encore se servir de celle-ci, même si le tourbillon de cristaux s’amenuisait. Il allait falloir faire vite, beaucoup plus vite. Ecarquillant les yeux, elle regarda Noda passer par-dessus le mur qu’elle avait érigé pour attaquer Méliandre par en haut. Il fallait qu’elle réagisse et vite. Il ne fallait pas qu’elle se fasse toucher, qu’elle se prenne ce coup de poing. Si elle était blessée, ils n’auraient pratiquement plus aucune chance de gagner contre lui. Rapidement, elle regarda Damon se rapprochait, se mettant derrière Méliandre. Qu’est-ce qu’il faisait ? Son cerveau tournait à plein régime, cherchant une solution, cherchant la solution qui leur permettrait de gagner. Soudain, elle l’eut. Rapidement, la rose fit bouger le mur, donnant l’impression d’un énorme poing qui coupa la course de Noda, l’envoyant valser vers Damon. Le sabreur utilisa alors son sabre, faisant une croix avec celle-ci avant de lancer des ondes en direction du blond. Si l’attaque fonctionnait, Méliandre n’aurait qu’à le toucher rapidement pour qu’il s’endorme. Elle espérait que ça marche…

Soudain, un hurlement la tira de son observation. Un hurlement de douleur. Un hurlement provenant d’une voix qu’elle connaissait bien. Celle de son capitaine. Elle avait peur, terriblement peur. Qu’est-ce qui se passait ? Qu’est-ce qu’il avait ? Elle voulait bouger, courir pour voir, mais ses jambes refusèrent de bouger. Elles refusèrent de faire le moindre pas en direction de ce hurlement. La peur. Fléau contre lequel on ne pouvait pas combattre. Méliandre s’était trompée, elle avait eu raison de s’inquiéter. Son rôle de médecin de l’équipage l’obligeait à bouger. L’obligeait à aller voir ce qu’il se passait. S’il était blessé, elle devait le soigner. Et ce hurlement présageait qu’il avait besoin de soins, de toute urgence. Un deuxième hurlement arriva rapidement, mais ce n’était pas la même voix. C’était celle d’Hato. Qu’est-ce qui se passait bon sang ?! Elle n’arrivait pas à bouger, ne pouvait tout simplement pas. Pourquoi cette immobilité ? Qu’est-ce qu’elle avait ressentie là ? C’était étrange. Soudain, un coup de vent se fit sentir et elle se tourna, regarda Hato porter Nakata. Ses yeux ne reflétaient rien de bon, mais ce qui attira son regard fût le corps de son capitaine. Un bras… Il lui manquait un bras ! Son cœur ratant un battement, elle cligna des yeux, écoutant les paroles du bretteur. Lui rendre son bras ? Elle voulait bien oui ! Mais comment ? Recoller un bras sur un corps n’était pas une chose aisée. Elle n’avait jamais eu besoin de faire ça sur l’île où elle avait appris la médecine. Rapidement, la rose se rapprocha du blond, prenant la place d’Hato. Tout se mélangeait dans sa tête. Comment faire ? Comment lui remettre ? Elle paniquait. Elle avait peur de se tromper, de lui faire encore plus mal que ce qu’il devait déjà supporter. Elle se mit à genoux, prenant le bras qui était détaché du corps dans sa main. Rapidement, elle le mit près de l’épaule du blond. Le sang coulait abondamment. Prenant son couteau qu’elle cachait toujours sur elle, elle découpa un morceau du bas de sa chemise, l’utilisant pour stopper l’hémorragie. Lâchant le bras, elle posa sa main sur la joue de son capitaine.

-Naka ? Dit moi que tu es conscient ! Je vais pas y arriver toute seule. J’ai besoin que tu utilises ton fruit !

Elle avait fait en sorte que sa main soit fraîche comme la neige, pour essayer de l’apaiser. Enlevant sa main, elle reprit le bras. Le tissu qu’elle avait utilisé pour stopper l’hémorragie était imbibé de sang. Pâlissant légèrement, elle secoua la tête, essayant de se concentrer. Ramenant le bras vers l’épaule, elle vérifia qu’il était bien placé, avant de reprendre la parole.

-Nak’, il faut que tu utilises ton fruit pour cicatriser maintenant. Je peux rien faire sinon, il faut que tu l’utilises !

Elle avait peur, terriblement peur. Son capitaine avait peut-être le fruit du phénix, mais il était tout de même vulnérable. Il avait dû vouloir affronter Harushige, mais il avait perdu cette bataille-là. Qui était ce monstre pour le mettre dans un état pareil ? Elle avait peur, si peur…

Crédit: Cali' in epicode

Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 6 Jan - 14:50

« Le monde tourne »
C'est du suicide, mais c'est pour la bonne cause non ?

Calmes toi Méliandre, faut que tu te concentres, respires, t'as pas le choix faut que t'y arrives, peu importe le coup que tu prendras, peu importe si tu dois y laisser la peau, ils ont besoin de toi pour venir à bout de ce satané blond. La voix de Noda me tira de ma concentration et relevant la tête je l'aperçu au dessus de moi écarquillant les yeux mon cerveau marchait à cent à l'heure, il fallait que je réagisse et vite, très vite ! Ma seule solution était d'esquiver, alors que j'esquissais un mouvement en arrière je me retrouvais plaquée contre Damon, de la peur dans les yeux je lui adressais un regard interrogateur, il hocha simplement la tête m'adressant un sourire chaleureux qui me redonna quelque peu foi en moi, je pouvais pas flancher, pas maintenant, ils étaient là pour moi et mettaient tout en œuvre pour sauver ma peau, je ne pouvais pas les laisser là...
Holly réagi la première créant un nouveau mur de neige qui fonça droit sur Noda, notre vigie l'air on ne peut plus sûr de lui combina son attaque à celle de ma nakama, il ne manquait plus que moi, c'était mon unique chance à présent, si rien de tout cela fonctionnait je finirais en bouilli et mes nakamas ne tarderaient probablement pas à finir dans le même état que moi même si Holly serait très certainement la dernière debout...

Alors que je me préparais de nouveau à me jeter sur le blond un cri de douleur vint me percer littéralement les tympans me coupant net dans mon geste, j'ouvris de grands yeux remplis de terreur en reconnaissant la voix de Nakata, tournant la tête dans la direction du cri je tentais de distinguer d'autres paroles dans ce brouhaha incessant qu'était le champs de bataille, lorsque j'entendis enfin les paroles de mon capitaine et le cri d'Hato qui suivit, je laissais échapper à mon tour un petit cri horrifié et posais un regard désespéré sur Holly qui avait l'air tout aussi apeurée que moi.
Tout mon corps me semblait s'être figé, je ne pensais plus à rien d'autre qu'à eux, et si je n'avais pas raté ma première attaque, si j'avais pu endormir cet enfoiré nous aurions déjà pu les rejoindre, personne n'aurait été blessé, personne n'aurait à subir quoique ce soit, mes lèvres se mirent à trembler, la peur laissa peu à peu place à la rage, celle de ne pas avoir pu faire quelque chose, celle d'être on ne peut plus inutile... Encore une fois je n'étais que spectatrice de ma vie sans pouvoir en être actrice...

Un vent étrange vint balayer mon visage et mon impression de me figer en fut on ne peut plus accentuée, il ne me fallut pas longtemps pour me rendre compte que ce n'était pas une impression mais une réalité, j'étais totalement incapable de faire le moindre mouvement, restant coincée dans mon expression de terreur mêlée à la colère.
Hato ne tarda pas à entrer dans mon champs de vision portant Nakata a qui il manquait un bras, son sang coulait à flot, je me sentais peu à peu perdre le contrôle l'odeur du sang prenait le dessus sur ma raison, c'était encore trop frais, et cela faisait un petit moment que je ne m'étais pas nourri, cette immobilité n'était peut être pas une mauvaise chose en fait...
Son visage était complètement transformé, transfiguré par une expression de folie, je tentais de me focaliser sur le vampire pour faire abstraction de l'odeur enivrante de mon capitaine. La voix d'Holly me semblait n'être qu'un murmure lointain, qu'est-ce-qui lui prenait, qu'est-ce-qu'il allait faire, il perdait pied, totalement pied sans que je ne puisse rien y faire, j'entendis au plus profond de mon être Ruby se mettre à rire, murmurant qu'elle me l'avait toujours dit, qu'elle me l'avait prédit, que tout ceci n'était que le commencement...
Avec horreur je le vis commencer à frapper au hasard ne distinguant plus amis d'ennemis, j'avais envie d'hurler pour qu'il arrête, pour qu'il retrouve la raison enfin, mais je ne pu rien faire de plus que le regarder s'avancer et accuser les coups sans pouvoir ciller, des larmes se mirent à couler le long de mes joues... Hato, qu'es-tu en train de faire...

« La mort est une loterie méprisable, ordinaire, illogique, même sur le champ de bataille. »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Jeu 31 Jan - 11:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Jeu 10 Jan - 15:13

VS




Doji :La puissance dégagée par le choc des deux poings avaient soufflé tout ce qui se trouvait aux alentours. Peu à peu, Notre courageux héros semblait prendre conscience du fossé qui le séparait encore de ce monstre. Pour le coup, il aurait préféré n’avoir affaire qu’à Harushige et aux autres, les capturer n’aurait été qu’une formalité. Cependant pour la survie du groupe, une telle entreprise n’était pas envisageable. Il se contenta donc de se remettre en garde, alignant devant lui ses deux avant-bras calcinés par une première attaque.

- Tu as raison, il est temps d’en finir.
Il avait parlé avec assurance, mais était-il réellement encore en état ? Son esprit débordait de volonté, mais son corps commençait à montrer les premiers signes de fatigue. Il s’élança pourtant avec courage vers son ennemi, mais il interrompit rapidement son déplacement en constatant la contre attaque du démon. Cette boule de feu arrivait trop vite que pour être esquivé. Il pris alors fermement appui sur le sol et se contenta de croiser les bras, du moins, en apparence. Mélange d’Haki et de Rokushiki (pour ceux que ça intéresse), cette protection ultime née d’une parfaite fusion entre corps et esprit se voulait inébranlable. Tel le diamant régnant en Prince parmi les pierres précieuses, sa défense était indestructible.

- Unbreakable
L’attaque s’écrasa avec force sur sa garde et embrasa l’ensemble de son corps, transformant le Vice-amiral en une gigantesque bougie. Croisés devant lui, ses bras ne faiblirent pas d’un pouce. Il les décroisa alors brusquement, soufflant les quelques flammes qui l’entouraient encore. Les yeux rivés sur son adversaire, il se remit en garde et prit une rapide impulsion pour réduire la distance entre lui et Doji. A la frontière entre pas rapide et Soru, cette technique nommée Dash était essentielle pour le combattant à courte portée qu’il était. Il arma naturellement son poing mais ne vit que trop tard la seconde boule de feu, lancée dans le sillage de sa grande sœur…

- Qu’est-ce que… ?
L’impact était inévitable… Il fonçait sur elle et elle fonçait sur lui, il n’y avait aucune échappatoire. L’explosion de flamme qui suivit fut d’une violence inouïe. Emergeant soudain de cette fournaise, une ombre avançait fièrement, le regard plus déterminé que jamais. Son corps était parcouru de multiples brûlures, mais ce n’était rien en comparaison avec le membre carbonisé et ensanglanté qui lui servait de bras droit. Cette seconde boule de feu, John Pacifique l’avait éclatée comme on perçait un bouton purulent.

- Ces brûlures, mon poing, si cette douleur est nécessaire pour neutraliser des gens comme vous, alors je n’hésiterai pas une seule seconde.
Et comme pour appuyer la véracité de ses dires, il se remit en garde. Ignorant totalement la puissante décharge de Haki qui déferla sur toute la zone. Ce type devenait le numéro trois à arrêter ici, mais pour cela, il faisait confiance à ses subordonnés.


Daisuke & co :

Blue tomba a son tour et perdit conscience. Sa batte azurée roula vers Red, qui l’attrapa en promettant à ses frères qu’il les vengerait. Le sport, c’était beau, mais il était difficile de gagner sa vie de la sorte. Ils avaient tous les quatre décidés de rejoindre Harushige pour l’argent, parce qu’à l’époque s’ils avaient eu cet argent… Enfin, cela avait peu d’importance. Red refusait tout simplement de voir tous ses efforts, tous leurs efforts, ruinés par cette bande de … pseudo Justicier. Pour la Marine, il comprenait encore… C’était des gars qui faisaient tout simplement leur boulot, l’ordre naturel des choses. Ce qu’il ne comprenait pas, c’était le Phénix et son équipage. Bordel, pourquoi venait-il se mêler de ce qui le regardait pas ? Sans lui et toute sa troupe de cirque, les choses auraient été beaucoup plus simples. Un mec munit d’un sabre l’empêcha de poursuivre l’agresseur de Blue. Ce type fonçait en ligne droite, probablement inconscient de la rage qui animait Red… Comment pouvait-il savoir ?

- Les gars, je vais vous venger !
En croisant ses deux battes à la dernière seconde, il put bloquer la lame du soldat, engageant ainsi un bras de fer. Mais à coup sur, il gagnerait.
De son côté, Clyde avait vité avec une facilité déconcertante les quinze coups de batte donné par un soldat enragé. Sous cette forme, il n’avait plus besoin d’encaisser tous les coups, il lui suivait simplement d’hocher la tête en rythme pour laisser l’arme brasser du vent. Il allait riposter, mais le blond changea de place avec…. L’autre blond, celui qui pouvait se transformer en fumée. L’officier visait le visage à de nombreuses reprises, mais cette fois-ci, Clyde ne bougea pas d’un cil. Chacun des coups de poings (entourée d’une chaine en métal, froide et certainement mal nettoyée en plus) toucha le visage d’un Clyde qui souriait.
En effet, sa jambe disproportionnée balaya tout simplement le soldat pour l’envoyer valser sur la droite. L’attaque avait été exécutée en même temps que les coups de poings sur les visages, il ne pouvait pas éviter.

- Hey, tu me donnes tes Guns ? J’aurais l’air cool. Avec ça, Akiko sera raide dingue de moi !

- T’n’as aucune chance avec Akiko, Clyde. Son délire c’est le tir à l’arc, pas les armes à feu ! Hurla un pirate au loin, aux prises avec d’autres soldats.

- Ouais mais, les Guns, ça fait Bad Boy, c’est pour le style. Après, je dois encore trouver un moyen de virer ça.
Clyde parlait évidement de ses jambes disproportionnées. Akiko avait beau être une redoutable pirate, elle n’en restait pas moins une femme raffinée. Elle avait déjà repoussé Clyde une fois, il devait mettre le paquet pour leur prochaine rencontre et ne négliger aucun aspect. L’Ex-gros lard tourna soudain la tête vers le lieu où se tenait Harushige, il fronça les sourcils en fixant son regard sur l’homme dont avait émané cette « pression ». Puis, il vit cette gigantesque lame d’air qui déchira littéralement tout le champ de bataille en deux. C’est alors qu’il sentit comme … un picotement dans son dos. Il y passa sa main et constata avec étonnement qu’il saignait. C’était étrange parce que… il ne savait pas du tout d’où sa venait… Ah, ça faisait mal. Mais sur le coup il n’avait pas senti grand-chose, puisque sinon, il aurait frappé la personne à l’origine de l’attaque.
Il se tourna tout de même pour voir si le coupable était encore dans les parages, mais hormis cette… blonde de tout à l’heure, il n’y avait personne…

C’est toi qui m’a fait ça ? Nan parce que, ça fait mal… Prévient moi la prochaine fois quoi, j’ai pas eu le temps de me protéger.

Il n’attendit pas sa réponse pour tenter de l’écraser avec son pied.

Hato : Kisa avait réussit à échapper à une mort certaine, grâce à cette jeune fille blonde. Elle l’avait vue se déplacer à haute vitesse dans le dos du pirate et l’en aurait bien empêcher, mais une grosse explosion avait attiré son attention ailleurs. Le Vice-Amiral était en très mauvaise posture. Elle se redressa et refila ses lames, prête à s’élancer pour aller l’aider. C’est à cet instant que le sabreur de l’autre fois dégagea cette… pulsation meurtrière. Elle pu clairement la discerner et senti immédiatement le danger. Et en effet, l’homme se mit à attaquer en masse, sans distinction. En tant que Colonel de la Marine, elle ne pouvait pas laisser ses hommes à la merci d’un individu hors de contrôle. Lorsqu’il projeta son immense lame d’air, elle se déplaça à l’aide du Soru pour s’interposer entre l’attaque dévastatrice et le gros des troupes. Ses deux sabres retenaient l’onde tranchante, mais elle savait que ce n’était pas suffisant. Elle y ajouta alors les quatre lames fixées sur ses jambes.

- Quelle… puissance…
Derrière, elle vit tous les autres, blessés et démunis face à ce fléau. Sur le côté, le Vice-Amiral semblait trop occupé que pour accorder d’attention aux autres, mais les mots qu’il prononça lui redonnèrent la force nécessaire et dans un puissant cri de guerre, elle dévia la lame qui partit en direction de l’île, coupant horizontalement en deux tous les bâtiments qu’elle croisait.

- Dès l’instant où tu perds le contrôle, tu perds le combat.
A ces mots, elle effectua une roue en plaçant ses mains sur le sol. Ses jambes ainsi que les lames qui y étaient attachées cinglèrent dans les airs, créant non pas une, ni deux, ni trois, ni quatre, ni cinq, mais bien six lames d’air verticales, qui fusionna pour en devenir une seule. Cette lame se dirigeait vers le sabreur, mais également vers ses amis, situés derrière. Ils n’étaient peut-être pas la priorité ici, mais Kisa avait agit par pulsion. Elle était en réalité énervée contre elle-même, car depuis le début de cette bataille, elle qu’on surnommait pourtant « Prodige » avait été complètement inutile. Elle avait laissé mourir trop de ses camarades et il n’était pas question qu’un fou furieux fasse d’avantage de dégâts.

Nakata :Hahaha, c’était vraiment trop bon. Voilà qu’il gémissait au sol comme une fillette. Nan, il frappait par terre et pleurait, plutôt comme un bébé qui voulait qu’on lui rendre son jouet. Genre « JE ! VEUX ! MON ! HO- ! CHET ! » Hahaha ! Sérieux ! Tellement pathétique ! Et moi comme un bouffon qui brandissait son bras comme un trophée ! C’était trop drôle ! Mais attends, attends ! Il y avait encore mieux ! Hato, le mec ! Avec sa super vitesse, il avait cru possible de me « projeter par surprise ». Pourtant je leur avais dit, en terme de vitesse de réaction, j’étais le plus rapide ici. Sans compter qu’il avait perdu sa concentration. Son mouvement, je l’avais vu venir à des kilomètres. Mais pas besoin de gaspiller de l’énergie pour quelque chose de si anodin, son épaule percuta effectivement mon torse, mais je ne reculai que de quelques mètres. Je lui aurais bien balancé une petite boutade, mais la phrase du Phénix résonnait encore dans ma tête : « Désolé, tous le monde... Je suis encore faible... »

- …


- …


- Daaaaaaaaaaaahahahahahahahaha ! Hey hey la fille aux cheveux Roses ! Tu veux lui remettre son bras ? Viens le chercher, je t’attends, Beauty ! Et ton amie peut venir aussi si elle veut, comme ça pas de jalouses !
Nakata mon vieux, t’es un sacré numéro ! Tu sais, cette question me hante depuis qu’on s’est croisé ! Je me demandais si ton bras repousserait quand je te le couperais, ou bien s’il cicatrisait tout simplement. Je veux dire, au lieu d’être triste, souris ! C’est un grand jour pour la science !
La science ! Dixit le mec qui n’en a absolument rien à battre de la Science ! Je pourrais jamais m’intéresser à ce genre de truc, bah avec ce chien de père. Toujours vêtu de sa foutue blouse blanche, à parler de ses foutues molécules, de ses stupides animaux, de ses expériences en carton. Bordel, la science, ça me débecte…

- Hato, t’as conscience que ceux qui possèdent ce pouvoir dans ce monde, deviennent automatiquement le centre d’attention du Gouvernement ? Je veux dire, tu vas voler la vedette à ton capitaine !
Non, sérieusement. C’était vrai. Il suffisait de voir la réaction de l’autre Vice-amiral pour comprendre. Ce mec allait avoir des soucis. Même la fillette qui servait de bras droit à L’Officier l’avait compris, puisqu’elle s’interposa pour tenter de mettre fin à la folie du sabreur. De toute façon, je n’allais pas m’en plaindre. Je n’avais pas fait tout ce chemin jusqu’à cette île miteuse pour affronter ces pseudos pirates. Le temps était compté, Fuma avait intérêt à s’activer, plutôt que de perdre son temps à vouloir combattre.

- Doji, je me permet de t’interrompre dans ton combat… La cité d’Emeraude m’attends, alors je me casse, débrouille toi avec tous ces types.
Pourquoi étais-je venu sur cette île ? Pourquoi cette île pourtant pas spécialement importante était sous la tutelle du Gouvernement et protégée par une base de la Marine ? Pourquoi Shouten Doji, l’éternel solitaire, avait-il accepté de s’y rendre ? Pourquoi avions nous attendu ce jour-ci pour nous y rendre ? Pourquoi j’avais fini par le laisser en plan ?
Il y avait un énooooorme trésor derrière tout ça. Pour beaucoup, il ne s’agissait que d’une fable, mais pour certains Explorateurs de North Blue, la Cité d’Emeraude existait bel et bien. Et les trésors qu’elle renfermait dépassaient l’imagination humaine. Je savais d’une source sûre que Shouten Doji avait des infos à ce sujet… Le rencontrer avait été assez flippant, mais j’avais un argument de taille, que je tirais de mon combat contre Tengen, l’un des quatre Empereurs. Se frotter à l’une de ces légendes intéressait ce démon. Je lui avais promis de lui donner des infos, s’il m’aidait pour la Cité d’Emeraude et à présent qu’il bloquait le seul combattant dangereux pour moi, je n’avais plus besoin de lui.

- Sans rancune le Démon, après tout, on est pirate non ? La seule loi qui prévaut pour nous, c’est la loi du plus fort… Fuma ! Au lieu d’agiter tes sabres, tu as localisé l’entrée ?
J’allais emporter avec moi ce bras, comme un avant-goût de l’immense trésor qui m’attendait. L'accès à cette cité de légende devait forcément se trouver par ici. Il fallait que je m'enfonce d'avantage dans ... ce qui restait de la ville.


Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1680
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 8.601.542.528 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 12 Jan - 14:56




    Chasseur de Prime et Marine, ensemble !




    Acte 1 :


    Spoiler:
     


    L'esprit d'Archer ne pensait plus que d'une façon... Berry'z, reconnaissance, réputation. Une bonne réputation s'avérait pratique pour les ambitions futures de Renaissance, alors ne pensant pas vraiment à s'enfuir, mais plutôt à s'enrichir, l'hôte du Chaos était fin prêt. Les voix du Chaos résonnaient dans son esprit, le poussant ainsi au combat à mort.

    L'homme-requin reçut un combo magistral. Shindô ne lui laissa pas le temps de se protéger. Le coup était tout simplement magistral. L'élu du Chaos observa la technique avec satisfaction, se Fugu possédait une force démesurée, Archer n'eut qu'une idée, en tête, la douleur que lui aurait ressenti si cet enchaînement lui avait été destiné. Sûrement un beau nombre de cotes brisées. Un nombre qui aurait réduit considérablement la durée de son règne d'hôte du Chaos. Heureusement que l'homme-poisson Fugu faisait parti de Renaissance.

    Néanmoins, l'homme requin sortit sans réagir de tout cela. Ou du moins il réagit en parfait masochiste. Noctis croyait depuis toujours que le poison de Shin s'infiltrait directement dans tout le corps, mais là, l'homme-requin avait trouvé la seule solution pour résister au poison, une solution carnassière. S'arracher un bras...quel courage, cela fit frémir le musicos, pas de douleur tel un être doué d'empathie, mais plutôt un frémissement sadique se rapprochant de la délectation. Il ne put s'empêcher de faire bouger un peu son épaule. Et lança un sourire fou à l'ennemi. Une magnificence ressortait de cet acte. Souffrir pour gagner, quel concept plus intéressant que souffrir pour être belle. Principe que Sanae resservait très souvent au chasseur de prime les matins où il se moquait d'elle en la voyant se coiffer.

    Mais l'heure n'était pas à la plaisanterie ! Il fallait maintenant faire souffrir l'ennemi de toute ses forces ! Regardant le sang couler du bras de l'homme il sourit et frappa ses mains les unes contre les autres, l'onde sonores produit alors une explosion sur le bras restant de l'homme, le but une articulation, la technique : "Boom" !

    Spoiler:
     

    " Tu es un poisson frit. Enfin un homme mort du moins..."

    Une fois l'explosion faite, le maudit ne voulu laisser une minute de répit à l'homme et décida d'offrir à son ennemi un coup des plus magnifiques. Sortant un de ses revolvers, il sortit de son manteau une balle de couleur jaune fluo, la plaçant dans son arme, il visa directement la poitrine de l'homme-poisson ennemi. En espérant lui décocher une balle en plein coeur ou du moins en pleine poitrine. Le mieux aurait peut-être été de lui arracher son dernier bras. Un laser sortit alors du canon de l'arme et fonçait directement vers l'ennemi ! Le coup allait-il avoir raison de son ennemi, ou lui causer des dégâts ?


    Spoiler:
     






Excuse:
 
Edit Nak : On en reparle par Skype.
Edit2 Nak : Suite à une discussion, le délai t'es accordé. Poste à prendre en compte normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 12 Jan - 18:12


Volonté


Complètement absorbé par son combat, Shindô ne prêtait que très peu d’attention aux différents affrontements aux alentours. Après tout, comment pouvait-il se concentrer ailleurs alors que sa vie était menacée ici ? Il soufflait, fixant avec une certaine admiration son adversaire. L’ouverture crée par Noctis lui avait permit d’infliger des dégâts et il ne s’était pas manqué. Cependant, le Squale avait bloqué le dernier coup de paume. Sur le moment, le Fugu avait sourit, se disant que le coup de paume n’était que la partie émergée de l’iceberg. Le véritable danger dans son attaque, c’était le poison, qu’il avait libéré à l’instant précis ou sa main était entrée en contact avec la peau du requin.

A cet instant, Shindô était persuadé que le combat arrivait à son terme. La Tétradotoxine se rependrait dans le bras, puis atteindrait le centre du système nerveux et paralyserait complètement le pirate. Mais ce que cet homme requin fit par la suite dépassait tout simplement tout ce que Shin’ avait pu prévoir comme riposte. Il assistait, l’air ébahit, à une scène particulièrement sanglante. Parfaitement stoïque, le squale venait tout simplement de se démembrer, pour empêcher la toxine de le contaminer d’avantage. Le Chasseur de prime était subjugué, jamais il n’aurait penser qu’un homme puisse contrer sa technique de la sorte, c’était la première fois qu’il voyait ça. Il avait parfaitement conscience qu’être capable de s’arracher un bras de la sorte devait nécessiter une très forte volonté et un grand contrôle de soi.

- C’est... vraiment impressionant.
L’acte avait agit comme un électrochoc. Le Fugu semblait soudain prendre conscience de la différence, de la distance qui le séparait encore de son adversaire. Il pouvait clairement la sentir, elle était palpable, cette volonté de vaincre, cette puissance, qui émanait de ce type au sourire carnassier. Elles étaient imposantes, écrasantes même. Tel un liquide froid, ruisselant et s’écoulant parmi les différentes cavités de son corps, Shindô sentait ce sentiment désagréable s’étendre en lui, progressivement. Devant ses yeux, sa main droite tremblait légèrement, lui confirmant ce qu’il savait déjà : il était angoissé, il avait peur. Sa main, puis bientôt ses jambes se tétanisaient. Que faire ? Que deviendrait-il ? Comment procéder ?

Soudain il y eu cette “vague”. Elle était invisible, pourtant elle submergea complètement chaque personne sur ce champ de bataille. Elle était emplie de rage, une rage qui eut l’effet d’un second électrochoc pour Shindô. Cette rage qu’il ne put identifier provoqua chez lui une réaction. Elle lui donna la force de transformer sa peur en volonté, la véritable aptitude de tout guerrier qui respectait. Noctis était déjà occupé à riposter, Shin’ allait simplement attendre l’esquive de l’homme poisson pour attaquer à son tour.

- Je n’ai pas pour habitude de taper sur les infirmes. Je vais faire une exception aujourd’hui. dit-il en faisant craquer ses articulations.
Force, vitesse, technique, rage, puissance, efficacité, … Shindô fonçait sur son ennemi sans rien de tout ça. Il n’y avait qu’un poing animé par la volonté de triompher. Senmaigawara…. Seiken.


Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 13 Jan - 8:33



Le prodigieuse machine se met en route


Merci de votre lecture !

Il souriait... Il souriait... L'ex gros lard souriait lorsque le commandant l'avait frappé. Comme s'il ne ressentait pas la douleur. Daisuke l'avait pourtant frappé de toutes ses forces. Il en avait mal à la main. Il aurait pu se la casser. C'est vrai que l'impact fut plus dur qu'il ne l'espérait. Mais c'est avec une attaque insoupçonné que le jeune marine s'envola à travers les gravats. Le second du sanguinaire venait de le frapper. C'était bien plus puissant que tout les coups qu'il avait déjà reçu. Ses précédents combats contre des détenteurs de Haki de l'armement ne lui arrivait certainement pas à la cheville. Ce n'était pas comme s'il en avait combattu des centaines, mais il avait acquis une certaine maitrise de leur attaque. En réalité, il s'était habitué à se faire frapper, malgré son fruit. C'était tout de même étonnant qu'il ne perde pas connaissance après un coup pareil. Non, il se releva immédiatement. Difficilement, par contre. Il vacillait. Il n'y voyait que d'un oeil. L'autre était complètement fermé et il ne le rouvrirait que dans un jour ou deux. Il pourrait même être plus grièvement blessé, mais ce n'était pas le plus important. Il fallait achevé ce type. Il décimerait son équipage sinon.
Il ne vit pas Foxy attaquer le pirate, ni même qu'elle avait réussi à le blessé. Il ne vit pas Kazuma se relevé et se tourner vers Clyde. Non, maintenant il ne voyait plus rien d'autre que le tueur. Il avait le visage ensanglanté mais ne s'en rendait pas compte, il ne sentait plus son visage. C'était une bonne chose, il pourrait frapper sans sentir la douleur. Il se sentait plus léger...

Kazuma avait éclaté blue, qui avait laissé tombé sa batte. Elle avait roulé jusqu'au pied de Red, le dernier debout des quatre pirates de la combinaison spéciale. Il récupéra la batte de son frère d'arme. Il allait tout donner pour se faire Okita, le sabreur de l'équipage de Prodigy marines. L'homme de rouge vêtu se protégea de l'attaque du marine en la bloquant avec les deux battes, mais l'autre ne pouvait pas se permettre de laisser ce combat s'éterniser. Il se recula et revint d'un saut bondissant. Il utilisa trois techniques d'affilé pour terrasser son adversaire rapidement. D'abord Crazy Slut, puis Quash et enfin Crop. La première, la plus impressionnante était une série de coup qu'il donnait avec son sabre. Feintant d'attaquer son adversaire, mais ne visant que l'extérieur du type. Si l'autre se protéger, il se fatiguerait. S'il tentant d'esquiver, il se retrouverait toucher alors qu'il n'était réellement pas viser. S'il attaquait, ce serait avec logique que Okita utiliserait Quash. Il l'utilisa tout de même après une vingtaine d'attaque "inutile". Lorsqu'il fit ça, il devait sans doute se retrouver derrière le type aux battes et alors il le terminerait avec son attaque finale, Crop. Il se retournerait vers son adverse et le découperait en deux, horizontalement. Le combat serait surement fini avec cet enchainement. Okita était fatigué, il était essoufflé, mais il ne se disait pas vainqueur tant que l'autre n'était pas tombé. Il se tenait toujours prêt à se défendre d'une attaque adverse. Par contre, si l'autre avait réussi à esquiver, le combat durerait trop longtemps. Trop longtemps pour pouvoir aider ses amis...

Il se relevait alors que son frère venait d'être tué devant ses yeux. L'expression sur ses yeux avait totalement changée. Il avait changé. Celui qui ne prenait presque rien au sérieux se voyait contraint à voir la réalité en face. Son frère était mort et rien, non... rien... ne le ferait revenir. Il se tourna vers l'homme qui venait de tuer le membre de sa famille. Ce gros tas qui avait changé par un procédé mystérieux. Il fallait qu'il meure... Absolument. Il avançait vers lui sans réfléchir. Au même instant, Foxy était la cible d'une de ses jambes. Il allait l'attaquer. Il ne le laisserait pas faire comme il souhaite. Il ne tuerait plus... Plus jamais... Il fonça vers lui... C'était l'heure de sa mise à mort... Clyde allait mourir aujourd'hui.

Une seconde claque vient remuer Daisuke, mais celle ci fut la même pour tout le monde. D'abord ce fut un cri, presque lointain, mais qu'on entendait avec une fureur monstre. Il ne reconnu pas la voix immédiatement, mais lorsqu'il entendit ce nom crié, il la définissait assez facilement... Nakata... Alors lui aussi tombait au combat ? Une troisième claque... Plus puissante que le cri du maudit pirate blond. Un choc qui prenait au tripe, tout le monde l'avait ressenti. Le commandant eu un moment où il ne vit que du blanc, c'était très court. Il n'avait jamais ressenti telle fureur. Elle se mélangea à la sienne. Il n'était pas requinqué par ce foudroiement, mais il se sentait plus lourd. Comme si tout le poids du monde peser sur lui. Il se sentait plus valeureux que jamais.
De l'autre côté, les deux claques avaient données naissances à de nouvelles résolutions pour différentes personnes... D'abord, la première claque ne toucha pas tout le monde de la même manière. Kazuma qui connaissait la voix fut un petit peu perturbé, mais sans plus. En fait, Okita et Firo, eux, ne connaissant pas de qui provenait ce cri n'en avait cure. Ils ne s'en soucièrent pas le moins du monde.
Par contre, la vague du vampire les déstabilisèrent tous. Okita vacilla encore un peu plus. Comme s'il avait reçu un coup au niveau du cœur. Il tomba à genou, recrachant le dernier repas. Celui de la veille. Il était encore plus essoufflé... Firo tomba littéralement au sol. Non pas qu'il était complètement inconscient. Juste sa personnalité la plus faible, mais aussi celle qui subsistait toujours au contrôle du corps du jeune médecin. Rappelez-vous. Dans un Rp précédant celui-ci (et même dans celui-ci), vous avez pu voir que Firo avait deux personnalités. J'avais dis qu'il se partageait équitablement le corps, mais que c'était "le garçon" qui conservait la mobilité. Cependant, c'était aussi lui, le plus faible psychologiquement. C'est lui qui tomba dans les vapes lorsque la vague de Haki du conquérant le frappa. Il tomba littéralement.
Son corps rouvrit les yeux quelques secondes plus tard. Tout autour de lui, les marines qu'il avait pas pu soigner était tous à terre. Même certains marines qui tenaient debout se trouvait écroulé au sol. C'était une véritable hécatombe. Firo (femelle) se leva au milieu du champ de bataille. C'était bien la première fois qu'elle pouvait contrôler ce corps. D'habitude elle pouvait faire ce qu'elle voulait faire à Firo (mâle), mais jamais elle n'avait pu faire autre chose que parler à sa place. Elle fit son premier pas et fut prise d'une exaltation qu'elle n'avait jamais vécut. Elle était libre. Elle voulait vivre ainsi, mais elle ne voulait pas voir Firo (mâle) disparaitre. Elle voulait juste être aussi libre que lui. Cette sensation. Le vent contre sa propre peau. Elle l'a ressentait tous les jours, par le biais de l'autre Firo, mais jamais elle-même. Elle voulait partager ça avec lui, mais il n'était pas là. Elle continua à marcher un moment jusqu'à ce que la dure réalité se passe devant elle... L'attaque de Clyde parvenait sur l'amie de Firo (mâle).
Les membres de l'équipage ne connaissait pas cette Firo (femelle), mais elle, elle les connaissait, oui. Elle allait aussi les aider... Elle n'était pas douée en médecine, elle ne savait même pas utiliser "ce corps". Elle venait de vivre les premières secondes de sa propre vie. Elle était heureuse, mais en même temps, elle ne pouvait pas s'empêcher d'être jalouse de Firo (mâle)... Elle continua de marcher, puis elle se mit à courir. Elle avait déjà vu le médecin faire, c'était plutôt facile. Elle se baissa et attrapa un sabre à terre et s'approchait de Clyde.

Kazuma fut aussi touché par la foudre du pirate allié au phénix. Cette vague de fureur le changea encore un peu plus. Il devint une machine prête à exploser. Il était devenu un autre homme. Il changerait avec le temps, mais la mort de son frère était un choc. Il était devenu un assassin prêt à bondir sur sa proie. Il attaqua Clyde alors que celui-ci allait écraser sa collègue. Il ne le laisserait pas tuer une autre personne. Pas une seule de plus. Non. Il avait Clyde en face de lui. L'ex-gros lard était dos à lui, mauvaise chose pour le pirate. Il vit alors qu'il avait une large entaille dans le dos, certainement l'attaque de Foxy l'avait bien atteinte. Il prit ses deux colts et s'approcha rapidement du forban blond. Il visait la blessure. Il tira et vida les deux barillets. Ce fut rapide. Même pas une demi seconde avait suffit à transformer les "BANG" en "CLIK". Il se recula pas pour autant pour tenter de reculer. Il voyait la fumée de Daisuke. Il continuerait d'attaquer. Il jeta les deux pistolets et prit sa batte. Il sauta pour la fracasser sur le visage du pirate...

Daisuke avait ressenti, comme tout le monde, la vague de Haki de Hato. Il n'en était sorti que plus enhardi. Il n'allait pas attaquer au corps à corps, il se savait bien trop faible. Il transforma ses membres haut en fumée et les balança sur l'ex-gros lard. Il le choperait avec ses mains démesurées et tiendrait bon, grâce au Tekkai. Il tiendrait le temps qu'il faut. D'une part pour que Foxy puisse se sortir de la situation dans laquelle elle était, mais aussi le temps que ses amis s'occupent du pirate.
Le commandant se sentait presque soulagé d'avoir fait cette action, mais au fond de lui, il était inquiet... Pour tout un tas de raison...



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 13 Jan - 9:00


Foxy réussit son rankyaku, facilement. L'autre ne semblait même pas s'être rendu compte qu'elle était là... C'était quoi ce délire ? Dans tous les cas, la blonde s'en fichait. Elle allait attaquer, encore et encore. Elle savait bien qu'elle n'avait pas plus de chance de vaincre ce gros lard seule que Yasuyoshi, mais tout ce qu'elle voulait, c'était le bloquer pour permettre aux autres, plus puissants qu'elle, de le vaincre. C'est pour cette raison qu'elle s'élança sur lui et utilisa sa technique comme prévu, en forme hybride, tailladant le dos de ce pirate rapidement et efficacement avant de reculer à nouveau en reprenant son souffle. Son adversaire, a ce moment-là, passa une main dans son dos, sur les blessures que venait de former la demoiselle suite à son assaut. Il n'avait réellement rien senti ? Ou bien, il voulait juste faire comme s'il était invincible ? La Kurusogami serra les dents en se remettant immédiatement en garde. Ce mec... Tout en lui la répugnait. Tant son apparence physique que son mental, elle haïssait tout son être. Tuer un marine, comme ça, pour le plaisir ? Simplement parce qu'il avait tenté de le blesser ? Même elle, révolutionnaire à la base, n'aurait pu faire cela... Ôter la vie était contre son principe, de toute manière. Alors elle devait faire comprendre à ce forban que la justice ne pouvait permettre des actes aussi barbares... Le gros se retourna et balaya l'endroit du regard, rapidement, avant de remarquer que la dame des sables était la seule présente, ici. Il doutait de sa force ? Le pauvre, il n'allait pas douter bien longtemps... La maudite comptait bien utiliser son fruit du démon pour le maintenir au calme le plus longtemps possible tout en lui infligeant un bon nombre de blessures, qu'elles soient bénignes ou graves. Lorsque l'autre prit la parole, elle s'apprêta à répliquer mais n'en eut pas le temps. Il leva sa jambe et tenta de l'abattre sur la lieutenante, d'une force sans doute effroyable. Peut-être l'équivalent de ce qu'avait du parer la colonel... Certainement, même. Ce fut à ce moment-là qu'une vague parcouru le corps de la demoiselle. Terrifiante, puissante, suivant de près un cri, sans doute celui du Fenice qui était un peu plus loin. La blonde en avait froid dans le dos, mais ce n'était pas le moment de se laisser tomber... Sa détermination lui permit de tenir bon, de rester debout et de fixer l'offensive ennemi directement, sans une once de peur et de frayeur. Elle ne s'en rendait pas compte, mais son mental venait de prouver sa valeur de guerrière.

Ses deux compagnons ne voulaient visiblement pas laisser Clyde lui faire du mal. C'était compréhensible, après la tragédie qui venait d'avoir lieu... Kazuma fut le premier à intervenir. Il vida un bon chargeur de pistolet dans le dos de l'autre en souhaitant venger son frère. Il prit ensuite sa batte, tandis que le capitaine, à son tour, attaquait. Mais Foxy ne pouvait pas tout simplement esquiver, non... Elle voyait là une chance inouïe d'en finir une fois pour toute avec le meurtrier de Yasuyoshi. Elle risquait certainement d'y laisser des plumes, mais elle devait courir le risque. Jouant avec la force que lui procurait sa forme hybride, la maudite, tout simplement, bloqua la jambe de son adversaire avec fureur. Le poids était incroyable, certainement trop puissant pour elle... Mais elle tint bon, une fois de plus. Ses griffes se plantèrent avec force dans la jambe de l'ennemi tandis que la gradée, elle, restait debout, même si l'envie de fléchir se faisait de plus en plus forte. Mal. Elle avait mal. Ses os et ses muscles se battaient contre ce pirate, contre la mort elle-même, pour permettre une ouverture à ses amis. Elle tiendrait.

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 13 Jan - 9:55

Je change d'organisation ce tour-ci parce que ça devient vraiment le bordel avec les pauvres PIs xD
VS

Noda VS Méliandre & Holly : Il ne s'y était pas attendu. Tout d'abord, son passage s'était soldé par une réussite des plus totales, mais ce fut la suite qui devint légèrement plus problématique. En effet, la fille aux cheveux roses ne semblait pas vouloir le laisser gagner aussi facilement... Le mur de neige qu'elle avait construit quelques instants plus tôt se mit à bouger et l'astuce du pirate se retourna contre lui. En effet, il fut frappé dans le dos et projeté en direction de l'épéiste en serrant les dents. Le combattant au corps-à-corps n'avait strictement rien pour arrêter sa course... Alors comment faire ? Il ne pensait pas plus à la situation que cela, se disant qu'il finirait de toute façon par retomber sur le sol et qu'à ce moment-là, il pourrait se venger de cette garce plus facilement. Mais il n'en eut pas l'occasion... Et pour cause : le sabreur s'était positionné derrière l'autre maudite, pour la protéger mais surtout pour clouer le blond au sol une fois pour toute. Celui-ci le regarda plus que surpris quand il balança une croix en onde. Impossible d'esquiver : Noda n'avait d'appui nul part, et ne pouvait donc absolument pas changer sa trajectoire pour éviter l'assaut surprenant de son ennemi. Mais encore pire : n'ayant rien sur lui pour parer l'attaque adverse, il ne pouvait qu'encaisser... Il allait pousser un juron lorsque l'onde rougeâtre le frappa de plein fouet, pénétrant dans sa peau et causant une croix sur tout son ventre, laissant le sang couler abondamment. Il tomba ensuite lourdement sur le sol, cracha un mince filet de liquide écarlate. Si seulement il avait été en pleine forme, il aurait pu voir le mur de neige se mouvoir derrière lui, du coin de l'oeil, et prendre appui sur celui-là pour renforcer sa vitesse et vaincre les deux autres pirates d'un seul coup... Mais à cause de leur enchaînement passé et de la fatigue qu'il avait ainsi accumulé, il n'avait rien pu faire et perdit conscience, lentement. Il n'entendit pas le cri du Fenice, et ne sentit pas non plus la vague de haki des rois qui passa sur son corps inerte. Cette guerre était finie pour lui.

Nebula Doji VS Vice-amiral Pacifique VS Fuma : Doji regarda le vice-amiral se mettre droit, simplement, avec un regard amusé. Il comptait bloquer la boule de feu ? Super intéressant ! Au final, cette bleusaille remontait un tant soit peu dans l'estime du Nebula qui allait pouvoir apprécier le spectacle... Pacifique usa d'une technique de défense sans doute très puissante pour encaisser le choc sans une grande difficulté. Quelques flammes restaient sur son corps, notamment sur ses bras qu'il avait croisé devant lui pour empêcher un coup trop violent. Réellement intéressant, en fin de compte... Un amiral aurait pu se montrer légèrement plus sympathique à affronter, mais au moins, ce mec savait combattre ! Il n'avait pas usurpé sa réputation de puissant guerrier, c'était certain... Et il méritait son grade, le bougre ! Le démon, amusé, regarda cependant son adversaire être trompé par l'offensive fourbe qu'il avait lancé quelques instants auparavant. La deuxième boule, le gouvernemental ne l'avait pas vu, provoqua une explosion incandescente d'une puissance surprenante. Et lorsque John sortit du tas de flammes avec plusieurs blessures, l'air bien amoché, le pirate se mit à rire. Ce type était plus que surprenant ! La puissance et la rage qu'il incarnait aurait du être un peu plus représentée chez les marines, cela n'aurait fait de mal à personne, et surtout pas au Shoten qui aurait eu un poil plus de challenge sur le Nouveau Monde ! Depuis le temps qu'il y était, d'ailleurs... Dans tous les cas, il sourit de plus belle, d'un rictus de folie lorsque l'autre prit la parole. Il répondit alors en se mettant en garde :

-Très bien, Pacifique ! Ramène toi, et finissons en une fois pour toute ! Essaies donc de couvrir mon corps de blessures, si tu t'en penses capable !

Et c'est à cet instant qu'un cri déchira l'air. S'arrêtant, légèrement surpris, le Nebula poussa un soupire :

-Harushige pourrait être un peu plus discret quand il étripe des gens, bordel...

Mais ses mots furent coupés subitement par la décharge qui suivit. Haki des rois. Surprenant, pur, puissant, mais encore trop jeune pour être réellement menaçant. Un sourire de folie recouvrit bientôt le visage du démon. En fait, il y avait de sacrées pointures sur ce champ de bataille qui paraissait pourtant si simple... Ca promettait pour la suite des combats ! Lorsqu'il aurait dégommé le haut-gradé, Doji se dirigerait vers ces gosses et il les prendrait tous d'un coup. Une bonne idée... Oui, il devait faire comme cela ! Mais alors que l'homme-cornu s'apprêtait à repartir au combat, son "allié" prit la parole. Le début ne gêna pas plus le combattant que ça. Il se cassait, et alors ? Il devrait bien revenir, tôt ou tard... Et c'est à ce moment-là qu'il dirait comment se bat Tengen à son "ami". Après tout, ils avaient fait équipe pour ça... Cependant, et malheureusement pour Harushige, la deuxième phrase plu bien moi au Nebula. La loi du plus fort ?

-Tu te prends pour qui, putain de sabreur ? Tu crois vraiment que tu peux déconner avec moi ? C'est ton lieutenant qui a les infos ? Et bah bouffe ça, enfoiré !

Doji avait littéralement pété un plomb... C'est sans prêter attention aucune à Pacifique qu'il balança une boule de feu en direction de Fuma qui écarquilla les yeux en voulant esquiver grâce à ses grappins. Mais il n'en eut pas le loisir : arrivé à la moitié du chemin, la boulet de feu se mit à accélérer soudainement, par une technique étrange, faussant totalement les prévisions du Sotetsu. L'explosion qui suivit fut immense, et mit l'épéiste hors-service en un seul coup... Le démon se mit à rire et dit à Harushige :

-Voilà, t'as plus qu'à chercher ! Oh, et puis, si t'es pas content, ramènes toi aussi, bouseux ! J'avais prévu de te péter le crâne aussi, que tu me donnes mes renseignements ou pas !

Le Nebula se tourna à nouveau vers son véritable adversaire en se remettant en garde, prêt à l'affronter à nouveau.

Ruuk VS Shindô & Noctis : Son petit coup de magie avait bien surpris les deux autres abrutis en face de lui... Il haletait à cause de la douleur qu'il ressentait, mais de toute façon, grâce à l'argent qu'il gagnait, il pourrait se refaire un bras robotique encore plus puissant que celui-là... Alors au final, il s'en foutait un peu. Dans tous les cas, l'homme-poisson remarqua que le musicien voulait repasser à l'assaut. Mais bon, le guerrier des mers avait fini par comprendre comment marchait le fruit du démon de ce chasseur de prime... Il ciblait une zone et attaquait à cet endroit là. C'est grâce à ces informations que Ruuk put éviter, en se décalant rapidement de quelques pas avant de se baisser rapidement pour éviter la balle lumineuse. Bon, s'approcher ne serait pas chose aisée, mais il n'en avait pas besoin pour clouer cet imbécile au sol... La vague de haki des rois qui avait été ressentie quelques instants auparavant semblait avoir redonné du courage au fugu qui se mettait à courir en direction de Ruuk. Le Senmaigawara Seiken qu'il balança en direction du pirate fut contré par la même technique. Le forban sourit et, simplement avec sa langue, détacha ses dents de ses mâchoires avant de les cracher subitement :

-Ame no ha !

Sa mâchoire fut propulsée à grande vitesse en direction de cet enfoiré. La vitesse à laquelle repoussait ses dents devait être inconnue pour l'humain, et c'est pour cela que l'homme-requin l'attaqua en second, de la même manière :

-Ame no ha !

Il ne les laisserait pas gagner, oh que non...

Résultat des courses :
Noda et Fuma, compagnons d'Harushige, ont perdus. Reste à faire tomber Ruuk, Clyde et Harushige lui-même pour obtenir la victoire face à eux. Bon courage Wink
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14132
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 13 Jan - 10:34

Je savais pas me décider entre les deux musiques donc j'ai mis les deux é_è xD








Le Monde tourne.

2ème groupe Grand Line











Tout avait eu lieu extrêmement rapidement. Nakata n'avait pas eu le temps de comprendre ce qu'il s'était passé que la décharge de haki des rois l'avait traversé de part en part, effroyable. A cause de l'état dans lequel il était, il avait failli tomber dans l'oubli, s'évanouir tout simplement... Mais fort heureusement, sa conscience le retint tandis que son second, Hato, vint l'attraper avec rage pour le tirer hors de danger. Il le ramena près d'Holly, de Méliandre et de Damon, où leur adversaire était immobile, sans doute vaincu. Lui n'avait pas réussi à le voir. Il était tombé à genoux dès que le vampire l'avait relâché, serrant les dents sous la douleur qui était revenue de plus belle. Une larme perla sur sa joue, à nouveau. Mal. Il avait mal. Mais c'était réellement la première fois qu'une telle puissance le traversait, qu'une telle difficulté à bouger le prenait. La souffrance, il s'y était tristement accoutumé. A force de se battre, les blessures, il les avait multiplié, même si son fruit du démon lui permettait en général de se soigner efficacement. Mais là, c'était totalement différent... Le Fenice n'arrivait plus à parler depuis la dernière phrase qu'il avait prononcé. Son être tout entier était en proie à un incommensurable et indomptable mal, quelque chose qu'il n'aurait jamais voulu ressentir. Le capitaine, cependant, tenta vainement de se calmer. La main d'Holly qui se posa sur sa joue avec douceur l'aida à y parvenir, même si cela ne lui permettait pas de reprendre totalement son calme non plus. Holly, Méliandre, Damon, Hato... Ils devaient tous avoir peur pour lui, se sentir mal. Il était censé être leur supérieur, il devait normalement veiller sur eux, et pourtant... Là, il n'y arrivait pas. Pire encore : c'était l'inverse qui était en train de se produire.

Voulant à tout prix arrêter cette folie, empêcher les autres de se sentir mal, le maudit poussa un juron. Il hurla avec force, tout en changeant ses deux bras en ailes. Il priait, priait seulement pour que son bras revienne. Et lorsqu'il reprit sa forme humaine, sa douleur s'était enfin calmée. Sa main... était là. Reprenant son souffle dans un premier temps, l'ancien gouvernemental posa sa main, à son tour, sur la joue de la demoiselle qui était face à lui, pour la rassurer. Cette fois, il n'allait pas perdre. Il en était sûr. Le blond se redressa lentement et jeta un regard à la navigatrice avant de prendre la parole :

-Ce n'est pas votre faute... C'est la mienne. Damon, veilles sur elles.

Il allait y retourner. Il devait combattre. Nakata se tourna aussitôt vers Hato et le regarda avec stupeur. Il avait littéralement pété les plombs... Fixant par la suite Doji, qui menait largement John, le forban commença à craindre que le pire n'arrive. La situation leur échappait totalement... La colonel attaquait désormais le second de Tengoku pour l'empêcher de continuer... Un peu plus loin, Daisuke et son équipage faisait bien pâle figure face à Clyde... Et pour finir, l'homme-poisson menait Shindô, que le maudit avait déjà combattu, et son allié sans trop de difficulté, même avec un bras en moins. La colère monta en lui. Un besoin de sang, un besoin de mort. Pour remettre la bataille dans le droit chemin, il devait tuer Harushige. Le Fenice le savait. Et il troqua, pour cela, une puissance inimaginable contre le peu de bon sens qu'il lui restait. Serrant ses poings, une douleur immense l'envahit, sans qu'il ne la montre physiquement. Ses yeux tournèrent au bleu, véritable preuve de son allégeance à sa malédiction. Peu-à-peu, il retournait à l'état de bête, à l'état de massacreur brut, et pur. Il ne voulait que tuer, tuer encore. Mais intérieurement, son esprit était torturé. Il ne contrôlait plus rien. Des ténèbres l'envahissaient, les tristes ténèbres qu'offraient en réalité la possession d'un fruit du démon. Peur. Il avait peur, désormais. Que se passerait-il s'il perdait totalement les pédales ? Mais ces doutes et ces souffrances, les seuls à pouvoir les ressentir étaient ceux qui pouvaient lire sa voix. Lui, tout simplement, était devenue une bête de combat, qui ne réfléchirait plus. Le discours qu'avait donné l'épéiste par la suite avait achevé de le mettre en trans. Il n'était plus le même, plus du tout. Il n'avait rien du musicien bon vivant, qui aimait rire et chanter. Il n'avait rien du peintre de talent, qui aimait observer et reproduire. Il était un maudit, né dans le but de détruire. Un fruit du démon.

Ce fut avec une impulsion hors du commun qu'il se propulsa en direction d'Harushige. La vitesse qu'il avait usé auparavant était totalement dépassée en comparaison, obsolète. Mais le plus redoutable pour l'épéiste serait sans doute que désormais, Nakata ne réfléchirait plus pour attaquer. Non, son intelligence n'était plus. Il n'allait que frapper, rendant ainsi l'observation totalement inutile mis-à-part pour sonder ses pensées et découvrir à quel point il souffrait. Dans tous les cas, il se retrouva devant son adversaire à nouveau, plus que rapidement. Cette fois, il ne perdrait pas. La paume de sa main fut la première à partir, sans laisser un seul instant de répit à l'autre combattant malgré le fait que son lieutenant ait subi une explosion des plus dévastatrices. Les flammes éclairaient la rage du Fenice, prouvant à quel point les zoans mythiques étaient effroyables. Sa paume droite tentait de quérir l'abdomen du Nebula tandis que la gauche, elle, visait la joue de son adversaire, à une vitesse toujours plus grande. Après cette offensive simple, le pirate tenta, sans réfléchir, à nouveau, un coup de pied droit circulaire et d'une puissance tout bonnement ahurissante. Un homme normal aurait réellement pris son envol avec un tel choc...


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 13 Jan - 11:06

NAKATAAAAAA !
">"La couleur du conquérant !"




Spoiler:
 

Pulsion meurtrière. Je ne m’étais plus contrôlé, ma lame d’air partait rapidement, scindant l’air de combat en deux sans même que je ne distingue les bons des mauvais, je tranchais tout ce qui passait à portée de main. Marine, pirates, civils, aucune distinction, tous semblaient pour le moins paralysé face à cette folie. Moi-même face au reste du monde, si je ne faisais pas dos aux miens, peut-être les aurais-je attaqués aussi, qui sait… ? Je m’étais figé face à la marine, celle qui m’avait fait face au tout début de cette rencontre pour le moins sportive. Elle, elle voulait quoi ? La mort, comme tous, comme toutes, j’allais la scinder en deux, comme le reste, c’est ce que je pensais, mais rien n’aurait pu venir faire cloitre sa volonté implacable. Elle vint s’interposer, d’une, et de deux, elle avait totalement dévié ma lame. Etonnant.

« La folie ? Tu n’as pas idée de ce que cela représente dans mon quotidien. Je ne laisserai personne toucher à un seul de mes nakamas, PERSONNE ! »

Après quoi, j’attendis qu’elle termine son mouvement. Elle balança des lames d’air qui ne vinrent en former qu’une seule et unique. Surprenant, c’était suffisant pour tous nous couper en deux, mais elle aurait mieux fait de la fermer, la marine. Elle m’avait par ces mots rappelés à l’ordre, et je me retrouvais désormais avec la totalité de mes facultés physiques et mentales. J’attendais que la lame approche, le dernier moment, quoi que je fasse face à cela, je n’en sortirais pas indemne, mais derrière moi se trouvaient mes alliés, la moitié inapte au combat et l’attention ailleurs. Je devais faire face. Au dernier moment, ma main vint saisir la garde de mon katana pour dégainer de manière rapide et violente, heurtant la lame dans un fracas sans nom, la dispersant un peu partout sur la zone de combat en évitant mes nakamas. Pas assez travaillé. Hoquetant légèrement, laissant une gerbe de sang tomber sur l’herbe sous mes pieds. Comment ? Une des brisures venait de se loger dans mon thorax, laissant une plaie assez profonde et au combien douloureuse. Je ne laissais rien paraître sur mon visage, mais vacillais légèrement avant de retrouver totalement mon équilibre. J’entendais la voix de l’autre con au loin.

- Daaaaaaaaaaaahahahahahahahaha ! Hey hey la fille aux cheveux Roses ! Tu veux lui remettre son bras ? Viens le chercher, je t’attends, Beauty ! Et ton amie peut venir aussi si elle veut, comme ça pas de jalouses ! Nakata mon vieux, t’es un sacré numéro ! Tu sais, cette question me hante depuis qu’on s’est croisé ! Je me demandais si ton bras repousserait quand je te le couperais, ou bien s’il cicatrisait tout simplement. Je veux dire, au lieu d’être triste, souris ! C’est un grand jour pour la science !

« T’es pas leur type, sac à merde, t’as vu ta gueule ? Tu ferais flipper un mort. » Rien de plus, de la provocation gratuite et inutile, mais c’était un de mes traits de caractère.

- Hato, t’as conscience que ceux qui possèdent ce pouvoir dans ce monde, deviennent automatiquement le centre d’attention du Gouvernement ? Je veux dire, tu vas voler la vedette à ton capitaine !

« Ça te changeras du con, ta vie doit être chiante à mourir, je te fais une scène des films de Shabondy, t’as toujours été spectateur non ? Alors ta gueule et observe ! » Je ne savais pas ce qui s’était passé, mais une chose était sur, j’avais interloqué tout le monde. Pourquoi cela ? Etais-ce simplement le fruit de ma folie passagère ? Soupirant, je m’appuyais sur la garde de mon arme, ça faisait mal, cette plaie, super mal. J’avais du mal à respirer, et la colonel elle semblait en pleine forme, elle semblait simplement pour le moment observer les joutes verbales avec l’autre abruti de pirate. Il parlait à Doji, maintenant, et se préparait à partir, il était sérieux là ? Je ne pouvais pas le laisser partir comme ça. Soupirant longuement je me déplaçais pour arriver face à lui, au moins aussi rapidement que précédemment. « Tu nous quitte déjà ? Désolé mais tu ne partiras pas vivant. Quitte à en prendre plein la gueule, je vais faire de toi ma chienne, la sanguinaire. Tu lui as prit un bras ? Je vais t’arracher la tête… ARRÊTE DE TE FOUTRE DE NOTRE GUEULE ! ». Une nouvelle colère qui fut bien vite calmé, j’étais tellement concentré et énervé sur ce pirate que je n’eus pas perçu la boule de feu du démon. Il vint littéralement cramer Fuma en un seul coup, mon regard se porta vers Méliandre. Noda était à terre. Nos seuls ennemis restant ? Harushige, contre ma personne et ceux qui le voudront, Clyde face aux marines, et une autre voix trop loin pour que je me concentre décemment dessus. Le marine et le démon, ils étaient hors catégorie. Un frisson vint alors parcourir mon échine, me faisant frémir, trembler, oui, mais d’excitation. Je le sentais au fond de mes trippes, cette volonté incommensurable de vaincre, cette envie de tuer, mais cette douleur également… Nakata, je venais de te voir lancer l’assaut le plus rapide qu’il ne m’ait jamais été donné de voir de ma vie. Cèdes-tu à la folie ? J’aurais le loisir de te remmener sur terre plus tard, pas de temps pour la distraction, ne lui laissons pas de répit, faisons d’Harushige un vestige du passé ! J’allais coupler mes attaques à celle de mon capitaine.

« RAI NO NAMI ! »

Dégainant de nouveau, je balançais une vague d’eau electrifié, qui aurait pour effet de paralyser totalement Harushige si elle le frôlait, ou mieux, si elle le touchait. Cette lame passa à la droite du blond qui tentait son premier coup, visant le thorax du maudit. Enchaînant, je pris une grande impulsion en sifflant un léger « Slide » Pour me propulser vers Harushige, dans son dos, tout mouvement en arrière signerait des blessures conséquentes, je lui tentais de lui assigner un violent coup au niveau des genoux du revers de ma lame, d’une pour fracasse les os, deux, pour lui faire perdre l’équilibre lorsque Fenice tenta un mouvement pour le projeter dans les airs. Résumons l’ordre des coups, la lame électrique avec le poing au niveau de l’abdomen. Le second coup arrivant avant ma lame, et ma lame juste avant le coup de pied de Nakata. Cela peut fonctionner. Laissons le destin régir la suite.


Citation :
♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Stop it ~" [sur la lame de la colonel]
♣♠♣ Description ♣♠♣ Techniques de type Iai, L'utilisateur dégaine son sabre et frappe l'arme adversaire avant de rengainer son Katana. Permet de contrer un coup, déstabiliser l'équilibre de l'adversaire et le désarme.

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "mizu/hi/Raï nô nami" [sur Harushige]
♣♠♣ Description ♣♠♣ lance une l'âme d'eau, d'eau avec courant electrique, ou de feu tranchante (variante de la l'âme d'air,)

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Nii" [Harushige]
♣♠♣ Description ♣♠♣ Second mouvement, consiste à frapper l'adversaire avec le revers de la lame au niveau des jambes, pour déséquilibrer.





Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
avatar
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
224/250  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Lun 14 Jan - 13:20


Le monde tourne





E
lle paniquait, mais ne voulait rien montrer. Après tout, un médecin se devait de rester calme en toutes circonstances. Et puis, cela n’aurait pas été bon, on ne fait jamais rien de bien dans la panique. Serrant les dents, elle écouta le discours de l’autre fou, essayant de se persuader de ne pas lui sauter à la gorge pour le faire taire une bonne fois pour toute. Elle n’était pas de nature violente d’habitude, mais lui, il lui donnait des envies de meurtres. De toutes manières, cela n’aurait été que folie. Même Nakata avait du mal à le vaincre, alors elle, ce n’était même pas la peine qu’elle y songe une seule seconde. Déjà qu’avec l'autre, ils avaient galéré tous les trois, alors toute seule face à un type pareil … Du suicide, pur et simple. Secouant la tête, elle se concentra à nouveau sur son patient, essayant d’analyser ses réactions. Réactions qui la surprirent quand le blond lâcha un juron et commença à utiliser son fruit. Instinctivement, la rose recula, le regardant faire. Et si cela ne marchait pas ? Si son bras ne repoussait pas ? S’il cicatrisait simplement ? Il semblait désespérer, ou alors se faisait-elle des idées. Ecarquillant les yeux, elle regarda le bras de son capitaine se reformer, comme s’il n’avait jamais eu aucune blessure. Son pouvoir était si puissant que ça ? Impressionnant. Cependant elle perdit son sourire quand il se releva après avoir posé sa main sur sa joue. Il comptait se battre à nouveau ? Alors qu’il lui manquait un bras il y a à peine deux minutes ? Folie. Elle voulait lui dire, mais n’eut pas le temps. Et puis, l’aurait-il écouté ? Elle n’y croyait pas une seule seconde. Il allait se venger et elle respecterait sa décision. Fermant doucement les yeux, elle les rouvrit ensuite, regardant le morceau de tissus qu’elle tenait entre ses doigts. De blanc il était passé à rouge. Secouant la tête, elle se releva, observant autour d’elle. Les combats étaient encore là, il ne fallait pas qu’elle reste agenouillée comme ça. Tournant sa tête vers Méliandre et Damon, elle observa le corps de Noda à terre. Ils avaient gagné ici, ce n’est pas pour autant qu’ils devaient rester les bras ballants. La rose laissa glisser le tissu jusqu’au sol, fronçant les sourcils devant le visage de Méliandre. Elle avait pleuré ou elle pleurait encore, Holly n’arrivait pas vraiment à distinguer. Pourquoi pleurait-elle ? Elle n’avait pas suivie ce qu’il s’était passé. Grossière erreur. Se traitant mentalement d’idiote, elle écarquilla les yeux, observant la pointe de la lame qui ressortait de son ventre. Elle n’avait entendu personne s’approcher … Mais bon, avec le brouhaha des batailles, cela pouvait se comprendre … Même si elle manquait beaucoup de vigilance. Tellement stupide.

Souriant doucement, elle s’avança, sortant ainsi la lame. Le type qu’elle vit quand elle se retourna ne semblait pas vraiment dégourdi, la regardant comme si elle était un monstre. Elle avait un logia et alors ? Il n’en avait jamais vu ? Qui était l’imbécile qui l’avait recruté ? Riant légèrement, il lui suffisa de siffler, appelant la renarde qui lui sauta dessus, faisant tomber ce pauvre type dans les vapes. Vraiment pas résistant comparé à Noda. Arrêtant de rire, elle regarda la renarde. Le carmin prenait là aussi de plus en plus de place sur le blanc. Les cristaux ne s’animaient plus. Soupirant, elle claqua des doigts, faisant disparaître la renarde. Elle n’en aurait plus besoin. Avançant lentement, elle regarda la plaine. De gros combats avaient lieu ici et là et entre deux se trouvaient quelques sous-fifres. Elle, elle s’occuperait d’eux pendant un petit moment et cela lui permettrait de calmer ses nerfs, mis à vif à cause de ce porc d’Harushige. Souriant, elle s’approcha, utilisant Aisusōdo. Elle tranchait, parfois dans le vide, parfois dans la chaire. Elle s’en fichait. Tout ce qu’elle voulait c’était se défouler, tout en gardant un œil sur les autres combats. Oui, elle interviendrait si jamais le besoin se faisait sentir, même si elle doutait que cela arrive.

Crédit: Cali' in epicode

Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Lun 14 Jan - 15:16

« Le monde tourne »
C'est du suicide, mais c'est pour la bonne cause non ?

« Daaaaaaaaaaaahahahahahahahaha ! Hey hey la fille aux cheveux Roses ! Tu veux lui remettre son bras ? Viens le chercher, je t’attends, Beauty ! Et ton amie peut venir aussi si elle veut, comme ça pas de jalouses !
Nakata mon vieux, t’es un sacré numéro ! Tu sais, cette question me hante depuis qu’on s’est croisé ! Je me demandais si ton bras repousserait quand je te le couperais, ou bien s’il cicatrisait tout simplement. Je veux dire, au lieu d’être triste, souris ! C’est un grand jour pour la science ! »


Je senti la rage s'amplifier de plus en plus alors qu'il déversait son flot de paroles abjectes, la colère se faisait de plus en plus ressentir, prenant des proportions de plus en plus grandes, mes mains se mirent à trembler, me signifiant que je reprenais peu à peu ma mobilité, l'envie de le faire taire une bonne fois pour toute malgré sa très nette supériorité, je voulais le voir souffrir, le voir réduire à l'état de loque humaine, même si je doutais fortement que l'on puisse qualifier ce type d'humain...
Un léger sentiment de soulagement naquit en moi lorsque je vis passer à toute vitesse mon capitaine devant moi, pris d'une folie meurtrière, et accompagné de ses deux bras. Il était peut être un de ces idiots d'utopistes, mais il fallait bien reconnaître qu'il avait un courage et une rage de vaincre hors norme...
Du revers de la main j'effaçais toute trace de larme de mon visage, ne laissant plus que toute ma colère envahir mon regard, je posais mes yeux sur le corps inerte de Noda d'où s'échappait à présent un flot de liquide carmin, s'en était fini de lui, mais pas tout à fait de son utilité... Sans réfléchir plus longtemps, je me jetais sur son lui et plantais mes crocs dans sa carotide avant de me mettre à boire son sang, il avait le goût le plus infecte que j'avais pu avoir le loisir de connaître, mais qu'importe j'avais besoin de forces... Je le relâchais sans pour autant l'avoir asséché, oh non cela n'aurait pas été jouissif, non je voulais qu'il puisse encore voir lors de son réveille son capitaine tomber, je voulais si jamais il finissait par se relever qu'il sente le poids douloureux de la défaite, son goût amer qui le hantera le reste de ses jours, le souvenir détestable d'avoir perdu sa fierté.

Je laissais échapper un petit rire en pensant que j'agissais de manière aussi idiote et irréfléchie qu'elle l'aurait fait elle aussi, Ruby... Au fond peut être finissais-tu par réellement déteindre sur moi, peut être qu'au fond tu étais réellement une part de moi, peut être étais-tu simplement moi même si je refusais de me l'avouer, que je le veuille ou non après tout tu n'étais rien d'autre que moi même c'était juste une réalité inébranlable, ma part de folie, mon idiotie, mon courage et mon arrogance trop longtemps tue... Que se passerait-il le jour où je finirais par t'accepter comme tel, finiras tu par disparaître ?
Sans jeter le moindre regard à ce que pourraient bien fabriquer à cet instant précis mes nakamas, je me jetais en direction d'Harushige, c'était de la folie, c'était du suicide, c'était juste ce qu'il voulait, ce qu'il avait prévu en déversant son venin, il souhaitait que je vienne mourir contre son écueil, je le savais, j'en étais consciente mais je m'en foutais, qu'importe ce qu'il arriverait, qu'importe ce qui suivrait, je refusais de rester là à patienter, la patience ça n'avait jamais été quelque chose pour moi, ça n'avait jamais été une chose dans laquelle j'avais excellé et ça ne le sera définitivement jamais !

Des sous-fifres se jetèrent en travers de ma route, mon fouet claqua et s'enroula autour de la gorge de celui se trouvant le plus proche de moi, un geste du poignet sec et rapide et sa tête ne tarda pas à rouler à mes pieds, la minute d'après je reprenais mon assaut meurtrier les balles fusant en tout sens, esquivant les coups, qu'ils crèvent tous autant qu'ils sont, que leur sang inonde la plaine, tout ici n'était à présent plus que haine, colère et chaos, l'humanité n'avait plus sa place ici bas, les choses n'étaient pas tout à fait terminées, non pas encore, pas tant que ce connard aurait encore la force de prononcer le moindre mot, pas tant que l'équipage au grand complet n'aurait pas rejoint sain et sauf le navire, mais la fin d'Harushige ne sonnerait pas la fin de la bataille, les marines, ces chiens du gouvernement allaient probablement essayer de nous retenir, après tout il y avait trois primés parmi notre équipage, alors à quoi s'attendre d'autre de leur part ?

« La mort est une loterie méprisable, ordinaire, illogique, même sur le champ de bataille. »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Jeu 31 Jan - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mer 16 Jan - 17:29

VS




Doji :

Pacifique était consterné. La force du démon était réelle et il n’arrivait tout simplement pas à la contenir. Si en apparence, il paraissait encore relativement en forme, un œil avertit remarquerait immédiatement l’état gravissime du soldat. Il serrait déjà les dents à l’idée de devoir encaisser une autre attaque. Ses bras ne pourraient pas le supporter. Malheureusement, il n’avait pas d’autres choix, car après tout, qui d’autre était capable d’encaisser les flammes de ce monstre ? Pouvait-il déléguer la tâche à une autre personne ? Focalisé sur son combat, notre héros vit la gourde gronder et s’illuminer et se prépara à bloquer une nouvelle boule de feu, mais à sa surprise, l’attaque ne lui était pas destinée. Elle le frôla et alla exploser de nombreux mètres plus loin. John venait d’assister, impuissant, à la mise à mort de l’un des pilliers de l’équipage du Sanguinaire : Fuma.

Shouten Doji et Harushige semblaient en désaccord. Il fallait profiter de ce revirement de situation. John fronça les sourcils en se creusant les méninges. Il était un homme d’action et préférait laisser la réflexion à ceux que ça intéressait. Toutefois, même quelqu’un comme lui était capable de trouver une solution dans ce genre de situation.

- Shouten Doji. Tu es sans aucun doute le plus puissant. Aucun combattant ne t’arrive à la cheville sur cette île. Si tu veux mon avis, à part moi, ici personne n’est capable de tenir un combat contre toi. Je pense que t’amuser à tuer tout le monde serait une perte de temps.
Il prit une profonde inspiration et mesura ses paroles. Il suffisait d’une seule erreur dans les mots ou dans l’intonation et le pirate pourrait mal le prendre. A l’instant, il pensa à tous ses proches, à ses collèges, à ses élèves, … à sa mère aussi, mais également à tous les civils incapable de se défendre dans le monde, à tous ces démunis contraint de faire face chaque nouveau jour à des problèmes de plus en plus nombreux. Pour tous ces gens là, il allait tenter le tout pour le tout. Son entreprise pouvait être qualifiée de folle… Il attrapa son mini Den Den et y chuchota calmement son Ultime ordre pour cette journée mouvementée. Il devina les regards inquiets des hommes dans son dos, mais n’y prêta aucune intention. Sa détermination était à son paroxysme, il enfila une nouvelle paire de gant qu’il gardait dans sa poche et parla.

- Voici ce que je te propose, démon. Toi et moi, seuls. Avec l’île entière comme ring. Un combat d’homme à homme, sans aucun gêneur.
S’il acceptait, l’endroit allait devenir un enfer.

Daisuke :

Red était clairement malmené. Prendre deux battes pour pouvoir affronter plus efficacement ses adversaires avait été une bonne idée. Mais il savait qu’il ne tiendrait pas. La situation semblait vraiment mauvaise pour l’équipage du sanguinaire. Mais pour lui, il s’agissait là d’une chance inespérée de quitter ces malades. En face, le chien du gouvernement bondit et effectua une série de coups que le pirate bloqua à l’aide de ses deux battes. Le sabreur enchaina alors avec un unique coup puissant, à nouveau paré de justesse par les deux battes de Red, puis arriva la fin de l’enchaînement. Le forban dévia le premier coup de sa batte rouge, qui lui érafla alors le torse, et dévia le second coup de sa batte rouge. Il recula ensuite d’un bond, le temps de reprendre son souffle.

- Je ne suis peut-être pas aussi charismatique que Fuma, ni aussi fort que Ruuk et certainement moins efficace que Noda. Mais ne te méprends pas, ma puissance est bien réelle.
Au loin, Fuma hurla soudain de douleur. Il brulait vif et l’attaque venait de Doji. Décidément, tout le monde ici était contre Harushige. Au sein même de l’équipage, l’ambiance était loin d’être festive. En fait, en y repensant, le rouqin constata qu’hormis peut-être l’étrange lien entre Clyde et Harushige, tous les autres étaient dans l’équipage pour leur propres raisons. Les flammes qui s’élevaient dans le ciel éclairaient les pupilles d’un Red en pleine réflexion. Cette mort sonnait comme un signal d’alarme. Ils s’étaient rendus ici pour trouver ce soi-disant trésor que leur avait promis le Sanguinaire, mais au final, tout venait de partir en fumée en même temps que Fuma… Clyde saignait, Haru’ était acculé. Il n’y avait plus rien à tirer de cet équipage, l’aventure était terminée.

Red mit alors un genou à terre. Il comprit que sa dernière heure était venue. Le samouraï qui lui servait d’adversaire allait le tuer. Il repensa à Yellow, à Green et à Blue. Il revoyait West Blue, leur enfance, leur rencontre, leurs déboires. Ils avaient quitté leur île les rêves plein la tête, mais rapidement ce fut la désillusion. Après une carrière de chasseurs de primes relativement courte, ils avaient finalement rejoint Harushige, pour l’argent, mais également pour la protection.
Mais aujourd’hui, ses amis s’étaient fait tué, les uns après les autres, sans qu’il ne puisse rien faire. Cet endroit était devenu méconnaissable, des flammes dans le ciel, la terre fissurée de partout et des cadavres sur le sol…

- Tout ça est allé… beaucoup trop loin ! BORDEL ! Pourquoi a-t-il fallu que vous vous en mêliez ? A cause de vous, tous ces gens sont… mes amis sont…
Red ne put continuer, car un phénomène étrange se produisit alors. Sans qu’il n’en comprenne l’origine, un flot de paroles incompréhensibles traversa son esprit, causant alors un boucan infernal. Il plaqua ses deux mains sur les tempes, pensant à un sale tour, il essaya de garder un œil sur ses ennemis, mais les voix devenaient trop fortes. Il poussa alors un cri de rage et attrapa sa dernière Grenade Ka, qu’il balança sur le sol, devant lui. L’explosion couvrirait sa fuite….
Daisuke & Foxy

Clyde vit avec amusement que la fille avait préféré bloquer plutôt que d’esquiver. Drôle de choix, avec sa force ridicule, elle avait réellement cru pouvoir le parer.
Sentir les os de son bras les briser les un après les autres avait quelque chose d’excitant. Parade ou non, elle allait voler, comme le Logia précédemment. Et justement, ce Logia revenait à l’assaut. Le beau gosse remarqua sa fumée caractéristique au dernier moment. Il utilisa son déplacement rapide pour se déporter sur la droite. Il allait lui faire regretter son acte, mais l’explosion de flamme près d’Harushige l’interpella.

- Fuma s’est fait cramé… Ça craint, il devait me passer les plans pour la nouvelle montre High-tech !
Intrigué par cette mise à mort, il perdit momentanément sa concentration et un soldat en profita pour vider son chargeur et tenter un coup de batte. L’attaque venait de face. Les premières balles s’enfoncèrent à plusieurs endroits de son corps, mais il bloqua tout le reste en redéployant son armure invisible, impénétrable (en tout cas pas par ces moustiques). Dans cette moitié de Grand Line, l’équipage faisait partie de l’élite de la piraterie. Le seul espoir qui restait à cet équipage de soldat, c’était l’intervention des deux plus hauts gradés sur place.

Tout le monde :

Il n’usurpait pas ce qu’il prétendait être. La jeune colonelle vit son attaque se faire dévier. Apparemment, ses paroles avaient fonctionnées sur le pirate qui semblait déjà un peu plus serein. Elle comprenait parfaitement sa colère envers le Sanguinaire, mais de son côté, la Sécurité passait avant tout. Elle vit comme tout le monde le Démon brûler l’un des « lieutenant » d’Harushige, mais n’avait que faire de ces combats entre pirates. Elle s’apprêta à empoigner ses sabres, lorsque le mini Den Den accroché à sa taille sonna. L’appel était lancé à tous les appareils des Marines sur place, donc pas besoin de décrocher. La voix de Pacifique et ce qu’il annonça au groupe résonna dans sa tête et elle demeura immobile pendant un moment, en fixant le dos de cet homme. Il n’avait pas besoin d’aller si loin, pensait-elle, mais il était son supérieur, personne ne pouvait contester ses ordres.

- Vous avez entendu les ordres, ramenez les civils encore vivant et chargez les à bord ! On quitte l’île sur le champ !
L’équipage du Phénix se déchaînait sur Harushige, eux aussi avaient tout intérêt à déguerpir en vitesse. Rédiger le rapport n’allait pas être facile, il faudrait expliquer comment et pourquoi ils ont laissé cet équipage s’échapper, mais sur le moment Kisa n’en avait rien à faire. Du peu qu’elle avait pu observer, ils étaient différents du Sanguinaire…


Pour ceux que ça intéresse :
La lame destructrice de cette fillette avait été parée par ce beau parleur. Pas impressionnant du tout… il n’impressionnait personne, son sabre ne faisait que brasser le vent. Les piques qu’Hato m’adressa en guise de réponse me firent sourire.

- Elles sont grandes tu sais, elles savent dire par elle-même ce qu’elles aiment ou pas. Enfin, de toute évidence, pour avoir accepter de voyager en compagnie des deux bouseux vous êtes, elles doivent avoir des goûts de chiottes !
J’allais insister auprès de Fuma qui mettait tout son temps pour localiser l’entrée, mais ce que je sentis à ce moment précis me fit grimacer de terreur, je dois l’avouer. Pour moi c’était simple, je n’avais qu’à faire un grand bond en arrière, par contre Fuma n’y échappa pas. Toute la zone où il se trouvait explosa dans un violent torrent de feu. Doji… à quoi jouait-il ? Une masse sombre surgit parmi les flammes et tendis une main vers moi en essayant d’articuler une phrase, un peu comme les zombies… Sauf que bordel, impossible de comprendre ce qu’il disait.

- Il ne t’a pas raté…
J’avais un autre souci plus important à régler dans l’immédiat. Ces mecs me faisaient sourire, parce qu’ils continuaient inlassablement à penser qu’ils avaient une chance face à moi. L’esprit de Nakata était devenu plus nébuleux, mais restait lisible. Sa vitesse avait augmentée aussi, mais rivalisait au mieux avec ma vitesse… Je parle bien sûr de ma vitesse de réaction. Pas besoin de Haki pour ça, j’allais pouvoir mettre les points sur les i, façon Old School.
Le premier coup de paume du Phénix, je le parai avec mon immense lame que j’avais empoignée de la main gauche. L’impact me fit reculer de quelques centimètres. Côté fun de la situation, j’avais ses yeux juste en face des miens.

- Toi aussi tu pètes les plombs ? Vous gérez mal le stress ou quoi les gars ?
Leur éducation, j’allais la refaire. Une sorte de torrent électrique arriva sur la droite, j’attrapai alors de ma main libre le bras de Fuma et son corps brûlé me servit de protection. De l’autre côté, toujours à très grande vitesse, ma main gauche lâcha le sabre – de toute façon planté dans le sol – pour attraper le second coup de poing avant qu’il ne percute mon visage. La force déployée par ce petit était impressionnante, mais il ne dupait personne : de la bête enragée, il n’avait que les yeux.

- Et voilà l’autre qui arrive…
La suite, c’était du gâteau. Hato tenta une attaque par derrière, mais il me suffit de balancer le corps de Fuma pour empoigner le sabre planté au sol et de le placer derrière mon dos. Face à moi, le Phénix tenta naturellement un coup de pied, vu les deux échecs de ses deux premières attaques. Il me suffit de placer mon bras gauche dans la position adéquate et le tour était joué.
Attaque numéro 1 à 5, bloquées. Bras gauche, défoncé par la dernière parade. Une troisième personne vint se joindre à la fête.

- J’ai parlé trop vite on dirait : UNE FEMELLE !
Noble tentative de sa part, mais vouée à l’échec. Mes bras étaient un peu occupés… Alors elle allait devoir se contenter du reste de mon corps. De ma jambe droite, en l’occurrence. Je la levai devant moi et planta mon talon dans son magnifique visage, en espérant l’amocher un minimum.


Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1680
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 8.601.542.528 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mer 16 Jan - 17:46




    Chaos... The God Of Discord !




    Chaos...The God of Discord :


    Chaos:
     

    Le requin para l'assaut de Shindô sans problème, il ne l'encaissa pas, mais le bloqua simplement d'un mouvement quasi identique. Les techniques d'hommes-poissons étaient d'une puissance ravageuse et ravissante pour un amateur de combat comme Archer, malheureusement, le jeune homme ne pouvait profiter de cette belle vue, car le requin était son ennemi. Quel dommage, lui qui aurait été heureux de partager un combat avec un tel monstre de puissance, tant pis, après tout le petit poisson-globe ferait sûrement l'affaire en matière d'observation du Gyojin Karaté.

    Pensant que ce choc bloquerait l'ennemi, l'hôte du Chaos utilisa sa technique Boom suivit de sa nouvelle balle, assez rare, la Lumi-Ball, avec elle se formait l'attaque Luminocanon. Cette offensive devait avoir raison de l'ennemi, mais l'amphibien esquiva l'explosion avec simplicité, en même temps que la balle. Quelle agilité et quelle vitesse !

    On pouvait ajouter à ces compliments : Quelle intelligence ! L'habitant des mers semblait comprendre la technique de Noctis ou du moins comprendre son fonctionnement, un point de verrouillage et hop une explosion magnifique. Les "Booms" sont généralement à usage unique sur un ennemi c'est pourquoi il faut en faire de puissants et de nombreux au cours d'un assaut. Le problème vient du fait que peu d'hommes prennent le temps de suivre le regard de l'élu pour voir l'endroit où il cible. La seule façon pour l'élu de cacher cela était le port du masque, et cela n'arriva qu'au Royaume de Drum...

    Stop aux bavardages inutiles ! Remarquant à peine le fait que l'adversaire venait de lancer ses dents sur Shin' et qu'en moins de trois secondes envoya un dentier sur lui, le Mozart de Renaissance fit à peine un pas qu'il était déjà trop tard... Les dents venaient de se refermées sur la jambe d'appuie du tireur, c'est-à-dire la droite. Pour un tireur, cela relevait de l'handicap majeur ! Perdre sa jambe d'appuie c'est perdre l'instrument qui permettrait de reculer ou d'avancer rapidement. Le dentier en plein dans la cuisse droite lui causait une douleur insupportable. D'un plaisir presque sadique, l'hôte du Chaos rangea son revolver et marmonna simplement.

    " Sanae...je t'avais promis de ne plus me laisser dominer par le Chaos, mais maintenant que tu n'es pas là pour le voir je peux le laisser s'exprimer en moi... " une courte pose marqua ses paroles puis il releva la tête vers le ciel et dit suffisamment fort. " Chaos vient à moi, je ne veux pas de ton arcane folle, mais juste de ton arcane sadique, celle qui me permettra d'être sans pitié...Celle qui me rendra fort au prix de mon contrôle mental."

    D'un coup, le musicos entendit son coeur battre lentement, l'instrument principal du corps humain résonnait dans le corps de l'hôte. Son regard ce vida et d'un coup son âme fut projetée ailleurs. Archer se vit alors sur une sorte de plateau entouré d'une terre morte et volcanique, les volcans fusaient de partout. Et lui, debout devant un trône observait une sorte de géant ressemblant très franchement à un démon.


    ~ Voir Image plus haut ~

    La créature, une main sous la mâchoire, affalé comme un soulard sur son trône, prit la parole de sa voix imposante et divinement maléfique.

    " Tu te décides enfin à faire appel à moi. Je t'aiderai pour cette fois. Mais sache que tu devras entendre au minimum trois de mes chants pour que je t'aide au combat. Néanmoins, au bout de cinq chant tu sombres automatiquement dans la folie. En faisant appel à moi, tu viens de te lancer dans la trame-même du Chaos. Tu n'es plus un simple hôte... Tu es l'envoyé ! Que dis-je ! Le mercenaire du Chaos ! Voilà ce que tu es désormais ! "

    Dans ses dernières phrases exclamatives, le géant se leva brusquement et fit son bras gauche faire un seul mouvement horizontal avec vitesse ! En un instant une colonne de feu consuma le corps de Noctis. Se dernier ne vit plus rien de cette zone volcanique et de ce trône démoniaque. Il ne reverrait le vrai monde qu'un peu plus tard, pour l'instant un autre avait prit possession de son corps...Chaos !

    La scène dura quelques secondes dans sur le champ de bataille en réalité.

    D'une main, Archer arracha le dentier qui lui avait volé de la chaire et provoqué un saignement. Mais toujours dans cette même lancée, se réjouissant de la douleur que subissait Noctis, le dieu du Chaos qui avait prit le contrôle du corps de son hôte avança lentement vers l'homme-poisson ennemi. Et prit la parole d'un voix sombre et imposante.

    " Le corps de mon hôte me convient assez je dois l'admettre. Bien qu'il soit très faible. Enfin bon, essayons cette technique qu'il appelle Harmony ... Song."

    L'hôte mena sa main droite à ses lèvres, celle-ci devint un harmonica, et il commença à en jouer. La musique quasi envoûtante était d'une douceur nostalgique et triste. Un air propice à ce qui allait se passer.

    A une vitesse record, un entaille diagonale apparut sur le corps du requin, puis une autre venant créer un " X " sanglant. Une autre apparut horizontalement, et encore une autre verticalement. Une belle étoile se trouvait sur le torse de l'homme-poisson. Pour mieux jubiler de sa technique, Chaos coupa un doigt à l'ennemi. Juste un doigt, le majeur. De quoi lui donner quelques frissons. La technique Harmony Song était d'une puissante éblouissante bien que son champ d'action était limité, qui pourrait vraiment y penser, appart quelqu'un mut par le désir de fuite. Le problème étant que le Requin ne pouvait pas fuir, un acte de fuite équivaudrait à tourner le dos à l'ennemi et perdre la vie en se faisant couper en deux ou par le coup d'un confrère marin, Shindô.

    Condamnant le requin par cette technique, Chaos s'arrêta et dit d'une voix de délectation.

    " La peur te ronge-t-elle ? Il est fou de voir à quel point un être vivant peut être comique quand son heure est arrivée, dommage que tu ais été placer sur la route de mon hôte par le hasard du destin. Mais...ainsi va la vie. Néanmoins, je ne peut te tuer. Car le Fugu a commencé ce combat, c'est à lui de le finir. Je me contenterai de prélevé ta tête une fois qu'il t'aura tué."

    Le pouvoir de Chaos n'était plus à remettre en cause, pourtant sa jambe droite fléchit brutalement, lui ne ressentait pas la douleur de ce corps, mais l'hôte, en l'occurrence Noctis, en ressentait la pleine douleur. L'élu du Chaos ne prétendait plus au titre de mettre de son corps alors qu'il voyait bien ce qui se déroulait actuellement. Disons qu'il faisait office de spectateur.

    Technique:
     





Explication:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Jeu 17 Jan - 17:00



Le prodigieuse machine se met en route


Merci de votre lecture !

Ce qui arrivait était pire que ce qu'imaginait le commandant un peu plus tôt. Il ne réalisait pas le désastre qui se déroulait sur cette ile de Grand Line. Il n'avait pas le Haki de l'empathie comme beaucoup ici, ni même celui de l'armement qui lui aurait permis de se battre avec plus de force. Il n'avais pas non plus de réelle capacité de combat. Il ne savait que tirer et réussir à atteindre sa cible. S'il n'avait pas de balles spéciales, il ne serait certainement pas devenu commandant. Il se rappela comment il avait eu cette arme et les lourdes conséquences qui en résultaient. Il ne resta pas longtemps dans ses songes et reprit le cours du combat. Ses bras de fumée n'avait servi qu'à éloigner Clyde de Foxy. C'était déjà bien, mais ça ne suffisait pas. Il fallait l'arrêter. Daisuke transforma ses larges bras de fumée, dans une petite explosion sans conséquences, en un épais brouillard qui planait à quelques centimètres du sol. Il sentit alors la pression de sa chaine se défaire, elle revenait dans le chargeur. Il pouvait changer de chargeur. Ce qu'il fit immédiatement, mettant celui aux balles perforantes. Le plus rapide et le plus puissant des chargeurs basiques qu'il avait en sa possession.
De l'autre côté, les balles de Kazuma avait, pour les premières, fait mouche. Mais d'autre, arrivée plus tard se confrontèrent, dans la défaite, à un mur invisible. Ce fut de même pour le coup de batte qu'il tenta alors qu'il avait le blond en face de lui. La batte se courba sous le corps du pirate et Kazuma fut désorienté. Il avait frappé de toutes ses forces et rien... Il ne s'avoua pas vaincu et recula de quelques pas.
Un peu plus loin, Okita se releva avec difficulté. A ses pieds, les restes du repas de la veille, mal digérés. Il regardait face à lui le rouquin qui semblait avoir perdu psychologiquement. Il sentait la victoire contre lui acquise et le laissa à sa propre démence. Il balaya du regard l'ensemble du champ de bataille. Il y avait tant de combat autour de lui. Encore des survivants qui tentaient de s'entretuer, jusqu'au dernier. Il s'était clairement éloigné du combat contre le gros lard. Ou c'était l'inverse, mais il pouvait toujours les voir. Il ne savait pas ce qu'était devenu le frère de Kazuma, mais il sentait comme une aura sur l'ile. La faucheuse venait et emporterait beaucoup de vie. Il ne fallait pas que Daisuke y laisse la vie. Il le protègerait. Son arme était maintenant émoussée, il pouvait continuer de se battre avec, mais il préférait changer d'arme. Il laissa glisser son sabre, il viendrait le récupérer à la fin du combat. La lame se planta tout de même dans la terre. Il récupéra la batte de Yellow et prit son élan pour s'approcher des autres.
Firo était le dernier membre de l'équipage à n'avoir encore combattu personne. Il avait toujours était protégé par les autres, il voulait que ceci change. Enfin, il... C'était l'autre qui avait possession de son corps et donc elle. Elle venait de récupérer un sabre qui trainait à terre et courait vers l'ancien gros lard. Rien n'annonçait ce qui allait se passer. Il arriva auprès de Clyde au moment où Kazuma s'en éloignait. Il se trouvait être maintenant le plus proche du pirate aux larges jambes. Il était clairement plus petit que ce colosse, mais Firo (femelle) se débarrassa des idées que seul Firo (mâle) devrait avoir. La peur. Elle ne l'avait jamais ressentie. Elle s'extasia à ressentir des émotions encore inconnues, sans pour autant s'arrêter d'observer le type aux cheveux blonds. Tenant le sabre dans ses mains, elle aurait voulu faire quelque chose, mais ne savait vraiment pas quoi...

Ensuite, tout s'enchaina plutôt rapidement. Sans parler de ce que pensait faire les membres de l'équipage à Daisuke, voilà ce qu'il s'est passé. Okita balança la batte en l'air, au dessus de Clyde. Firo interpella l'ex gros lard. Kazuma attrapa la batte jaune en l'air et s'abattit sur le pirate. La bombe de Red explosa, faisant voler un éclat dans la jambe d'Okita qui hurla de surprise et de douleur. Daisuke tira les six balles en direction des jambes du second de Haru et Kazuma le frappa au niveau du visage. Voilà en gros ce qu'il s'est passé... Mais pourquoi. Comment... C'est maintenant que je vais vous l'expliquer.
Le pirate était encerclé par les membres de l'équipage. Ils étaient, d'abord Kazuma, un peu à gauche de la face du pirate. A sa droite, il y avait Firo. Ensuite, il y avait Foxy. Qui se trouvait dans le dos, à droite aussi. Un peu plus loin, derrière elle, il y avait Okita, qui approchait et sur la gauche, derrière le bump-up man, il restait Daisuke. Comment Okita su que Kazuma avait perdu sa batte dans l'attaque précédente et qu'elle ressemblait plus à un point interrogation qu'à un point d'exclamation. Même lui ne le savait pas. C'était une intuition, comme si leurs gestes, leurs pensées et leurs envies de voir ce type mort étaient en phase. Ils étaient sur la même longueur d'onde et ne faisait qu'un. Dans ce genre de condition, on dit que la puissance des membres d'un groupe n'est pas additionné, mais multiplié. Ils étaient capable de vaincre n'importe qui. Okita balança alors sa nouvelle arme en haut. Elle tourbillonnait dans les airs comme une danseuse étoile.
Kazuma virevolta au dessus du pirate avec une classe insoupçonnée et attrapa la batte de base ball. Elle était plus lourde, plus dure, plus puissante que la sienne. Il l'aimait bien. Il l'attrapa alors qu'il était encore en train de monter dans son saut. Il se mit à faire des salto pour accélérer sa vitesse de frappe et ainsi sa puissance. Firo, qui voyait à peine la scène et qui observait toujours le type qui le dépassé de plusieurs têtes s'éveilla. Il interpela le type. Pourquoi faire ça... Il n'en avait aucune idée. Surement pour le faire regarder ailleurs pendant quelques instants... Qui sait. Il tenait fermement le sabre qu'il venait de récolter et observait, sans broncher le type blond.
Attendre le bon moment. Voilà ce que faisait calmement le commandant. Il n'avait pas d'idée sur quand il fallait frapper, il allait y aller à l'intuition, comme pour beaucoup dans ce combat. Il attendait soit que le type s'approche trop de Foxy pour attaquer et le déstabiliser lorsqu'il lèverait son pied. Quelle que soit sa puissance, s'il prend une balle dans la jambe au moment où il est en déséquilibre, il tombera forcément. C'est ce qu'il se disait intérieurement. Mais il ne tira pas pour ces raisons (alors inutile d'en parler des heures... n'est ce pas...).
Okita s'était enfin approché et était à proximité de Foxy. Il la regarda un instant puis vint le moment où Kazuma attrapa la batte. Au même instant, Firo interpela le type au cheveux blonds et la grenade explosa. Tout devint noir pour le type aux cheveux rouges, puis tout redevint normal, sauf une chose. Sa jambe. Il tomba à terre. Il venait de recevoir un coup surpuissant dans la jambe et ne pouvait plus tenir debout. Il ne réussit pas à contenir un cri de douleur. Sa surprise était telle qu'il n'avait pas sentit le coup venir. D’où venait il.
Kazuma était trop pris dans son coup qu'il ne vit rien. Ni l'explosion, ni son ami se faire blesser, ni l'autre qui était à côté de Clyde. Il n'était concentré que sur le type qui avait buté son frère. Il allait le frapper tellement fort qu'il lui déboiterait la colonne vertébrale. Il mourrait... C'était décidé. Différemment de son meilleur ami, Daisuke n'était pas tout à fait concentré et l'explosion lui fit tirer toutes ses balles, comme un réflexe. Un sacré réflexe, tout de même. Dans sa surprise il avait balancé les six balles de son chargeurs et c'est six balles perforantes qui visaient les jambes du pirate. Trois dans chaque jambes. Les six devraient atteindre au même moment six parties des larges jambes du gros tas. Il avait visé les genoux (une balle chacun), les mollets et les cuisses. Chacun avait une balle qui lui était assigné. S'il faisait mouche, l'homme ne pourrait plus marcher avant un moment...

La voix de Pacifique résonna à l'intérieur de Daisuke. Les six coups de feu tirés avait comme réveillé un Den Den Mushi qui se trouvait à côté du commandant. Un marine était mort le gardant près de soit. Daisuke n'entendit pas clairement les mots du Vice-amiral, mais il comprit le principal, il voulait que tous le monde partent. Impossible. Clyde doit mourir. C'est ce qu'il se disait. Il frappa le Den Den Mushi, comme pour prétendre n'avoir rien entendu et observa le type blond qui leur faisait face. Il n'était surement pas le seul membre de son équipage à avoir entendu l'ordre de Pacifique, mais ils le soutiendraient probablement dans son choix.

"Nous ne partirons que lorsqu'on aura vengé Sano. Se chuchota le commandant à lui-même."



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]
» Le Monde tourne. [Event, 1er groupe Grand Line]
» Calme plat avant Grand Line
» Le Monde tourne. [Event]
» Le Monde tourne. [Event]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-