Partagez | 
 

 Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Lun 4 Fév - 15:02

« Le monde tourne »
C'est du suicide, mais c'est pour la bonne cause non ?

Tout ça été tout bonnement sans fin, je n'avais qu'une envie, que nous quittions tous ce lieu maudit, l'utilisation de ma malédiction ajoutée au soleil baignant la vallée et la fatigue du combat qui s'accumulait se faisaient de plus en plus ressentir, les paroles, les bruits en tout genre agressant mes tympans se taisaient peu à peu me laissant quelque peu « respirer », je n'avais plus envie de me battre, je sentais mes jambes flancher, je sentais ma tête tourner, je sentais mon corps me hurler qu'il n'en pouvait plus de tout ça, je laissais retomber mes bras le long de mon corps et levais les yeux vers l'horizon laissant mon regard et mon esprit se perdre avant d'essuyer un peu de sueur sur mon front.
Je ne m'étais pas rendue compte que la vigie nous avait rejoint, je n'avais pas vu que le marine avait enfin réussi à se débarrasser de l'autre, je m'en foutais, c'était un peu comme si je m'étais enfermée dans une bulle, dans un autre monde, comme lorsque j'étais enfant pour me protéger du monde extérieur et de ses railleries. Tout ça n'était plus qu'un champ de ruines, de désolation, il n'y avait plus rien ici, plus rien à sauver, plus rien à faire, c'était un spectacle que je n'aimais pas, c'était une chose qui me révulsait, trop de morts, trop d'innocents tués pour quoi au fond ? Personne n'aurait été capable de le dire, personne n'aurait pu expliquer, du moins pas aujourd'hui, le monde perdait la tête, les gens aussi, mais qu'est-ce-qu'il se passait ici bas putain... C'était comme si la folie s'emparait peu à peu de nous tous pour finir par nous lâcher d'un coup et nous laisser perdus contemplant la boucherie que nous laissions derrière nous.

La voix d'Hato nous demandant d'aller commencer de mettre les voiles et qu'il nous ramènerait lui-même blondie me semblait à des kilomètres, je me contentais de fixer les quelques pirates restant autour de nous, Holly aidée de sa louve qui continuant de lutter, notre pavillon se faisant malmener par le vent marin, il semblait presque inaccessible ce navire, comme les mirages d'oasis qui redonnent espoir aux âmes errantes en vain, un soupire s'échappa d'entre mes lèvres, nous étions tombé dans une spirale infernale dont la seule chose qui serait susceptible de nous en sortir serait de combattre, combattre le mal qui semblait chaque jour s'immiscer un peu plus dans le monde, tout en gardant l'espoir d'en ressortir tous ensemble et grandis...
Ce fut un cri qui me paru inhumain qui me sorti de ma transe, il me fallut quelques longues secondes pour me rendre compte qu'il s'agissait de la voix de Nakata, au même moment un pirate vint me donner un violent coup de massue dans l'estomac, me coupant la respiration, je tombais à genoux et crachais du sang, une nouvelle vague de colère monta en moi, mais ils ne comprenaient rien, ils ne comprenaient absolument rien, tout était fini, tout était terminé, tous autant que nous étions nous n'avions plus rien à faire ici, le mieux à faire était de quitter ce lieu, pourquoi s'obstinaient-ils encore, voulaient-ils réellement voir nos deux équipages décimés, pourquoi ne rejoignaient-ils pas à leur tour leur navire tant qu'il leur en restait un ?
Essuyant le sang qui coulait d'entre mes lèvres du revers de la main, je relevais les yeux vers mon assaillant tout en découvrant mes crocs, je finis par me raviser et rouler sur le côté avant de partir en courant, j'en avais assez de tuer, je ne ferais plus qu'esquiver à présent, mon seul et unique but à présent, rejoindre les autres sur le navire et mettre en place ces foutues voiles.

Rassemblant le peu de forces me restant, je me jetais à corps perdu dans une course folle en direction de mes nakamas qui avaient déjà rejoint le navire. Au bout de plusieurs minutes qui me semblèrent être une éternité, je me hissais enfin à bord, mes yeux dénués d'expression se posèrent sur Holly, je m'avançais vers elle et posais ma main sur son épaule, la pressant doucement dans un geste se voulant rassurant, mais au fond je ne savais pas moi-même si c'était elle ou moi que je souhaitais le plus rassurer... Je lui murmurais de se tenir prête lorsque Hato et Nakata arriveraient, qu'elle allait probablement avoir du pain sur la planche. Sans rien ajouter de plus, je me dépêchais et allais commencer les préparatifs pour notre départ, mes gestes étaient imprécis et maladroit, mes mains tremblaient, je laissais échapper un petit cri de rage et tentais de me calmer afin d'arriver enfin à quelque chose. Une fois que nous eûmes enfin terminé le travail avec ces fichues voiles je me hâtais de rejoindre ma couchette et récupérais mon log pose, cherchant notre prochaine destination, je me fichais bien de savoir où l'instrument nous mènerait, mais il fallait à tout prix que l'on quitte ce lieu. Sans même jeter un regard autour de moi, sans même chercher un éventuel passager clandestin ou même Suji, je remontais sur le pont en quatrième vitesse sans lâcher l'instrument des yeux et prenais place devant la barre, prête à mettre les voiles ailleurs...

« Vous n'avez pas le droit de nous abandonner... » murmurais-je tout en cherchant des yeux notre Capitaine et la seconde partie de moi-même...

« La mort est une loterie méprisable, ordinaire, illogique, même sur le champ de bataille. »
Code by AMIANTE



C'est terminé pour Méli' ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mer 6 Fév - 15:14

VS




John Pacifique Time !

Comment pouvait-il être confiant au point de détourner son attention en plein affrontement ? Remarque, John avait fait la même chose quelques secondes plus tôt. Mais il avait une bonne raison, il devait recadrer des soldats indisciplinés. En tout cas, à un tel stade, il n’allait certainement pas laisser une telle erreur passer. Contrairement à son adversaire qui l’utilisait de manière abusive depuis le début du combat, notre Vice-amiral s’était retenu d’utiliser son Haki au cours de l’affrontement. Il y avait eu recours pour bloquer les assauts les plus violents, mais ne pouvait à ce moment se permettre de se battre à fond, sans prendre le risque de blesser les autres. Sur un ring, dans des conditions plus favorables, le combat aurait pu durer plus longtemps et aurait été plus intense. A présent, il s’agissait de trouver un moyen de quitter l’île vivante. L’équation semblait particulièrement compliquée, car il faudrait au soustraire au Nebula, sans que ce dernier ne puisse attaquer, ce qui semblait impossible, à moins de l’envoyer au tapis…

- Dragon Punch !
Une technique spectaculaire, mais un mouvement assez peu orthodoxe dans le monde de la Boxe. Attaque très puissante, il fallait d’abord s’approcher de son adversaire, puis armer son bras comme pour administrer un uppercut classique, sauf que dans ce cas-ci, au lieu de simplement bouger les muscles du bras, il donna une puissant impulsion dans les jambes pour décoller, bras tendu. Débordant de Force, de Haki, de Volonté. [HRP : Shoryuken !]

Harushige Time !

Il avançait inexorablement vers moi et je savais que les mots seraient inutiles. Il avait complètement ignoré ma proposition. Bien que dans l’immédiat, mon objectif était surtout de rester en vie, j’avais parlé sincèrement, en lui proposant une alliance. Tant pis, ça serait pour une autre fois… Parce que oui ! Il y aura une prochaine fois ! Sérieux, comme si j’allais mourir ici ! Pas moyen ! Non, pas moyen ! Pas contre cette chose !

- Qu’est-ce que tu crois faire ? Qui crois-tu être ? Ton fruit du démon, ta prime, ton parcours ? Dans ce monde, tu n’es rien ! Tu n’es personne !
Bordel, il continuait d’avancer ? Et cette jambe qui refuse de bouger ! Pourquoi je me fais du souci de toute façon, cet insecte ne va rien me faire. Qu’il essaye d’approcher, il me suffisait de ramasser mon sabre sur le côté pour le découper ! Je l’avais déjà fait, il me suffisait de réitérer l’exploit. Chacun de ses pas résonnent dans cette église miteuse, pourquoi met-il autant de temps à arriver ? A moins que ça vienne de moi ? Oui, je me souviens de ce que vieux samourai m’avait dit, ils appelaient ce phénomène « Shinteki Kenchou »… Quand deux adversaires puissants se faisaient face, le temps devenait incroyablement lent et leur vie mutuelle leur passait devant les yeux… C’était mauvais signe… Surtout que je devais être le seul à vivre cela…

- Chienne de vie…
Et je reprends la narration, si vous le voulez bien. Le choc qui suivit fut tellement violent, que la bâtisse déjà ébranlée par les coups à répétition d’Hato, se mit à s’effondrer. Harushige était mort sur le coup. Il savait que ce moment arriverait un jour, après tout il l’avait dit lui-même, « pour les pirates, seule la loi du plus fort prévaut ».
Son sabre large sabre, sur lequel suintait encore un peu de sang du Phénix, jonchait le sol près de son corps, avant d’être écrasée à son tour par une poutre détachée du toit. Ce que Nakata ignorait peut-être, c’est qu’avec ce qu’il venait de faire aujourd’hui, il était entré dans une spirale infernale. Harushige n’avait pas d’allié, au contraire, beaucoup de personnes aspiraient à lui coller une balle entre les yeux. Certains auraient particulièrement apprécié de le faire par eux-mêmes. Le Sanguinaire dépensait également sans compter, son passe-temps – à savoir collectionner les animaux étranges et les faire combattre entre eux – était assez onéreux. Il croulait sous les dettes. Cette cité d’Emeraude aurait été une solution à tous ces problèmes, finalement, il n’aurait pas à s’en occuper.


Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 6.121.533.528 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Jeu 7 Fév - 4:24

[quote="Noctis Archer"]


    Adieu...Hikaru...




    Ces larmes sont pour toi Hikaru...:





    Désormais un pilier de la stabilité de Noctis n'existait plus et à compter de ce jour l'hôte du Chaos livrerait son âme pour Renaissance pour venger son ami, tuer par la barbarie du monde. Le sang allait couler, sur ces techniques Archer hurla.

    " Gloire à Renaissance !"

    Sanae prise de douleur sortit son arme prête à finir le travail dans le cas où le chasseur musical avait échoué dans son assaut massacreur.

    Son assaut meurtrier ne laissa aucune chance à l'ennemi qui esquiva l'explosion de justesse mais ne vit pas venir la lame d'air capable de couper l'acier ! Sa tête rejoignait lentement le sol avec douceur et tendresse, alors que son sang se mélangeait au doux sable du Chaos. Un contrecoup s'était produit et avait fait considérablement reculer Archer qui peina avant de retrouver son équilibre. Néanmoins, il n'y avait plus d'ennemi présent sur cette plage. L'élu du Chaos pouvait donc partir.

    En arrivant devant le cadavre de l'homme-requin, Archer revit la scène au ralenti avant la mort d'Hikaru... Un saut, un léger sourire au lèvre de l'animal et une fin tragique. Cette fois-ci, les larmes du chasseur tombaient avec force les une après les autres ! Fou de rage il rechargea son arme avec des balles normales et vida son chargeur sur le torse de l'ex-ennemi.

    " Hikaru ! Pourquoi tu as fait ça ! Je ne t'avais rien demander ! Et toi Harushige sois maudit ! Que se bretteur bizarre et le Fénice t’éliminent ! Sale bretteur ! Aaaah ! "

    Noctis dut sans doute maudire le monde de tout son être à cet instant précis. Il fallait pourtant tourner la page, mais pas aussi vite. Il se retourna comme pour se diriger vers la position où se trouvait le sanguinaire avant la fuite du couple de chasseurs.

    Malheureusement pour lui qui allait se battre avec la rage de vaincre et sans aucune force, sa femme vint le serrer contre elle en lui murmurant.

    " Ne t'inquiètes pas Noctis, ils tueront tous l'équipage du sanguinaire. Mais réfléchis, si ce sanguinaire a en effet laisser ses meilleurs hommes partirent en guerre, sur son bateau il ne reste rien. Il suffira de montrer le corps du requin pour en finir avec les autres."

    " Tu as raison, laissons le bateau à Dust, Juji et les autres et prenons le bateau du sanguinaire.

    ~ Du côté de Shindô ~ {autorisation de sa part pour la petite pnjisation}

    Le rennes se voulant discret largua l'homme-poisson de près de cent kilogrammes sur le poste de guet au dessus du grand mât. Le Fugu applatit littéralement le guet s'y trouvant qui n'eut pas le temps d'hurler qu'il était déjà assomé. Il faut avouer que se rennes servait au Père Noël lors de la livraison des cadeaux imaginez donc son poids... Conscient ou pas Shindô ne pouvait plus rien faire. Aussi discrètement qu'il avait déposé Shin' le rennes revint vers la rive en vitesse.

    ~ Retour à Noctis et Sanae ~

    " Je vais monter le corps du requin sur Fross car il ne peut supporter qu'une personne à la fois, toi et ton Kazekazejump allez nous ramener moi et la tête du requin sur le bateau et le reste je gère ! "

    Le couple aida l'animal volant à porter le cadavre sans tête sur lui et lui ordonna de partir vers le bateau à la même vitesse qu'eux. Tenantu fermement Noctis, la demoiselle exécuta sa technique semblable au geppou jusqu'à l'arrivée du couple vers le bateau qui avait du se rapprocher de la côtes avec tous les mouvements maritimes qu'il y avait eut. Archer arriva comme une fleur au milieu du bateau alors que sa femme arriva toute essoufflée et las de cet effort.

    L'hôte du Chaos arborait fièrement la tête du requin, tandis que le reste du corps atterrit à ses cotés.

    " J'ai tué cette homme qui doit sans doute avoir une belle prime vu sa puissance et son appartenance à cet équipage. De plus Harushige et Clyde sont morts, vous n'avez plus personnes sur qui compter, vous feriez mieux de partir !"

    À ces mots le Mozart de Renaissance transforma sa main en harmonica et commença à jouer une musique triste qui coupait instantanément les membres de chaque pirate autour de lui. L'harmony song venait de réapparaître. Avançant avec sa musique l'élu du Chaos tuait ses ennemis les un après les autres tous les deux mètres. Sa marche funèbre se précédait d'une foule de fuite. Il avait beau avoir bluffé sur la mort du sanguinaire et son bras droit, il n'en n'était pas moins clair que la mort du poisson les laissaient sans défenses ou du moins c'est ce qu'espérait Noctis.

    { Je fais cette partie sans confirmer me actes au cas où .}

    Si tout se passait bien pour les membres de Renaissance un certain nombre des hommes du sanguinaire avait quitté le bateau et d'autres mouraient pendant la marche du musicos chaotique qui enchaina sa musique par un Cry song généralisé dans tout le bateau réduisant les pirates au stade de légume suscitant deux fois plus chez eux l'envie d'abandonner le bateau. La fin de tout ses événements était arrivée, guider par Sanae le bateau du sanguinaire quittait le champ avec pour équipage Renaissance. Un bateau épique dont le Jolly Roger avait été retirer en guise de tromper. Les Renaissance se rendaient simplement là où était caché leur bateau pour se faire soigner et accessoirement avoir un nouveau bateau. Cette guerre révéla l'appartenance de Noctis au Chaos, tout en marquant le monde entier. Cette évènement venait de lui faire perdre un être cher...



C'est fini pour moi s'il n'y a pas d'accrochage... Je remercie tous ceux qui ont participé à ce rp et m'ont fait passer un bon moment !
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Jeu 7 Fév - 21:58

VS

Nebula Doji VS Vice-amiral Pacifique : Et voilà que cette fois, c'était au tour du marine de profiter de l'inattention du pirate ! Celui-ci fut bien surpris de le voir s'être rapproché aussi rapidement et reprit son sérieux tant bien que mal au dernier moment. C'était déjà trop tard pour éviter, et même s'il faisait un quelconque pas pour ne pas se faire trop blesser, Doji se doutait bien que son adversaire n'aurait aucune difficulté à lire dans ses pensées grâce au haki de l'observation et ainsi, en tant qu'ancien boxeur professionnel, n'aurait aucune difficulté à modifier légèrement la trajectoire de son poing. La seule possibilité était donc visiblement d'encaisser, tout bêtement. Bon, des droites de ce style, l'homme-cornu n'en avait pas goûté beaucoup, car même sur le Nouveau Monde, John était réputé pour avoir une force prodigieuse. Mais bon, il fallait bien une première chose à tout... Par sécurité, le démon recouvrit son menton de haki de l'armement, afin de ne pas finir totalement hors-service non plus. Le choc fut assez brutal et le pirate fut soulevé dans les airs sans trop de mal, malgré le fait que le gouvernemental fasse sans doute quelques centimètres et quelques kilos de moins que lui. D'autant plus que le Shouten tenait toujours sa gourde, pesant elle-même un sacré poids...

Dans tous les cas, le forban avait su encaisser correctement. La douleur avait été au rendez-vous, oui, mais ça n'était pas aussi extraordinaire qu'il l'aurait cru... Tant mieux, d'ailleurs. Combattre avec la mâchoire en moins, c'était carrément pas marrant : comment menacer ou provoquer l'ennemi dans ce cas-là. En plein vol, le forban décida d'envoyer une contre-attaque. Ôtant la plaque de pouvoir défensif aussi rapidement qu'elle était venu, Doji pointa son arme en direction de Pacifique mais, au même moment, vit son attention attiré par un autre combat. Encore le même, d'ailleurs... Celui d'Harushige. Le démon retomba habilement sur le sol sans rien faire de plus au haut-gradé, l'air surpris, et tourna sa tête en direction de l'endroit qui semblait s'écrouler sur lui-même : l'église. La voix de son ancien comparse venait de se taire, à jamais...

-Oi, oi, t'es sérieux là ? Ils l'ont bottés ?

Après la surprise revint le sérieux, principalement accompagné d'une touche de pitié pour ce Nebula qui avait fini assez pitoyablement.

-Se faire botter par deux newbies sur une île perdue, aux côtés de tout son équipage... Bordel, c'était vraiment une tarlouze, ce bretteur... Enfin bref.

Il se tourna une nouvelle fois en direction du marine, reprenant un sourire davantage amusé. Il fallait reprendre où ils en étaient restés, tout simplement... Le combat allait faire fureur, d'ailleurs. Le Fenice et son second devaient tout de même être fatigués et mal en points, après un tel affrontement. Alors il ne restait plus que les deux combattants ici qui étaient en bon état... Le duel semblait clairement se dessiner. Personne ne pourrait venir les gêner... C'est avec ces pensées que Doji remit sa gourde en direction du ciel, appuyée sur le sol. Il était tant de passer aux choses sérieuses...

-Yīpiàn huǒhǎi.

D'un seul coup, des flammes sortirent de son objet, se répandant sur le sol et se développant en cramant tout ce qui passait à leur portée, comme l'aurait fait un lac de lave. Elles passaient sur la peau du Nebula qu'elles léchaient sans lui faire le moindre mal, preuve de son incroyable résistance à la chaleur. Elles sortaient en un véritable flot et s'étendaient de plus en plus. Mais le pire était très certainement que non contente de s'étendre, elles demeuraient présentes sur le sol de boue même lorsque celui-ci ne contenait plus aucun matériel inflammable... La chaleur grimpait astronomiquement également, et dans peu de temps, elle atteindrait un pic bien problématique pour John...

-Aller, jouons.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14015
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Ven 8 Fév - 23:03









Le Monde tourne.

2ème groupe Grand Line











Damon continua son chemin, inlassablement, suivant le sillon laissé par les deux demoiselles qui commençaient à passer sans trop de mal, étant donné que les rangs des ennemis se clairsemaient peu-à-peu. En effet, avec le départ des marines, une bonne partie des possibles adversaires des forbans de l'équipage Tengoku no Seigi venaient de prendre la mer et donc de libérer le chemin. En plus de ça, étant donné que les officiers du Sanguinaire étaient tous tombés, les uns après les autres, le moral était au plus bas dans ce camp là. Cela ne fit que s'accentuer lorsque l'église s'effondra sur Nakata et sur Harushige. Le vigie, à mi-chemin, se retourna immédiatement en serrant les dents mais se ravisa et reprit la course folle en direction du navire. Hato était resté sur place, il devait lui faire confiance si quelque chose tournait mal... Pour le moment, ce qu'il devait faire, c'était préparer le départ mais aussi et surtout empêcher les combattants potentiellement dangereux restant de faire du mal aux trois demoiselles et aux animaux à bord du bâtiment marin, désormais derrière lui. Il venait de faire demi-tour en se tournant donc ainsi en direction des ennemis, l'air parfaitement glacial. Il était encore parfaitement en forme, et c'est pour cette raison que le bretteur se mit en garde en prononçant ses paroles :

-Ramenez-vous, venez donc vous suicider sur ma lame...

Fini pour Damon aussi

L'église se brisa littéralement. Le toit s'effondra sur le sol, les murs s'écroulèrent, tant le coup de poing avait été effroyable. Nakata, lui, restait debout, inébranlable. Les rocs qui tombaient sur ses épaules ne laissaient guère plus que des bleus qui, instantanément, disparaissaient dans un tourbillon de flammes bleutés. En soit, le spectacle avait quelque chose de fascinant... mais aussi et surtout de passablement effroyable. Comment quelqu'un pouvait-il rester debout en fixant le cadavre de celui qui avait été, pendant plusieurs mois, plus qu'un pire ennemi ? Comment le Fenice pouvait-il reste de glace face à ce corps dont la tête était quasiment explosée, malgré la situation qui l'entourait ? En vérité, et c'était le cas même pour le zoan éveillé, un objectif était atteint. Au fond de lui, le musicien savait que tout cela était arrivé, mais souffrait toujours largement trop pour reprendre le contrôle comme il l'aurait voulu. Peu-à-peu, l'appréhension grandissait. Si le Sanguinaire était mort aussi facilement, serait-il vraiment possible de l'arrêter ? Il espérait que oui. Quelque part, sa malédiction devait demeurer bestiale et parfaitement idiote, mais apprendrait de ses erreurs. Ce que l'artiste espérait ? Tout simplement que son second et son ami, Hato, utilise sur lui son dial de l'eau afin de l'en recouvrir parfaitement et d'annuler le pouvoir. L'opération serait risquée, mais en réalité ne le serait que pour le combattant au corps-à-corps : à ce moment-là, le fruit du démon de type mythique ne devait même pas se douter qu'un simple jet d'eau lui ferait perdre connaissance. Mais si, comme le pensait le blondinet, cette créature pouvait s'adapter selon ses précédentes défaites, le calmer aussi simplement ne serait jamais plus possible... Il fallait donc tout bonnement prier pour qu'une situation semblable n'ait plus jamais lieu, que Nakata n'aurait pas besoin d'en venir à de telles extrémités pour se débarrasser des gêneurs. En fait, au fond de lui, malgré les hurlements déchirants que poussaient toujours sa voix, il savait pertinemment qu'il devrait s'entraîner à l'avenir pour devenir encore un peu plus fort, toujours plus, afin d'enfin pouvoir protéger ses nakamas...

Soudainement, lorsque tout fut écroulé, le blondinet, jusque là inanimé, bougea un doigt. Lentement, il se baissa, et attrapa Harushige par le col, ou tout du moins ce qu'il en restait. Il se redressa en entraînant le cadavre avec lui, le suspendant ainsi dans le vide. Un calme s'installa pendant quelques secondes avant que, d'un seul coup, le zoan ne porte un nouveau coup au corps sans vie. Puis un autre, et encore un autre. Les actions s'enchaînèrent ainsi, comme une simple provocation destinée à l'au-delà. Nakata continuait à rosser le mort, ne cherchant rien d'autre que de le défigurer, comme déçu que le jeu n'ait duré que quelques minutes seulement...


© Never-Utopia



Sûrement fini pour moi, si Hato m'endort correctement =)

_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 10 Fév - 11:17

NAKATAAAAAA !
">"La couleur du conquérant !"




Spoiler:
 

Nakata Fenice, un être aussi fascinant qu’effrayant et potentiellement aussi, passablement ennuyeux. Tu sais capitaine, tu tu étais comme cela, à chaque combat, je ne sentirai même pas le besoin d’aller chercher de l’action ailleurs de temps à autre. Mais je n’ai au final jamais aimé vivre en groupe, avec du monde, de plus, cela éveil en moi une soif difficilement contrôlable de sang. J’ai appris à maitriser cette soif avec les années passants, à force de carnage, d’avoir vu justement du sang couler sur le sol via la projection métallisée du bout de ma lame dans un mouvement non terminé. Aujourd’hui, tu ne m’as pas fasciné, tu m’as montré que je pouvais avoir confiance en toi et te laisser les pleines responsabilités du navire, que tu protégeras l'équipage efficacement et avec fierté. Nakata, tu ne le sais pas encore, mais dans peu de temps, je vous abandonnerai pour aller sur les seas. Je te le dirai, que je te rejoindrai, mais qui sait quand je le pourrai ? Revenons à nos moutons, l’église venait de s’écouler, le toit avec, me faisant tomber au sol aux côtés de Nakata qui n’avait même pas porté un regard sur moi. C’était donc ça, cette voix, cette aura, ce désir de tuer, ce n’était pas lui mais son zoan, il le dominait totalement.

« Nakata, il est mort, on s’en va. »

Rien, aucun mouvement, les roches continuaient de tomber sur le blondinet qui ne semblait pas vouloir partir, contemplant le corps à moitié détruit de la sanguinaire ensanglantée. Finalement, ça mort avait été épique pour un sabreur moyen. Le voir en vie aurait été une aberration, un bretteur ne peux pas être aussi irrespectueux envers son prochain, ni apporter si peu d’importance à la vie, humain ou non. Je souriais faiblement en déposant ma main sur la plaie au niveau de mon thorax. Finalement de tout ce terrain de jeu, celui qui m’avait fait le plus mais ce fut un marine, une marine. J’aimerai la revoir un jour… J’avais perdu trop de sang pour pouvoir espérer me battre contre n’importe qui d’autre, mais il fallait que je retrouve l’autre type, celui qui se bat avec de la musique aussi, celui qui m’a donné l’ouverture pour frapper Harushige plus tôt. Il fallait que je le vois, que je le mette hors combat une bonne fois pour toute, que je l’éviscère pour l’affront fait à Mifune… Mais Nakata ? Il s’était légèrement éloigné pour frapper le dit cadavre, non mais il était pire que moi à ce moment-là. Soupirant, je saisis mon katana en m’approchant, laissant le phénix frapper ce corps sans vie en laissant l’eau couler sur le sol, dégoulinant du dial au pommeau du katana, recouvrant peu à peu toute la surface de la zone ou nous étions. Finalement, je passais devant lui en effectuant un mouvement extrêmement rapide sur le sol dans mon déplacement, entrainant l’eau vers les pieds du blond avant de remonter brutalement la lame vers le ciel.

« Mizu no En’chuu ! »

Tourbillonnant, l’eau monta en une colonne semblant infinie vers le ciel en englobant totalement le maudit. J’allais user de toute l’eau me restant dans le dials, mais il y resterait une minute ou deux histoire de ce calmé. Durant cette immersion, il l’avait lâché, le sanguinaire, je m’approchais de lui en l’enjambant, un pied de chaque côté de son corps pour me retrouver au-dessus de lui, en souriant.

« Tu étais un bon combattant, mais en temps qu’épéiste, tu nous foutais la honte, tu n’as aucun respect pour la vie humaine, je n’aurai pas de respect pour ton corps. ». Lentement, je dégainai mon second sabre pour venir en un mouvement sec trancher sa tête qui roula au sol, enflammant par la même occasion la partie inférieur de son corps. Finalement la colonne d’eau s’estompa, en un mouvement réflexe je vins attraper mon capitaine, inconscient. Il était redevenu normal, pour notre plus grand bonheur. En souriant, je soupirai un léger « Tu as bien combattu. » Avant de le mettre sur mon épaule, entamant une course vers le navire en n’oubliant pas la tête de l’ancien supernova. Passant à proximité de pacifique et de Doji, je jetai la tête au sol à leurs niveau en souriant, toujours en continuant ma course sabre en main.

« Tengoku no Seigi déclare la guerre au gouvernement mondial et aux tyrans de ce monde ! »

Effectuant une rotation, j’accélérai en direction du Navire, de toute façon ils n’auraient pas le temps de s’occuper de moi, ça devenait une fournaise là-bas. Enfin, je pouvais voir le bateau. J’y parvins rapidement, rejoignant les autres sur le pont en déposant Nakata au sol. Je leurs souriais avant de marcher en direction de ma cabine. « On à tué Harushige, il s’est bien battu, vous vous êtes bien battu. Mais que ce jour reste gravé dans votre mémoire, ce combat fera, dans un futur proche, partie des plus simple que vous auriez mené de votre vie… Nous approchons dangereusement de Shabondy et du nouveau monde, il va falloir s’entraîner... Bien, que l'on ne me dérange pas, j'ai besoin de réfléchir...». Rien de plus, je regagnais ma cabine, toujours aussi froid et distant, mais au final, j’étais fier d’être avec eux à ce moment-là. Poussant la porte de ma cabine, je la refermais derrière moi avant de tomber au sol, inerte, j’avais perdu trop de sang, un peu de repos me ferait le plus grand bien…


Citation :
♣♠♣ Nom ♣♠♣ "mizu/hi/Raï nô en'chuu"
♣♠♣ Description ♣♠♣ créer une colonne de feu ou d'eau ou d'eau avec courant électrique, brûlant ou mouillant et paralysant tout sur son passage, pouvant aussi l'englober pour le protéger. Dans le cas de protection, la colonne est dirigée vers le ciel. Peut bloquer une personne dans un des éléments durant 1 tour. [eau, ici]





[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mer 13 Fév - 4:07




Vous pensiez que tout était terminé ?
En vérité, ça ne fait que commencer.



Un peu moins d’une semaine s’était écoulée depuis l’incident. Dans les heures à venir, plusieurs hommes du Gouvernement seraient mobilisés ici pour porter à assistance à la civilisation. C’était précisément pour les « éviter » qu’ils avaient fait le déplacement aujourd’hui. Ils, l’ensemble du Cipher Pol n°3, accompagné d’une invitée. Distante et assez discrète tout au long du trajet, elle s’était mise au travail dès son arrivée sur les lieux. Le Cipher Pol 8 avait effectué un excellent travail au niveau de la presse. Aucune information « dérangeante » n’allait parvenir aux civils. De leur côté, il fallait à présent accomplir leur part du boulot.

- N’ayez crainte, nous sommes envoyés par le Gouvernement Mondial. Mes hommes vont s’entretenir avec chacun d’entre vous afin d’avoir d’éventuels renseignements sur ce qui a pu se produire ici.

- Il y avait des soldats de la Marine ! Ils ne vous ont pas déjà tout raconté ?

- Si bien sûr, mais avec des récits venant d’horizons différents, notre base de donnée ne sera que plus « authentique ».

Il mentait par omission, mais il s’en fichait, car ces gens n’avaient pas à savoir.
De son côté, Hart Lailine enfila un gant afin de saisir un étrange objet qu’elle venait de trouver au sol. Elle préférait de loin ce genre d’enquête pour le AOI, à son ancienne vie de militaire, trop agitée. Coincée entre son pouce et son index, se tenait cette étrange « plume ». Aucun volatile du coin ne possédait pareil plumage.

- Puis-je interrompre votre travail, madame le Législateur ?

- Faites vite, Bradley…
Tout d’orange vêtu, l’homme se retourna pour dévoiler une petite fille. Il se pencha à son niveau et lui demanda de répéter ce qu’elle avait raconté à l’agent, quelques minutes plus tôt. L’enfant expliqua avec ses mots que lors de la bataille, sa mère et elle quittèrent la maison pour aller se mettre à l’abri loin des combats. Et elle avait cru entendre des personnes discuter sur les quais, derrière le bâtiment. Sauf qu’au moment où elle avait voulu voir ce dont il s’agissait, il n’y avait plus rien…

- Je vois, cela expliquerait la présence de ceci…

- Vous pensez que cette plume à un rapport avec cette histoire ?

- J’ai déjà vu ce genre de plume à d’autres endroits. Je pense qu’ « Ils » sont passés par ici.





Loin de là, à Marijoa…


- Vous m’avez appelé, Kamissosori-sama ?

- Désagréable surprise ce matin en lisant le journal, j’apprend qu’Harushige est décédé. Comment se fait-il que je ne sois au courant que maintenant ?

Le jeune homme venait de frapper son bureau avec rage, faisant vibrer les multiples objets précieux qui ornaient la pièce. Décontenancé, le messager se racla la gorge en s’efforçant d’exposer au mieux la situation.

- Les journaux ont été manipulé par le Cipher Pol. Mais grâce à nos « contacts » nous avons pu obtenir un nom : Nakata Fenice.

- Qui ?

- Un jeune pirate sans histoire, du moins jusqu’à très récemment. Il n’est pas cité dans l’article, mais sa prime a presque triplé, il y a une très forte probabilité que l’information s’avère fondée !

- Fondée ou pas, ce n’est pas mon problème. Harushige est peut-être décédé, mais il va bien falloir que quelqu’un paie. Apportez-moi mon Den Den, j’ai des coups de fil à passer.





Quelques semaines plus tard, sur Merveille.


Centes fut le dernier à entrer dans la pièce. Il marcha à son aise, sous le regard des Onze Chevaliers présent autour de la Table. Lorsqu’ils le virent entrer, tous se turent instamment, attendant qu’il prenne place sur son siège, situé face à la porte. La disposition des places autour de la Table avait été spécialement choisie de manière à ce que tous se regardent sans distinction possible, favorisant ainsi un climat optimal lors de débat pour les décisions importantes. Du haut de ses 1m75, Centes faisait pâle figure face à certains dans cette pièce, ce qui couplé à son visage juvénile, pouvait rendre la scène étrange… Soudain, bien qu’il restait encore une place vide, le jeune homme brisa le silence.

- Avant de commencer, j’aimerais que l’on accueil parmi nous « Red ». En guise de récompense pour les efforts qu’il a fourni ces derniers jours, il intègre l’Ordre des Chevaliers dès aujourd’hui !


Le discours fut suivit d’un « Bienvenu » collectif, tandis que le concerné se perdait en politesse. Mais parmi la dizaine d’individu, certains semblaient un peu plus réticents à l’idée d’intégrer ce nouveau venu.L’un d’entre eux frappa la Table avec conviction, s’exprimant de sa voix grave et puissante au « Nouveau », sous le regard d’un Centes curieux.

- Que ce soit bien clair, jamais tu ne remplaceras Azran ou Kanna ! Je me suis juré de pourchasser ceux qui leur ont fait ça, ce jour-là à Silver Circus. Ils paieront jusqu’au dernier !
Ne sachant pas trop quoi répondre à ça, Red soutint le regard réprobateur de son collège. Heureusement, quelqu’un d’autre vint à sa rescousse.

- Relax, tu oublies que Raphaël s’est retourné contre le Gouvernement Mondial et a finalement été neutralisé. Il était le dernier de Silver Circus a encore être en vie aujourd’hui. Sans lui, tu n’as plus personne à qui faire payer. Ta quête de vengeance prend fin.

- Je le pensais également, mais tu te trompes.
Sans prononcer un mot, il posa alors deux éléments qui lui accorderaient d’avantage de crédibilité. D’une part, il y avait un journal datant de quelques semaines. On pouvait y lire tout une série d’articles concernant la Guerre à Marineford, ainsi que les nombreuses autres répercussion qu’elle aura causé un peu partout dans le monde. Red grimaça en voyant les photos des soldats récompensés, sur la couverture. Il reconnut le Vice-amiral Pacifique, qu’on traitait de héros. Page sept, East Blue. L’article parlait du terrible combat mené par le Vice-amiral Ezra, l’opposant à l’une des pointures de cette Mer « calme ». Il était assez jeune et se faisait appelé « Mera Cooker ». D’autre part, il y avait cet avis de recherche. « Mort ou vif : Mitsu - 83 000 000 B ».

- Ce type y était également et puisque Raphaël n’est plus, ce « Mitsu » est donc le dernier sur la liste…
Comme pour marquer la fin de cette intéressante discussion, Centes se racla la gorge, ramenant alors immédiatement à lui l’attention des Onze personnes. Le sourire légèrement malicieux, il posa ses coudes sur la Table et reprit la parole.

- Bien, à présent que j’ai votre attention, nous allons pouvoir commencer.



Revenir en haut Aller en bas
 

Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]
» Le Monde tourne. [Event, 1er groupe Grand Line]
» Calme plat avant Grand Line
» Le Monde tourne. [Event]
» Le Monde tourne. [Event]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-