Partagez | 
 

 Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 10 Nov 2012, 17:40

VS

Grand Line. Cet endroit était plus que périlleux, désormais... Tout les évènements qui avaient lieux les uns après les autres faisaient trembler le Gouvernement Mondial. Quel serait donc le résultat de cette guerre ? Qui pourrait gagner ? Les deux camps semblaient d'une puissance effroyable et incalculable... Pouvait-on toujours compter sur les Schichibukais, actuellement ? Apparemment, cela dépendait desquels... Car si Elisabeth et Abel se battaient activement à l'heure actuelle, certains ne semblaient pas pressés de se joindre à la partie... Apparemment, Mifune avait décidé de calmer quelques forbans de son côté... Mais ça n'était de toute manière absolument pas le propos actuel.

Car en effet, le vice-amiral Pacifique avait reçu, comme les autres vices-amiraux hors de Marineford, un appel de détresse. Cela signifiait qu'il devait immédiatement quitter sa position et se joindre à ses alliés pour les aider dans la lutte contre les Révolutionnaires. C'était assez effrayant... Que se passait-il exactement pour qu'on lui demande immédiatement de les rejoindre ? Les amiraux eux-même ne suffiraient-ils pas ? Certes, à l'heure actuelle, il ne devait y avoir que l'amiral-en-chef et Kizaru... Mais ces deux là possédaient une force tout bonnement stupéfiante, étourdissante ! Même lui ne pouvait pas les affronter... Alors, pourquoi avaient-ils besoin de son aide à lui, un simple vice-amiral ? Le chef de la Révolution était-il si fort que ça ? Il en avait entendu des rumeurs mais n'avait pu être fixé sur cette personne... Apparemment, les quelques fables qu'on lui avait tenu à propos de cet homme n'était pas que légende...

Il fit donc signe à la colonel Kisa de le suivre. Elle était avec lui sur cette mission. Une jeune fille d'une vingtaine d'années et très prometteuse, capable d'utiliser le soru à la perfection et sans doute mieux que lui. Elle utilisait, en plus, un style Rokutoryu plus qu'efficace et n'avait perdu aucun combat pour le moment. Venant tout droit de North Blue, elle avait gravit les échelons à une vitesse hallucinante. Sans doute serait-elle, dans un futur proche, contre-amiral... C'était tout à fait possible, mais il n'y avait qu'un seul soucis à cela : elle n'utilisait aucune autre technique du rokushiki. Ses forces étaient donc assez limités sur le point de la polyvalence...

Ils étaient sur le point de partir de l'île quand une boule de feu se dirigea vers eux. John pencha simplement la tête sur le côté, laissant la boule incandescente passer sans plus de soucis. Deux Supernovas et tout un équipage leur faisait face... L'affrontement allait commencer ici aussi. John prit son Den Den Mushi et dit aux Marines de Marineford :

-Je suis désolé, mais je vais être retardé...

C'était le moins qu'on puisse dire. Le sanguinaire et le démon, main dans la main... Une escouade de soldats de la juste arriva rapidement. Cependant, ils ne suffiraient pas...

L'ordre des participants sur ce topic sera celui-ci :
Noctis, Shindo, Daisuke, Foxy, Dan, Nakata, Hato, Holly, Méliandre, Suji, Hana
Chaque participant a 48 heures pour poster. En cas d'absence prévenue, un délai supplémentaire de 24 heures sera donné au participant en question. Cela n'est possible qu'une seule fois. De plus, si un membre n'a pas répondu à temps, le RP passera directement au suivant. Le membre qui n'aura pas posté, selon son implication dans l'évènement, pourra être définitivement disqualifié. Pour ceux qui réussiraient à tenir l'event, des récompenses seront données. Bonne chance et bon courage à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1680
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 8.601.542.528 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 10 Nov 2012, 23:16




    Chasseur de Prime et Marine, ensemble !



    Récapitulatif avant histoire:

    Voici maintenant quelques jours que Noctis partagea un expérience de combat très enrichissante avec Foxy la marine. Une zoan assez puissante qui ferais sûrement une recrut de choix pour le projet futur d'Archer. Le jeune homme voulait fonder une organisation aussi noire que mystérieuse, mais ceci n'était pas l'ordre du jour, aujourd'hui il se trouvait dans un île de Grand Line alors qu'une ombre pénétrait le lieu de toute sa grandeur.

    Que se passait-il ?


    L'histoire :

    L'heure était à l'après-midi ici, ou du moins c'est ce qu'il devait être. Le repas de midi était de l'histoire ancienne. Un lointain souvenir qui s'en allait tel un nuage. La journée fut calme et paisible, pourtant un mauvais présage se profilait tel une ombre menaçante. N'importe quelle personne ayant un minimum affuter son sixième sens pouvait le pressentir. Un affrontement terrible se tramait, pourtant les deux demoiselles, qui se trouvaient sur le toit en terrasse d'un bar, n'en savait strictement rien. L'une d'entre elle avait les cheveux noirs, l'autre les cheveux roses. L'une possédait de la poitrine et l'autre non. L'une était Sanae Archer et l'autre Noctis Archer.

    Hein ?! Noctis ?! Le maudit complètement changer était entrain de boire un petit café, mais pas dans sa tenue habituelle, il avait sorti le grand jeu sans raison particulière. A vrai dire, son dernier combat fut tel que ses vêtements étaient peu potable, c'est pourquoi il s'en fit faire de nouveau. Arborant déjà un symbole digne de lui, le nuage rouge. C'est donc ainsi que le beau garçon partit d'Alabasta.

    Mais cela ne dit toujours pas comme Noctis devint Nocta. La raison s'avérait simple, le bar où il se positionnait ne contenait en réalité que des femmes ! Réservé pour elles, dédié à elles ! Sanae voulut tellement y manger que Noctis ne put refuser et enfila donc cette perruque faisant de lui, Nocta, voici comment commence cette histoire lugubre. L'hôte du chaos version travesti, dire qu'il venait d'affronter un travesti à Alabasta, à croire qu'il fut contaminé par ce virus ! Malheureusement la vérité se montrait sous de multiples facettes mais Noctis restait bien à l'heure actuelle, un travesti !

    Spoiler:
     

    Alors qu'elles buvaient sur le toit, toutes les deux assises sur un transat, les demoiselles Archer, considérées comme un couple homosexuel, observait la mer. Un imposant bateau de la marine prenait place, tout comme un bateau pirate, tout aussi impressionnant.

    Observant cela le couple de lesbiennes se leva brusquement. Noctis dit alors avec un ton sérieux et dénoué de féminité :

    " J'ai un mauvais pressentiment San', mais je pense que les primes vont tombées comme la pluie. Alors tâchons d'en amasser le plus. "

    " Bien, comme tu voudras bien que je pense qu'on devrait partir au plus vite mais bon. C'est toi le chef, donc je te suis .

    " Surtout prend garde à toi je ne veux pas que tu te blesses, si la bataille s'intensifie dès que je te dirais de partir dégages compris ? "

    " Ouais, ouais, comme d'habitude en gros. Bon allons-y et retires moi cette perruque Nocta. "

    Sanae ne se priva pas de bien rire tandis que Noctis grogna un :

    " Je t'ai déjà dit de ne pas m'appeler comme ça ! Bref, on y va ! "

    Noctis retira donc donc la perruque et vida tout son chargeur dedans. Pestant pour ce maudit objet. Il s'agit heureusement de simples balles.

    C'est alors qu'une troupe de marines arrivants sur la ville demande de la vidée entièrement, dirigeant les habitants vers les coins les moins risqués. Sanae descendit du bâtiment et se cachant entre deux bâtisse tendit qu'Archer restait en haut surveiller, prêt à attaquer s'il y avait tête à obtenir.

    Spoiler:
     

    Sa cape légèrement au vent et tout un stock de munitions sur lui comme à son habitude, Noctis observait les bateaux arrivés avec effroi. De son point de vue il voyait tout, mais les autres ne le voyait tout simplement pas. Dès l'heure où une tête mise à prix apparaîtra le chasseur agira.








Dernière édition par Noctis Archer le Mar 12 Fév 2013, 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 11 Nov 2012, 14:07


Tu flirt trop avec la mort


Quelle journée. Shin’ s’entrainait tranquillement en plein océan, jusqu’à l’arrivée soudaine d’un jeune équipage de pirate. Pour joindre l’utile à l’agréable, il s’était invité à la fête à bord et parvint à se débarrasser du capitaine sans trop de mal. Par la suite, il comptait rentrer jusqu’à Whiksey Peak à la nage. Malheureusement, l’océan se montra plus capricieux que prévu et l’homme poisson dû essuyer une terrible tempête. Dans l’agitation, il dévia énormément du chemin initial. Il pouvait compter sur son Eternal Pose pour repartir, mais il comptait bien profiter de la situation pour se rendre à la Base Marine du coin et empocher sa prime. Les trois pirates allongés sur son épaule, comme de simples sacs de farine, étaient à la limite de l’inconscience et une série de baffe n’y changea rien. Mais du coup, tout le monde le regardait dans les rues… La situation était assez étrange. Lui, Fugu de deux mètres, traînait des humains comateux et saluait les gens, l’air serein.

Mais alors qu’il s’apprêtait à franchir la porte d’entrée, une ruée de soldat quitta le bâtiment à toute vitesse, en direction du port. Shindô du éviter une grande partie d’entre eux pour ne pas se faire bousculer. D’après ce qu’il avait crut comprendre, il se passait quelque chose au port. Bref, une autre histoire qui ne le concernait pas ! Il ne voulait pas s’en mêler et ne désirait qu’une seule chose : rentrer chez lui et s’entraîner un peu, avant de se reposer. Toutefois, il contacta avec déception qu’il n’y avait plus un chat dans la Base. Personne ne pourrait recevoir son « colis ». Il ne lui restait plus qu’à rebrousser chemin et espérer rattraper les soldats. Pour les pauvres humains sur son épaule, la course risquait de secouer un peu.
Déambulant entre les rues, il ne parvint pas à retrouver la trace des soldats. Du coup, pour ne pas perdre de temps, il demanda son chemin à un type perché sur un toit… Avec sa cape ondulant au gré du vent, il ressemblait à … un acteur.


- Hey ! Toi là haut, tu pourrais m’indiquer la direction du port ? J’ai des pirates sur le dos et j’aimerais m’en débarrasser au plus vite !

Intrigué par la façon dont son interlocuteur fixait l’océan, derrière lui, le chasseur de prime se tourna lentement vers l’immensité bleue et écarquilla les yeux… Il avait la fâcheuse tendance à trop flirter avec la mort ces derniers temps. Impossible de dire lequel des deux pavillons le faisait le plus trembler. Il était naturel d’avoir dans de telles situations, c’était le rôle des Pavillons pirates. Cependant, là où un vrai guerrier se démarquait de l’individu lambda, c’est que lui pouvait recycler cette peur pour la transformer en adrénaline, en motivation et ainsi en faire une force. Un large sourire déforma son faciès, tandis qu’il déposa tranquillement les trois humains contre un mur. A la manière d’un nageur de haut niveau, il s’étira et prit élan avant de courir se jeter à l’eau. Juste avant son plongeon, il adressa un dernier mot à l’homme perché.

- Ne reste pas là, il va y avoir de l’action !

S’approchait-il pour aller affronter les pirates, sur leur navire ? Non, il savait qu’il n’en avait pas la force. Il était à l’eau pour se préparer à ce qui risquait de chambouler l’île durant les prochaines vingt-quatre heures…


Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 11 Nov 2012, 15:08



L'arrivé des Prodigy's Marines !


Rencontre avec la mort
Okita-san


C'était pas la première fois que je voyais ce drapeau, celui d'un célèbre Supernova... Harushige... A vrai dire, cela ne m'inquiétait pas tellement, c'était surtout celui qui l'accompagnait qui me foutait la chair de poule. Cet homme, un véritable démon, la mort personnifiée. Shouten Doji, cet homme cornu était connu pour sa folie destructrice. J'avais déjà vu leurs avis de recherche. Le plus jeune était primé à trois cent million et l'autre à quatre. Ils étaient très dangereux... On s'en approchait en plus... On allait les combattre... C'était les ordres du commandant. Et ses ordres sont aussi important que ma vie... Je dois y obéir, peu importe ce qu'il m'arrive, je le suivrais.

J'avais préparé un si bon repas, personne ne pourra y gouter, je pense... C'est bien dommage. J'avais décidé de le ranger de telle façon qu'il ne risquait pas de chuter pour de simples grosses vagues, mais sait on jamais... Après avoir bien fixé le frigo avec deux trois cordes bien solides, j'ai rejoins les autres sur le pont. On s'était bien rapproché. On pouvait voir que le combat avait bien débuté, il y avait déjà tant de mort, dans les deux camps... C'est parti... On y va !


L'arrivé des prodigy's marines !
Daisuke-senchô


Ils avaient quittés Alabasta il y a presque une semaine. Les préparatifs avait conduits l'équipage à rejoindre cette ile, presque malgré eux. Daisuke voulait certainement rejoindre une autre ile, plus avancé sur Grand Line, mais il avait du rejoindre cette ile pour récupérer un nouveau membre, il ne savait pas exactement qui il était, mais une personne supplémentaire ne serait pas de refus, car il n'y avait aucun navigateur expérimenté, ils avançaient un peu à l'aveuglette... Ils auraient très bien pu mourir avant d'avoir fait même pas une semaine de voyage. La chance était encore de leur côté, pourvu qu'elle le reste encore... Le combat qui les attendait ne serait pas des plus facile et la chance les aiderait bien...

Le bateau avait vogué nuit et jour sans vraiment de difficulté et tout le monde commençait à s'entendre plutôt bien. Le médecin n'était certes pas très bavard, mais il souriait souvent et aidé un peu partout lorsqu'il n'y avait pas grand chose à faire...

Dès qu'il vit le bateau de Nakata, Daisuke s'était quelque peu réjouit. Même s'il devait aussi s'occuper d'Harushige et de l'autre, il avait plus envie de voir Nakata... Il voulait départager les précédents combats, mais pas de suite... Il savait qu'il devait faire attention. Il ne connaissait pas réellement les membres des trois équipage pirates, mais la plupart était connu de Kazuma, qui ne se fit pas prié pour lui en faire part. L'homme le plus dangereux était sans doute le démoniaque Shouten Doji. Du haut de ses quatre cents millions, il était capable de rivaliser avec tout l'équipage de Daisuke. Harushige serait aussi capable de se battre contre les six membres des Prodigy's marines. Ce supernova était suivit d'un équipage plutôt atypique. Le seul qu'avait bien mémorisé Kazu était le second, un certain Clyde. Dans l'équipage du Phénix, il avait reçu un rapport qui lui disait qu'il avait recruté, il n'aurait jamais pensé que cet homme serait capable de former un équipage. Il le reconsidérer, il était peut être moins spécial qu'il ne l'espérait.

Ils allaient rejoindre la bataille lorsque Yasuyoshi intervint. De là-haut, il avait remarqué une terre capable d'accueillir le bateau et donc qui l'empêcherait d'être pris à parti. Il fut donc décider d'y accoster et de rejoindre rapidement le combat à pied.

La peur dans la peau
Firo-kun

J'ai un mauvais pressentiment... On va peut être mourir ici... S'il le faut, oui... J'ai pas envie de mourir, pas encore... Moi non plus... Mais il faut se battre pour vivre... Tu le sais aussi bien que moi... Oui, je le sais bien.... Mais ce combat n'est pas le notre... J'ai bien l'impression de m'être trompé... C'est la peur qui te fait croire ça... Ne t'inquiètes pas, je suis là... On accoste, suivons-les... Oui...

Tu as vu ? Il a disparu ! Oui... Ce doit être cette technique qu'on appelle Soru. Le commandant Aurola est parti devant... Suis les autres, ils te conduiront au combat. Oui...

La fumée s'invite dans le combat !
Daisuke-senchô

Alors qu'ils avaient accostés sur une plage désertes, non loin du véritable port, le jeune blond avait usé de son Soru pour rejoindre rapidement le combat qui avait lieu aux abords de la ville. Peut être avait-il déjà débuté...

Les premiers pirates furent à porté de tir, donc, en arrivant au centre de la bataille, il commença à leur tirer dessus, avec des balles simples. Vidant son chargeur, il en toucha trois mortellement, deux avec une seule balle et les deux autres furent stoppés alors qu'ils lui fonçaient dessus. Il rechargea immédiatement avec un chargeur à balle coupante et reparti au combat... C'est là qu'il le rencontra... Son premier véritable adversaire... Le combat ne sera pas facile !



Dernière édition par Daisuke Aurola le Sam 15 Déc 2012, 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 11 Nov 2012, 15:41


Le vent soufflait fort, ce jour là. Tellement fort que la blonde, en haut du mât, allongée en forme hybride, comme à son habitude, n'arrivait pas à trouver le sommeil... Comment pourrait-elle se reposer avec un tel souffle ? On aurait dit que le Monde basculait tout entier... A vrai dire, c'était bel et bien ce que lui disait son mental. Elle semblait croire, intérieurement, que tout allait changer subitement. Que se passait-il, réellement ? Elle fut tirée de ses songes lorsque l'autre vigie déclara qu'il y avait une terre en vue. Foxy se redressa donc à contre-coeur. Elle regarda les bateaux qui étaient au loin. C'étaient ceux de deux pirates assez dangereux... Shoji et Harushige. De ce qu'elle en savait, ils avaient largement le niveau pour être au Nouveau Monde... Alors pourquoi étaient-ils ici ? Et surtout, pourquoi Daisuke, le commandant, voulait-il absolument se diriger sur cette île ? Il fallait être particulièrement fou... La Kurusogami n'était pas du genre à contredire les ordres de ses supérieurs mais là, cela relevait du suicide. Sauf, peut être, si des hauts gradés de la Marine étaient présents sur l'île... Et encore. Pour calmer ces forbans là, il faudrait au minimum un amiral... Appuyé d'un ou de deux colonels en prime pour s'occuper de l'équipage d'Harushige également. Autant dire que seul, l'équipage naissant des Prodigy's n'avait absolument aucune chance de survie !

Ainsi, la maudite descendit de son perchoir, suivit de l'autre homme. Elle avait un peu peur, à vrai dire... Mais elle devait se montrer forte en tant que lieutenante ! Elle serrait son bâton tellement fort qu'elle pensait qu'elle finirait par se briser un os... A force d'entraînement, elle avait finie par réussir à utiliser le soru et le rankyaku. Deux techniques incroyables du rokushiki, et plus qu'indispensables pour cette bataille qui semblait se dessiner à l'horizon. Malheureusement, elle avait encore du mal pour la technique coupante... En effet, la plupart du temps, celle-ci partait de travers. Dans tous les cas, cela pourrait lui permettre de se sortir d'un mauvais pas, si un adversaire était trop proche à son goût ! Quand au soru, il n'y avait rien de trop compliqué. En effet, la vitesse de son fruit du démon lui permettait de s'entraîner souvent sur ce point là. Ainsi, la prise en main de cette techniques n'avait pas été trop difficile... De toute manière, ça n'était pas le sujet actuel. Elle devait se battre aux côtés du commandant Aurola, elle le savait et elle était prête à tout... Même si finalement, mourir bêtement au combat serait complètement idiot. Ainsi, la demoiselle arriva rapidement sur le pont et regarda son capitaine partir devant. Il n'avait pas froid aux yeux... Sans doute était-ce parce qu'il avait également vu le bateau du Fenice, un pirate récent de Grand Line, non loin ? Un type qui avait également mit son grain de sel sur Alabasta... Enfin, dans tous les cas, il ne s'agissait que d'un adversaire potentiel en plus, et la maudite aurait largement préféré se retrouver face à lui plutôt que face à Harushige le sanguinaire ou Shoji le démon.

Elle suivait donc désormais son autre supérieur, Kazu, silencieusement. De nouveau en forme humaine, elle espérait ne pas avoir à se battre... Peut être que la vue des justiciers ferait peur aux pirates ? Non, c'était peu probable... Plus elle y pensait et plus Foxy était morte de trouille. Son destin pourrait basculer d'un instant à l'autre, une fois dans la bataille... Elle devrait peut être s'occuper des petites frappes qui étaient sur l'île avant même le débarquement des deux Supernovas ? Ce serait, ça, une très bonne chose !
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14132
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Lun 12 Nov 2012, 19:12


Suite à leurs aventures sur la première île de Grand Line qu'ils avaient visités, l'équipage Tengoku no Seigi avait reprit la mer, plus fort encore qu'avant, d'une autre présence. Il s'agissait en réalité de Damon, le vigie, un épéiste de qualité, et ancien révolutionnaire. Il avait accepté de les rejoindre après un combat face à Hato, qu'il avait perdu malgré une lutte acharnée. Cependant, sur Kaiten-su, les pirates ne s'étaient clairement pas fait que des amis : les autres révolutionnaires semblaient désormais les détester cordialement... Dans tous les cas, cela ne dérangeait clairement pas Nakata qui marchait gaiement sur cette île calme, suivit de ses précieux nakamas. Comment étaient-ils arrivés là ? C'était une bonne, très bonne question. En réalité, lorsque le bateau s'était retrouvé en pleine mer, une tempête s'était levée. La force des vents les avait fait dériver jusqu'ici, où ils s'étaient arrêtés pour se ressourcer avant de repartir de plus belle à l'assaut de la route de tous les périls. En bref : leur présence ici n'était que passagère et ils comptaient bien reprendre la route en direction de l'île qu'indiquait le Long Pose de Méliandre.

Ils marchaient tous en direction de leur bateau, dans les rues de la ville calme où ils avaient fait quelques achats lorsqu'une alarme retentit. Apparemment, il s'agissait de l'alarme de la base marine locale, qui se trouvait non-loin d'eux. En effet, quelques instants plus tard, sans que le capitaine n'ait le temps de faire quoi que ce soit, une dizaine de soldats passèrent en courant, sans leur jeter le moindre coup d'oeil et ce, en dépit de leurs primes. Tout de même... C'était assez peu civil ! Le blond resta un petit moment à fixer ces soldats de la justice courir et il se tourna vers ses amis avant de prendre la parole :

-On les suit ?

En réalité, il s'agissait plus d'un ordre que d'une demande, si bien qu'il se mit en marche tout de suite après. En général, il n'aimait pas beaucoup s'imposer, mais là, cette affaire l'intriguait. Peut-être avait-il tort d'être aussi intrigué, d'ailleurs, et il allait l'apprendre à ses dépends. La curiosité est un vilain défaut. Cependant, il ne s'imaginait pas du tout faire face à celui qui était, sans aucun doute, l'un de ses pires ennemis.
Après quelques courtes minutes de marche, en effet, la rue déboucha sur une sorte de plaine. On pouvait voir, sur celle-ci, des combattants qui semblaient préparer un affrontement. Qui étaient-ils ? Le Fenice fit le tour des hommes présents ou tout du moins, de ceux qu'il connaissait. En premier, un vice-amiral, nommé John Pacifique. Il le connaissait de vue, puisque ce type était déjà son supérieur hiérarchique lorsqu'il avait été dans la Marine... Mais il ne l'avait jamais vu combattre, même s'il savait parfaitement que sa force était plus que terrifiante. Nakata continua de regarder les hommes de la justice. Une jeune femme, sans doute haut gradé également, était à ses côtés, ainsi que quelques soldats. Rien de bien sérieux à part ces deux là, donc... Le musicien regarda donc ceux qui allaient les affronter, ces fiers soldats gouvernementaux. Tout d'abord, il reconnut un type du Nouveau Monde, un pirate des moins sympathiques, Shouten Doji. Un démon d'une force terrifiante... Mais de ce que l'on racontait, il se battait toujours en solo ! Alors, avec qui avait-il bien pu s'allier, pour l'occasion ? La réponse fut bien vite amenée. Il était là. Celui qui avait affronté et vaincu le musicien sur Shabondy, malgré son fruit du démon de type mythique. Celui qui, malgré ses crimes des plus odieux, continuait de cavaler dans la nature, avec un équipage d'une force peu commune. Celui qu'il avait juré de tuer. Harushige.

Aussitôt, le visage de Nakata changea d'expression. Il passa du calme serein à la colère bouillonnante qu'il connaissait dans ces rares moments d'adrénaline, où il pouvait enfin venger ceux qui ne pouvaient pas encore reposer en paix. Ses poings se serrèrent avec force, et il jeta un regard assassin à cet épéiste. Celui-là allait faire les frais de son entraînement.

-Vous tous, retournez au bateau.

Une nouvelle fois, il s'agissait d'un ordre. Mais pas d'un ordre qu'il pouvait laisser être révoqué sans soucis... Le Fenice ne voulait absolument pas que ses amis se battent contre des hommes aussi forts. Même lui aurait du mal à survivre... Alors il ne fallait pas prendre de risques inutiles. Après ça, Nakata hurla à l'intention des marines :

-Ne me gênez pas, je ne serais pas votre ennemi pour cette fois !

En un instant, ses pieds le propulsèrent dans une folle course en direction d'Harushige, laissant seulement un nuage de fumée à l'endroit d'où il était partit. Il passa à côté du vice-amiral sans lui laisser le temps de réagir et bondit une fois devant le Supernova, utilisant une technique qui, autrefois, avait été tout-à-fait inutile : Hīru. Cela consistait à lever sa jambe en direction du ciel et à l'abattre sur son adversaire avec force. Mais la puissance, pendant son voyage, avait été multipliée. Et la parer comme l'épéiste l'avait fait autrefois relèverait d'un véritable miracle... Tout du moins, pour un homme normal.

_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Lun 12 Nov 2012, 19:51

NAKATA !
"Je t'interdis de mourir !"





Une tempête, une île, des pirates. Putain mais je pourrais donc jamais me reposer ? Toujours ma capuche noire sur le visage, faisant en sorte que les rayons du soleil ne m’atteignent pas. Mon regard se posa tout autour de moi. Nakata avançait avec le reste du groupe, et je les suivais, légèrement en retrait, gardant un œil sur tout ce qu’il se passait autour de nous, je ne voulais pas prendre le risque que l’un des membres de l’équipage des tengoku no seigi ne se fasse attaquer. Mon haki aux aguets, je veillais avec attention sur tout ce qui se passait, et je percevais une agitation bien trop grande pour être normale. J’eus raison de me méfier, rapidement, une bonne escouade sortie de la base avant que la sirène retentisse. Mais c’était quoi ce bordel ? Nakata proposa alors de les suivre, vu que leur attention n’était visiblement pas portée sur nous. Rejoignant le groupe, je me plaçais à ses côtés en lâchant seulement « Il se passe quelque chose qui nous dépasse… ». Mais cela ne semblait pas freiner le blondinet. Il était trop curieux, je posais mon regard sur Méliandre, Suji et Holly en sifflant d’un air froid, et presque distant « Ne relâchez pas votre attention, ou vous mourez. ». Ça, c’était clair, net et précis, les aura que je percevais tout autour de nous était quasiment égales à celle de Mifune, le sword master. Nakata nous plongeait dans le danger, mais mon esprit combattif d’épéiste ne pouvait pas lui refuser cela non plus. Toujours encapuchonné, je repris la route, suivant le capitaine, une main sur le Nidai Kitetsu acquis sur les îles précédentes. Mon regard était noire, mon aura elle, glaciale, et pour cause, nous étions en proie à une puissance bien supérieure à la notre.

Notre regard déboucha sur une plaine immense, ben voyons, pas un brin d’ombre pour que je ne sois complètement à l’abri, cela risquait d’être joyeux. Mon regard suivait cette scène de combat qui se préparait, entre marine et pirate, je connaissais leurs noms, ainsi que leurs visages, cela servait, d’être affilié à la révolution par den den Mushi. Après tout pourquoi ne pas s’allier ? Nos buts étant sensiblement les mêmes. Nakata sembla bouillir en voyant Harushige, et il donna l’ordre de rejoindre le navire. Je le sentais des plus sérieux, et intransigeant. Mon regard se porta sur l’épéiste faisant face aux forces de l’ordre, d’un tout autre niveau, mais absolument pas invincible. Je savais pertinemment que Nakata et moi, à deux, pourrions le mettre hors de compétition, et cela semblait bien être son intention première. Mes yeux s’étaient écarquillés à sa demande, avant que je ne serre les dents en venant lui mettre un violent coup à l’arrière du crâne.

« On navigue ensemble, on se bat ensemble, on meurt ensemble… Toi, t’as la vie de trois personnes entre tes mains. J’me compte pas dedans, car moi je veille sur la tienne. »

Il avait entendu, c’était certain, mais ne répondit pas, il s’adressa directement au marine avant de sauter dans l’aire de combat, disant qu’il ne souhaitait pas être interrompu. Et pourquoi cela ? Sa haine, cette haine qui le rongeait à l’instant présent, elle signerait sa mort. Perte de sang froid, précipitation, mais que faisait-il là ? Ce n’était pas son genre, il prépara une course, et rapidement, je m’adressais au reste du groupe « Ne faites rien d’insensé ! » avant de le suivre dans sa course, à ses côté, il voulait la tête du supernova, je ferai en sorte que l’autre n’interfère pas. Usant de ma vitesse de maudit avec la technique du switch, je passais moi de l’autre côté du colonel, arrivant face à Shouten Doji. Instantanément je visais l’épaule de ce dernier en usant de la force centrifuge que ma rotation m’avait donné en dégainant pour frapper rapidement, et violemment en soufflant à l'intention de Nakata :

«Je t'interdis de crever aujourd'hui !!!!»

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Ichi"
♣♠♣ Description ♣♠♣ Premier mouvement, consiste à retirer rapidement son sabre du fourreau pour assener un coup rapide et violent à l'adversaire.

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Switch !"
♣♠♣ Description ♣♠♣ L'utilisateur court à très grand vitesse, et utilise un katana s'il doit changé subitement de direction afin, de prendre ses adversaires de vitesse. Soulève une grande quantité de poussière lors de changement de direction, dû au frottement de la lame sur le sol (ici je vais tout droit ~)





Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
avatar
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
224/250  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Lun 12 Nov 2012, 21:05


Le monde tourne





L
a vie de pirate n’était pas de tout repos, mais Holly appréciait ça. Vivre des aventures, survivre sur une mer déchaînée, tout ceci la rendait heureuse. La vie c’était cela après tout non ? Rêveuse, elle regardait distraitement où elle mettait les pieds, ne voulant pas risquer le fait de tomber. Elle aurait paru stupide, surtout devant l’équipage en entier. Souriant doucement à cette pensée, la rose regarda instinctivement sur le côté, cherchant du regard Volpha. Instinct pourri sur le moment vu que celle-ci attendait sagement sur le bateau, montant la garde. Fronçant les sourcils, la rose continua de suivre la troupe. Elle n’était jamais très rassurée lorsque la louve était loin d’elle, comme si on lui enlevait une part d’elle-même… Alors qu’elle était dans ses pensées, une alarme retentit, la faisant légèrement sursauter. Mais qu’est-ce qu’ils ont ? C’est quoi ça encore ? Remise, elle eut à loisir le temps de voir une troupe de marine passé devant eux, les ignorants royalement. Ce qui dût intriguer Nakata vu que celui-ci parla de les suivre, avant de lui-même partir rapidement dans la même direction. Fronçant les sourcils, Holly lui emboîta le pas, pas très sûre d’elle. Après tout, s’ils les avaient ignorés en partant aussi rapidement, c’était que quelque chose ne tournait pas rond. Et cette chose se vérifia rapidement lors de leur entrée dans une plaine dégagée, tableau d’un futur champ de bataille aux vus des personnes présentes. Des marines, des pirates, plus qu’elle ne savait où donner de la tête. La rose était nerveuse, tout ceci ne lui plaisait pas du tout. La rose était nerveuse et regardait fixement les pirates qui faisaient face aux marines. Ils étaient forts, même elle pouvait le ressentir. Forts, tellement forts… Secouant la tête, elle écouta Nakata prendre la parole, suivi d’Hato. L’un disait de partir et l’autre de combattre ensemble ? Etrange. Surtout l’attitude du blond. Même en retrait par rapport à lui, elle pouvait voir qu’il n’était pas atteint par de la peur, loin de là. Elle ne savait pas trop par quoi, mais quand elle le vit se diriger droit vers l’un des pirates pour l’attaquer, elle comprit. Ce n’était pas de la peur non, mais plutôt de la rage. Une rage qui menait à des actions insensées et dangereuses.

La rose écouta Hato leur recommander de ne rien faire d’insensé avant de lui aussi partir attaquer l’autre pirate. Et c’est lui qui dit ça hein… Fronçant les sourcils, elle s’avança légèrement, dépassant Méliandre et Suji, mettant pied dans cette prairie qui aurait été sympathique dans d’autres circonstances. Tournant la tête, elle s’adressa à ses deux nakamas.


« Bon et bien, quand faut y’aller, faut y’aller hein. »

Elle reporta ensuite son regard vers l’équipage qui devait sans nul doute accompagner les pirates dont s’occupaient Nakata et Hato. Devait-elle s’attaquer à eux ou non ? Dans tous les cas, seule elle ne ferait sans doute pas le poids ici. Souriant d’un sourire qui n’annonçait jamais rien de bon, la demoiselle forma son éternelle épée de neiges, se mettant en garde, prête à se défendre et défendre ceux auxquels elle tenait si jamais c’était nécessaire.
Crédit: Cali' in epicode



Dernière édition par Holly Wate le Sam 24 Nov 2012, 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mar 13 Nov 2012, 09:34

« Le monde tourne »
C'est du suicide, mais c'est pour la bonne cause non ?

Nous avions repris la mer après nos « retrouvailles » quelques peu mouvementées, mais cette fois, quelque chose avait changé, les vents me semblaient emprunt d'un sentiment étrange, un sentiment de lourdeur mais surtout d'oppression, il se tramait quelque chose, pour avoir parcouru les mers sur différents navires et avec différentes factions depuis maintenant plusieurs années, je ne pouvais me tromper, cette atmosphère ne présageait rien de bon...
Je ne fis part de mes craintes à personne, de peur de venir gâcher la joie d'être à nouveau réuni, mais je dois avouer quelles ne m'avaient jamais quitté et ce même lorsque nous avions de nouveau posé pieds à terre, et l'attitude d'Hato alors que nous marchions dans les rues de la ville ne fit qu'aggraver ce mauvais pressentiment, il marchait à l'arrière du groupe que nous formions, encapuchonné pour se protéger du soleil, il semblait aux aguets lui aussi, et pour l'avoir côtoyé tant d'années auparavant, j'étais capable de sentir son aura, une aura glaciale et méfiante à faire geler votre propre âme.
Une escouade de soldats de la marine ne tarda pas à débouler à côté de nous et passa sans même nous jeter le moindre regard me tirant une expression à la fois de surprise et de colère, comme s'il n'était pas assez évident que nous étions un équipage de pirates ?! Je laissais un sifflement d'agacement sortir d'entre mes lèvres, et visiblement vu la tête et l'ordre plus que la question qui suivit de Nakata, ce dernier lui aussi avait été soit piqué par sa curiosité soit par son ego de pirate piqué au vif...
Hato quant à lui termina de gonfler mes craintes lorsqu'il prononça dans un sifflement :

« Ne relâchez pas votre attention, ou vous mourez. »

Je lui adressais un sourire plus digne de Ruby que de moi même, il y allait avoir de l'action, je le savais depuis déjà quelques temps, mais sans que je ne puisse réellement définir pourquoi cela m'emplissait d'une joie étrange, une joie probablement suicidaire...
J'emboitais alors le pas du capitaine tout comme mes autres camarades, faisant des pronostiques sur qui de l'équipage serait dans le plus mauvais des états à la fin de tout ceci et le bilan fut assez vite dressé, au vu de notre entrainement à tous, il était probable pour ne pas dire certain que Nakata et Hato était peut être les seul à avoir une chance de rester en vie ou de ne pas laisser une part d'eux même sur le champ de bataille...
Nous ne tardions pas à déboucher sur une immense plaine où un spectacle étrange semblait se dérouler un bon nombre de marines faisaient face à un équipage de pirates qui me semblaient pour la plus part bien entrainés et prêts à en découdre, dans un sens il n'y avait rien de bien étrange dans cette situation me direz-vous, mais la tension entre les deux groupes était-elle que j'avais l'impression de pouvoir la toucher, qu'elle me frôlait comme si elle nous entourait, comme si tout l'air n'était que haine. Un pressentiment sur lequel il n'y avait plus de doute possible...

« Vous tous, retournez au bateau. »

Jusque là, je n'avais pas fait attention à notre capitaine, mais en entendant ces mots, je tournais le visage faire lui et laissais échapper un petit rire, comment pouvait il croire réellement que nous allions respecter son ordre ? Je commençais sincèrement à douter du bien être mental de Nakata à présent... La réflexion d'Hato ne fit qu'approuver probablement ce que nous pensions tous à ce moment, mais cela ne sembla en rien affecter le blond qui à présent ne semblait avoir qu'une seule et unique chose en tête. « On meurt ensemble », il n'avait pas tord, c'était tout bonnement du suicide, je les regardai tout deux se jeter dans la bataille et laissais échapper un petit soupire, les hommes étaient tellement irréfléchis...

« Ne faites rien d'insensé ! »

Je levais les yeux au ciel en murmurant un « kretyn », ne rien faire d'insensé ?! Autant prendre la fuite comme des couards à ce moment là. Comment voulait-il que nous respections ses ordres ! Certes ces deux là étaient beaucoup plus entrainés que nous, certes nous allions avoir du mal, mais il était hors de question de les laisser tout les deux dans ce merdier.
Holly se tourna vers Suji, notre nouvelle vigie dont j'étais tout bonnement incapable de retenir le nom et moi même, je l'aimais cette petite, elle avait quelque chose qui me plaisait bien, quelque chose de l'innocence et de la rêverie que je semblait avoir perdu...

« Bon et bien, quand faut y’aller, faut y’aller hein. »

Elle se posta en face de nous, formant son éternelle épée de neige, prête à nous défendre en cas de besoin. Elle avait du courage et de la loyauté, une bonne gamine, y avait pas à en douter...
Mes mains se portèrent à mes cuisses et j'en détachais rapidement mes pistolets en murmurant :

« Allez mes bébés c'est l'heure d'entrer en action... »

Sans jeter un regard vers mes autres nakamas je passais en courant devant Holly et les marines me jetant droit sur l'équipage des deux autres pirates, il était impensable que je les regarde tout bonnement se jeter sur mes compagnons de route. Si je devais mourir aujourd'hui, je mourrais en les ayant aidé du mieux que je le pouvais !

« La mort est une loterie méprisable, ordinaire, illogique, même sur le champ de bataille. »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Jeu 31 Jan 2013, 16:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Golden Hana
Vice-capitaineVice-capitaine

avatar
Messages : 672
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
66/120  (66/120)
Berrys: 4.335.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Jeu 15 Nov 2012, 18:46



Le fantastique jeu du Destin
VICTIMES ! ou non ?



1.

Le quatrième étage de la taverne des Ardriers était vraiment un endroit agréable, surtout lorsqu'on avait passé un nombre incalculable de jours sur un radeau à manger des fruits périmés remplis de vers ainsi que de la viande salée crue. Le paradis sur terre ! La jeune femme but encore une choppe de bière avant de s'effondrer sur la table au milieu des autres choppes, vides. Elle entra dans un espèce de coma, gagatant des paroles sans intérêt ni cohérence, bavant sur la table, le visage écrasé sur le côté. Il n'y avait rien de plus pitoyable qu'un ivrogne étalé sur une table de cette manière, dont les vêtements sentaient tellement que tout les autres clients s'étaient installés trois tables plus loin. Un être abject en soi. Set faisait visiblement partie de ceux-là à cet instant, c'est pour cela, que lorsqu'elle se réveilla le lendemain matin allongée dans la boue devant la jolie enseigne des Ardriers, elle ne comprit pas pourquoi on l'avait ainsi traitée.

Elle se releva en grognant. Les gens de ce pays n'avaient vraiment aucunes manières ! Elle se fit bousculer par une jeune femme aux cheveux étrangement roses qui passa à côté d'elle en courant. Aucunes manières ! Elle se retourna vivement, tout aussi vivement que l'on peut le faire lorsqu'on traîne un mal de crâne tétanisant et un parterre de boue accroché à ses vêtements, pour l'insulter, mais la jeune femme s'était retournée. Alors la mercenaire s'arrêta, attendant des excuses... qui ne vinrent pas. La malpolie se contenta de jeter un regard inquiet vers le haut d'un immeuble et se remit à courir. Hana resta là, bras ballants, attendant quelque chose. Énervée par la situation, lorsque la jeune femme atterrit la tête la première dans une flaque boueuse poussée par un badaud, elle explosa totalement. Son visage couvert de boue devint rouge de fureur. Elle se releva plus vite et plus réveillée que son ombre pour saisir le col du crétin maladroit. Peu lui importait qu'elle ne ressemble absolument à rien, cet homme allait payer !

Un grognement guttural très éloigné d'une quelconque civilisation qui témoignait d'une surprise totale franchit les lèvres de la jeune femme. Elle tenait dans son poing le chemisier d'un gamin, celui-ci essayait d'ailleurs tant bien que mal de s'échapper de sa poigne. Hana resta quelques secondes ébahie, incapable de bouger. Pourquoi ? Est-ce que le dieu des mantrajakutas lui en voulait à ce point ? Elle se rappelait en avoir légèrement injurier un des autels au cour d'une mission lointaine. Rien de trop préjudiciable. Un petit blasphème de rien du tout. Hana se racla la gorge. Juste une petite destruction involontaire de l'ensemble du lieu de culte à cause d'un boulet de catapulte perdu... Rien de grave en soi... Elle sentit l'enfant lui glisser entre les doigts. Elle lacha brusquement sa prise, toute à ses pensées et il se vautra dans la boue. Totalement indifférente, la mercenaire continua à se demander si cette profanation insignifiante signifiait justement quelque chose, gardant bêtement la main ouverte et le bras tendu devant elle. Comment un petit boulet de rien du tout pouvait-il mettre en colère un dieu ? Impossible ! Ou alors c'était parce qu'elle avait cloué le prêtre à l'autel avant cela après l'avoir recouvert de marmelade ? Un simple accident ! La marmelade était un stock que le dit prêtre avait pris comme impôt à un pauvre confisiez. Comment aurait-elle pu savoir que c'était un outrage au dieu que de malmené ainsi son fidèle servant ? Un symbole d'impiété profonde ? Elle était totalement innocente dans l'histoire. Le dieu ne pouvait la poursuivre pour une telle chose !

Elle s'essuya le visage de sa manche dégoulinante de boue. Toute cette terre lui grattait le front. Il était certainement tant d'aller prendre une douche. A réfléchir, toute cette réflexion lui avait donné mal à la tête. Ou alors le mal venait du soir précédent ? Elle ne savait plus. Elle s'avança d'un pas lourd au milieu de la rue où on s'écartait pour la laisser passer. Quoi ? Ils n'avaient jamais vu un homme couvert de boue ? Hana cracha par terre. Qu'on leur teigne les cheveux en vert ! Elle aperçu non loin devant elle un homme-poisson qui attirait les regards bien plus qu'elle-même. Elle s'étonna d'ailleurs de ne pas voir les habitants lui jeter des pierres. D'après la haine qui traversait leurs regards, les hommes poissons ne faisaient toujours pas partie des plats favoris des restaurants du coin. Le plus étonnant, et le plus repoussant, dans la scène n'était pas le fait qu'un homme-poisson se promène sur une île d'humains, ni qu'il adresse la parole à un homme-piquet dressé au sommet d'un immeuble, mais plutôt le fait qu'il porte trois cadavre d'hommes sur son épaule. Certes ceux-ci ressemblaient fort à des pirates, mais dans le combat des races, tout était bon pour les ragoûts. Hana eut une pensée pour l'homme cannibale... euhm pardon, vampire qu'elle avait croisé sur l'île avec les deux géants, là où deuxième canni... vampire avait voulu lui boire le sang jusqu'à la moëlle. Comment se nommait-elle déjà ? L'île Teleugardain ? Peu importait le nom. Hana détourna son regard du meurtrier, elle n'avait pas le temps pour ce genre de choses, un petit saut dans la mer l'attendait non loin de là.

Elle arrivait sur le port, prête à se jeter dans l'eau, lorsqu'elle eut un soudain éclair de lucidité ! Elle ne savais plus nager... God, dire qu'elle passait à côté d'un suicide involontaire ! Hana releva le regard vers l'océan et alors qu'elle se demandait pourquoi autant de navires se rapprochaient, un sacré crétin la bouscula et elle bascula la tête ma première vers l'océan.


... Était-il possible de mourir d'une manière aussi idiote ?


La jeune femme eut un regard pour le ponton. Heureusement pour sa pomme, elle s'était rattrapée de justesse. Hana se balança jusqu'à ce qu'elle eut assez d'élan pour se hisser tant bien que mal sur la terre ferme. Ses mains glissaient à cause de la boue sèche qui était resté collé dessus. Elle grimaça quand un marine parmi tout ceux qui affluaient au port lui écrasa la main. Quelle bande de malpolis ! Elle fronça les sourcils et au prix d'un effort inégalable, parvint enfin à se hisser sur le ponton. Elle fut surprise de se retrouver face à une rangée de marines et dû jouer les coudes pour quitter le port. Heureusement pour elle, le fait qu'elle soit dégoulinante de boue aidait quelque peu dans cette entreprise car les marines s'écartaient en la regardant bizarrement. L'attention de la plupart restait tout de même portée sur autre chose qu'Hana ignorait. Lorsqu'elle se fut enfin extirpée de la foule, elle déboucha dans un hangar à cochons... Qui avait dit, ou même pensé qu'elle n'avait pas de chance ? Oh que si, elle en avait ! Et plus que ça même ! La jeune femme se jeta la tête la première dans un abreuvoir qui traînait, que dis-je, trônait au milieu des porcs. Elle profita de son bain relaxant pour se frotter le corps avec les mains tandis que les cochons... mangeaient ses vêtements. La jeune femme sursauta. Les porcs dévoraient ses vêtements !

« Sh't ! Bande de porcs ! »

Elle essaya de se redresser tant bien que de mal mais les dents des animaux affamés s'accrochaient au bas de son pantalon. Lorsqu'elle ne se retrouva plus qu'avec un lambeau de chemise et une ceinture tombée sur les pieds, la jeune femme commença à prendre la mouche.

« Des porcs... j'vous en ficherais des porcs dans ma salle de bain... »

Elle cracha par terre et tira ses lames d'un mouvement souple.

« Le premier qui essaye encore de bouffer ma ceinture, j'en fais du saucisson ! »



C'est ainsi qu'après avoir fait des côtelettes, Set sortit tranquillement de l'abattoir... euh, pardon, du hangar. Elle se retrouva dans une petite rue. Sans faire cas d'une nudité assez certaine, la jeune femme se débarrassa de ses derniers bouts de tissus qui pendait de ses épaules. Heureusement, elle avait remis un bandage autour de sa poitrine depuis qu'elle avait quitté Mitsu. C'était plus pratique pour les combats, et depuis qu'elle était sur Grand Line, ils faisaient rage. Elle jeta un regard derrière elle. Ils faisaient rage... La maison qui se trouvait à sa droite explosa littéralement. Elle se jeta à terre. Quelle vie de fous ! Elle avait à peine le temps de prendre un bain bien mérité et devait se balader en sous-vêtements, déjà une bataille lui coupait le souffle. Heureusement qu'elle n'avait pas été devant cette maison ceci dit... Par mesure de prudence, elle décida de prendre la direction opposée. Ce qui lui réussit car elle trouva du linge étendu un peu plus loin que les riverains, surpris par l'intensité de l'altération quelques pas plus loin, n'avait pas pris le temps de décrocher. Après donc s'être dignement vêtue, elle décida d'aller prendre note de la situation qui avait l'air pour le moins assez peu commune.




Dernière édition par Golden Hana le Mar 18 Déc 2012, 18:21, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 17 Nov 2012, 04:30

VS

Un appel de détresse tout droit venu du grand patron. Il était temps pour John d’agir en Héros ! C’était ainsi qu’il comptait arriver à Marineford et délivrer les troupes en mettant à terre les terribles Révolutionnaires. Gloire et Reconnaissance éternelle, il rejoindrait ainsi le Panthéon des légendes de la Marine. Deux simples pavillons démontèrent tout ce qu’il s’était imaginé. La tentative de les couler avait misérablement échoué et à présents, soldats et pirates se faisaient face.

-Psst, Vice-Amiral, qu’est-ce que vous attendez ?
-A votre avis, Colonel… Lequel des deux est le plus dangereux ? On dit que l’équipage d’Harushige est peu nombreux, mais plein de combattants aguerris. Mais d’un autre côté, malgré son cruel manque d’effectif, Shouten Douji est craint pour sa force, il serait un adversaire de taille pour moi… J’hésite ! Ah, j’aurais bien voulu savoir ce qu’en penserait ma pauvre mère. C’est une brave femme qui a toujours su vivre simplement…
Le Colonel Kisa était une jeune fille très motivée. Elle et Pacifique s’étaient bien trouvés ! Il était l’officier supérieur, à qui tous devaient obéir et elle était le soldat prodige, lucide en toute circonstance et figure montante au sein de la Marine. Extenuée par l’attitude désinvolte de son supérieur, Kisa écrasa son talon sur les pieds de son supérieur.

-Ca fait mal !
-Avec tout le respect que je vous dois, le temps n’est plus à la réflexion, il faut passer à l’action !
Ce à ce moment qu’une autre bande de malfrat arriva sur les lieux. Le Baroudeur n’y prêta que peu d’attention. Il devança l’un d’entre eux en s’élançant vers le dangereux pirate solitaire, Doji. Pendant ce temps, Kisa se chargerait d’écarter le sabreur inconscient qui avait osé prendre pour cible ce même démon de feu. Armée d’un sabre dans chaque main, elle put, à l’aide du Soru, bloquer la lame du ténébreux avant que celle-ci ne perfore le torse du pirate. Anticiper le mouvement de ce nouveau venu n’avait pas été difficile. Enfin, le reste des troupes s’élancèrent à l’assaut des hommes d’Harushige, aidés par un mystérieux tireur sur les toits.

Est-ce que le poing de la Justice triompherait du terrible Supernova ? Comment John Pacifique parvenait-il à supporter son nouveau colonel au quotidien ? La mère du Vice-Amiral était-elle au courant que son fils la citait tant de fois ? La suite au prochain épisode !

[…]

-Clyde, ça nous prendra combien de temps ?
S’allier à Doji, probablement ma pire idée après le duel avec Mifune. Face à nous, un Vice-Amiral et une gamine ? Je trouve que c’est un manque de Respect. On fait le déplacement en pleine journée, nos pavillons bien hauts dans le ciel et c’est tout ? Je sais que le coin est un peu perdu, mais ils auraient pur faire un effort !
Ce gros lard de Clyde jubilait vraiment pour un rien… Il grognait de joie juste parce qu’il allait pouvoir exhiber sa montre High-tech au peuple. Vingt minutes, c’était le temps qu’on mettrait à faire tomber cette île. Et après ça, je m’occuperais du cas de Doji. C’est-ce que je pensais, mais une vieille connaissance sembla pointer le bout de son nez. Avec une telle aura meurtrière, il était repérable à des kilomètres.

-Alors, on n’est pas content de me voir, Phenix ? Mais c’est bête, si tu m’avais prévenu, j’aurai amené l’aquarium de la dernière fois.
Cet impoli, on vient de se retrouver et même pas un bonjour. Il préfère m’écraser la tête, carrément ! Enfin bon, pour ça il pouvait toujours courir. Bien qu’il me paraissait plus lent dans mes souvenirs, son coup était trop prévisible pour être inquiétant. Je dégainai mon large sabre que je mis au dessus de ma tête, main posée sur la lame pour mieux absorber le coup. Bon, d’accord, il faut le reconnaître, sous la pression mes pieds se sont quand même enfoncés de plusieurs centimètres. Mais le combat ne faisait que commencer et cette fois je n’allais certainement pas laisser des soldats interférer, comme la dernière fois. Après avoir bloqué son attaque, je repoussai son pied et donna un unique coup horizontal, destiné à l’éjecter vers les troupes marines plutôt que de vraiment le blesser.

-D’ailleurs Clyde, si tu pouvais aller calmer l’idiot qui se croit discret là-bas
Ces soldats, je vous jure… Celui-là avait misérablement tenté, avant le début des hostilités, de nous abattre. Clyde avait dévié toute les balles, grâce à la fonction mini bouclier de sa montre High-Tech. Mais n’étant pas fichu de le faire correctement, certaines d’entre elles avaient ricoché sur nous autres. (pas sur moi hein, sur les pas doués). Enfin bref, le gros tas activa la fonction grappin de sa montre pour aller rejoindre le ‘bruti de tireur. Franchement, cette montre était un véritable bijou… Et Fuma qui refusait de me faire la même… Maintenant que j’y pense, je trouve que Fuma me refuse trop de chose. Et ça c’est carrément un manque de respect.

-Et mais attend voir, tu as des amis on dirait ! Intéressant, je ne pensais pas qu’un type comme toi en serait capable. Mais du coup, quel mal élevé je fais. Noda, Fuma, et si vous alliez saluer ces charmantes créatures là-bas ?
Trois filles hein ? Comment et pourquoi étaient-ils avec lui ? Je veux dire… Quel intérêt pouvait-il exister à naviguer avec des filles en perman…. Ah ouais !
En fait, ce blond sait profiter des bonnes choses ! C’est fou, je ne le voyais pas aussi entreprenant. En tout les cas, ce démarrage manquait de vigueur, ce phénix de malheur semblait avoir tout oublié de ce que je lui avais « enseigné » la dernière fois… Certes, le côté Volonté de tuer était là. Mais il manquait encore un peu de hargne. Et pour les autres mâles… Bah, si leur capitaine devenait mon oiseau, ils n’avaient plus qu’à mourir, j’imagine.



Citation :
Résumé parce que c'est pas clair ...

John Pacifique VS Shouten Douji
Colonel Kisa VS Hato
Harushige VS Nakata
Clyde VS Daisuke and Co
Soldats VS Pirates d'Haru

Harushige envoie ses subordonné vers le reste de l'équipage de Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1680
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 8.601.542.528 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 18 Nov 2012, 21:31




    Chasseur de Prime et Marine, ensemble !




    Acte 1 :


    Spoiler:
     

    Sa cape légèrement au vent et tout un stock de munitions sur lui comme à son habitude, Noctis observait les bateaux arrivés avec effroi. De son point de vue il voyait tout, mais les autres ne le voyait tout simplement pas. Dès l'heure où une tête mise à prix apparaîtra le chasseur agira.

    Scrutant l'horizon il reconnu alors le pavillon d'Harushige le sanguinaire. Ce nom lui rappelait quelque chose, mais quoi ? Bien sûr ! Lors de l'acquisition de ses revolvers high-tech Archer apprit de grandes choses sur le dénommé "Akuma Kogeko", il fut confronté au puissant Harushige et fit la rencontre du jeune pirate "Nakata Fénice", c'est ainsi que se formèrent des liens d'amitié entre eux d'après les informations d'Archer.

    Le jeune homme se souvint alors de la promesse faite au vieux Forge, retrouver Akuma, c'est donc cette idée en tête que Noctis décida d'aller voir ce Harushige de plus près. Néanmoins, en y réfléchissant bien, le mieux aurait été de l'analyser de loin, de très loin même. Réfléchissant longuement, le maudit ne fit même pas attention à l'homme poisson qui lui conseilla de partir a vrai dire. Serviable cet homme, mais Archer n'avait aucunement l'envie de fuir voilà pourquoi il prépara sa petite tactique, désormais tout cet évènement ne dépendrait que de lui ! Tel un chef d'orchestre il donnerait le "La" aux combattants ! Avec son fruit du démon la bataille ne deviendrait bientôt qu'un immense concert, ou plutôt un immense Requiem !

    Regardant en contre-bas un petit instant le jeune homme vit avec surprise l'ex-allié d'Akuma ! Impossible ! Comment le plus redoutable adversaire de l'homme qu'il recherche et son meilleur allié peuvent se retrouver dans le même lieu ! Ceci est un véritable miracle ! Que fait-il ici celui-là ? Il semble être particulièrement puissant de plus ! Sa vitesse a réussi a impressionner l'élu du Chaos ! Mais bien au-delà de ça, le blondinet possédait un équipage de forbans apparemment ! Décidément il y avait une grande différence entre le solitaire dont il entendit parler à Shabaody et le blond qui se trouvait capitaine d'un équipage vu ce qu'il dit au régiment qui l'accompagnait. Un espèce de second improvisé donna un ordre aux autres, pourtant les subordonnés partir tous vers le champ de bataille. Suivant le groupe des yeux, Noctis fit un signe à ,qui se cachait dans une ruelle, lui sommant de monter au plus vite !

    Un fois son épouse à ses côtés le maudit prit la parole.

    " Sana, on va se faire un petit concert toi et moi."

    La jeune femme offrit au pirate un regard étonné.

    " Oh non ! Tu ne comptes pas me refaire chanter comme même ?"

    Esquissant un grand sourire le chasseur sortit de sa sacoche un micro autour du quel était enroulé un câble et le tendit ensuite à Sanae.

    " Tu ne vas pas chanter seule ne t'inquiètes pas, je vais t'accompagner et nous allons tirer sur eux en même temps. '

    L'air affolé elle reprit par :

    " Mais ce n'est pas chanté seule qui m'inquiète ! C'est plutôt les ennemis ! On devrait partir au plus vite !

    Offrant un regard noir à sa femme il dit froidement :

    " Tu as laissé ton courage à Alabasta ? Si c'est ça tu n'as qu'à partir je hais les lâches je te rappelle. "

    Baissant la tête un peu honteuse elle lui répondit tristement :

    " Je me fais du souci pour toi c'est permis non..."

    Elle saisit le micro en relevant la tête.

    " Ne t'en fais pas tout ira bien, fait moi confiance."

    Le couple avança alors au plus près de la plaine, restant néanmoins dans le secteur ville, sur leur route ils avaient pillé les haut-parleurs, un peu obsolètes, d'un bar se voulant "high-tech". Le jeune homme retira alors sa cape son manteau puis le gilet se trouvant en dessous. Il ne possédait donc aucunes munitions.

    Sanae déroula le câble autour du micro le donnant à Noctis qui le brancha comme par magie dans son oreille gauche avant de brancher chaque haut-parleur à ses pieds. Étrange cet homme musical ! C'est alors qu'une chose étrange commença, tout son corps mutait, les partis de son corps prenaient diverses formes.

    Spoiler:
     

    C'est alors qu'une musique commença touchant le champ de bataille et la ville ! Archer changeait rapidement les parties de son corps pour suivre la musique tendit que Sanae avait entamé la musique.



    L'effet de la musique était extrêmement bien balisé, le champ de bataille étant divisé en deux il était facile de décidé qui était allié ou ennemi. Les individus se trouvant du côté marine se sentiraient d'un coup plus puissants ainsi que les personnes se trouvant dans la ville. Les autres ne ressentiraient tout simplement rien, de toute façon la musique serait rapidement arrêtée. Une fois son effet suffisamment répandu le chasseur s'arrêterait avant de reprendre en sniper.

    La guerre prendrait une autre tournure car désormais un ange noir veillait à favoriser ceux qu'il préférait. Pourtant alors qu'il chantait, il entendit une explosion, cette folle de Sanae ne se dérangeait pas pour tirer des Burst Balls pendant qu'elle chantait. Son arme un peu plus adapter que celle de Noctis pour les longues distances semblait dédier tout ses tires à un gros blond, de façon à aider un homme qui d'après ses habits faisaient parti de la marine, un blond également. Car oui, malheureusement le gros aussi était victime de la musique amplifiante par la faute de ce marine qui l'avait attiré !

    Enfin peu importe, la guerre commençait magnifiquement dans une musique de fond et des individus grandis en puissance.




Revenir en haut Aller en bas
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mar 20 Nov 2012, 20:23


Ne t’en fais pas, ça ne sera pas long.


En contournant l’île par la voie des eaux, Shindô finit par tomber sur le point d’amarrage des deux pavillons qu’il avait reconnu de loin. Le plus gros des deux navires devait très certainement appartenir au Sanguinaire, une étoile montante de Grand Line, qui faisait souvent parler de lui. L’autre embarcation, bien plus petite ne pouvait être que celle de ce démon dont le seul avis de recherche suffisait à faire trembler les humains. Leurs noms, leurs primes, le Fugu les connaissaient bien. Ce qu’il ne comprenait pas était la raison de leur présence, ici. Il devait exister, sur cette île, quelque chose de très convoité. Un pouvoir, de l’argent, un trésor particulier,… On ne pouvait jamais savoir ce que les pirates avaient derrière la tête.
Par précaution, notre Homme Poisson préféra rester dans l’eau et épier la bataille sur la côte. Hormis le haut de son visage, tout son corps était immergé dans l’océan, de façon à ne pas être remarqué.


Il pouvait se montrer très patient quand il le voulait et avait tout son temps. Les trois pirates qu’il avait laissés de l’autre côté de l’île ne pouvaient pas aller bien loin. Il lui suffisait d’attendre que la Marine triomphe. Ce qui semblait très mal parti, bien que l’officier présent paraissait étonnamment motivé. Par la suite, Shindô grimaça lorsque, sorties de nulle part, deux connaissances firent irruption dans tout ce joli remue-ménage. Nakata et Hato se parlaient, comme s’ils étaient ensemble. Notre chasseur de prime en déduit que le Fenix avait fini par former une équipe et qu’il ne voyageait plus seul. Et son partenaire n’était pas à sous-estimer, très étonné de le voir en vie après son passage à tabac par le Sword Master, Shin’ savait bien que les progrès du sabreur depuis ce jour étaient énormes. S’attaquer au Fenice ici revenait à devoir composer avec ses lames rapides… Les attaquer aurait pu être intéressant avec un partenaire, voire même deux ou trois, vu que l’équipage du phénix avait l’air raisonnablement bien rempli.

Comme il n’avait pas besoin d’en savoir d’avantage, il s’immergea totalement sous l’eau. Rester en surface n’était pas nécessaire, il n’allait intervenir que plus tard. Il hésita un bref instant à aller saboter les navires des Supernova, ou à chercher autour de l’île l’embarcation du phénix pour en faire de même. Ce fut finalement les Supernova qui empochèrent le gros lot. Vu du dessous, le navire d’Harushige était tout aussi impressionnant. Les multiples marques sur sa coque racontaient chacune une histoire différente. Faire sombrer une telle merveille avait quelque chose de triste, mais pour consoler, Shindô pensait au magnifique combat qu’il allait provoquer par son acte.

- Ne t’en fais pas, ça ne sera pas long ! dit-il en s’approchant du navire, prêt à perforer la coque , quitte à la frapper à de nombreuses reprises.
Il ne croyait pas si bien dire...



Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Ven 23 Nov 2012, 11:51



Le début d'un combat désespéré


C'était donc Clyde que l'équipage de Daisuke allait affronté. C'était le second de Harushige, un gars fort, en somme. Il était apparu d'un coup face au commandant qui avait arrêté immédiatement, tout hostilité...

Okita-san
Le combat dans la peau


Ce combat ne serait pas aussi palpitant s'il n'y avait pas eu autant d'hommes forts. J'aurais aimé suivre le Commandant, mais il est parti comme une furie dès que le bateau ai accosté et donc, je me retrouve avec les autres membres de l'équipage... C'est assez humiliant de voir cette différence... Il faut que je m'améliore pour pouvoir suivre son rythme, sinon je serais toujours aussi inutile. Juste à l'instant, on vient de passer entre les maisons, je pouvais sentir l'odeur du sang, le combat avait déjà commençait. Surement les petites frappes qui se faisaient écraser. Mais maintenant que je vois le champ de bataille et les combats qui y sont menés, je me rend compte d'une chose... On est dans le pétrin. Ouais, on va se faire cuire comme du petit pain. La seule chose qu'il me reste à faire, c'est prier pour que le combat dure longtemps. Je ne veux pas me faire avoir facilement... Je veux être là, jusqu'à la fin. Je dois protéger Daisuke... Coute que coute... Au péril de ma vie... En même temps, nous sommes sur la route de tous les périls. Je ne peux pas mourir aujourd'hui... C'est certain... Je viens de me trouver une raison de vivre... Daisuke... Je ne peux pas mourir, maintenant... Non... C'est impossible... J'aperçois le commandant... Il a déjà liquidé plusieurs pirates... Il est rapide... J'veux être comme lui... Mais il est maintenant face à quelqu'un qui semble fort... Je dois le rejoindre....

Kazu-niisan
Les responsabilités d'un second.


Le jeune homme qui suivait Daisuke comme son ombre, cet être qui ne pouvait rien faire seul. Toujours lui-même suivit par son grand frère. Il avait dû prendre les rennes de l'équipage après que le capichef avait pris les devants et était parti au combat, seul. Il avait bien entendu suivit, ne sachant pas quoi faire d'autre que de suivre son meilleur ami. Il aurait aimé le suivre, sûrement plus que quiconque ici, mais lui non plus ne pouvait pas, encore.

Lorsqu'ils sont arrivés sur les lieux des combats, il était mélangé entre deux envies. Celle de fuir et celle d'aider son supérieur. Bien sûr, il savait qu'il ne devait pas fuir, c'était contre sa façon de penser. Il n'avait pas le droit, pour ses amis. Captivé par certaines personnes, il en oublia même le pourquoi de ces actions. Le message des révolutionnaires... C'était ça la cause de tout ces combats. Il pensait alors qu'ils étaient manipulés par des gens plus hauts placé... Voulaient-ils vraiment tous ces massacres ?

Ce n'était pas la première fois qu'il était confronté à un combat de ce niveau. (quoique, il n'a pas vraiment d'expérience, donc tout les combats difficiles sont du même niveau, pour le moment, enfin, j'espère que vous comprenez) Il n'avait jamais fait attention, mais il réfléchissait beaucoup, peut être trop. Il envisageait toute les possibilités et donc avait en lui, une sorte de "don" qui lui permettait d'élaborer rapidement des stratégies assez pertinente. C'est donc comme ça qu'il comprit que le combat été facilement en leur défaveur.

"Je sais qu'on a pas eu trop l'occasion de se battre côte à côte, mais j'aimerais que vous suiviez mes ordres. Je vais aller aider Daisuke, son adversaire est Clyde, le second de Harushige, c'est un homme très dangereux. Vous, vous restez ici, Firo, tu aideras les blessés. Okita, Foxy et toi (il parle à son frère) vous le soutenez du mieux que vous pouvez. Ce combat est trop important pour mourir facilement. Je compte sur vous."

Il s'élança à son tour dans le combat, esquivant les attaques mineures des petites frappes qui le séparaient de son ami...

Okita-san
Tu crois vraiment que je vais vous laisser ?


Sérieusement... Je le crois pas. Je sais qu'il est notre supérieur hiérarchique, mais son discours est complètement démodé. Il veut mourir pour nous protéger ? Quel sot... Je ne le laisserais pas faire, et Daisuke non plus d'ailleurs. Je ne peux pas les laisser, tout seul, combattre contre une pointure comme celle-là. Si je le fais, le fossé qui nous sépare sera bien plus grand que maintenant. Je ne peux pas laisser ça se passer comme ça. Il faut que j'intervienne, peu m'importe les réprimandes de Daisuke... Je ferais ce qui me semble juste... Je le protègerais...

Je suis juste derrière Kazuma, sans qu'il me remarque, il risquerait de perdre son attention, mais les ennemis qu'il évite se retrouve face à moi. Je dois m'en occuper, ça va être drôle. Sans vraiment me démotiver, je sors mon sabre et découpe mes adversaires. Quelle honte d'être aussi nul... Ce sont vraiment des pirates ? C'est pas grave, c'est pas le plus important, non... Daisuke... J'arrive...

Je suis enfin avec mes supérieurs, j'ai de la chance, on va sûrement se faire un trois contre un. Même si je préfère largement les combats à un contre un, c'est un cas d’extrême urgence, je dois protéger le Commandant... Kazuma vient de me remarquer, il tire une de ces têtes... Il m'en veut...

"Quoi ? Tu crois vraiment que je vais vous laisser ?"


Daisuke-senchô
Le début d'un combat désespéré



Sans vraiment s'en rendre compte, et alors que l'autre lourdeau venait d'atterrir devant lui, Daisuke avait été rejoins par Kazuma et Okita. Chacun d'un de ses côtés, il se sentait soulagé de pouvoir les voir. Le combat, il aurait peut être pu le gérer seul, même s'il avait des doutes, mais il se sentait plus fort à les savoir avec lui. Toujours sans s'en rendre compte, une musique lui parvenait à l'oreille, il ne se demanda même pas d'où elle venait, ni même qui l'envoyait, mais elle semblait lui donner plus de force... La folie s'emparait elle de son corps ? C'était probable, au vue de ce qu'il leur arrivait.

Dans des gestes lents et précis, les trois marines qui faisaient face à Clyde se préparait au combat. Le commandant changeait de munition, se disant que les balles coupantes ne feraient rien à un gros tas comme son adversaire. Il avait mis le chargeur à balles perforantes. Ces balles pourraient peut être passé au travers de la graisse de l'empoté qu'il avait comme adversaire. Kazuma, lui, déverrouilla ses deux colts et détacha une des lanières qui tenait sa batte de base-ball. Il pourrait, ainsi, être prêt en tout cas. Le troisième marine, le cuisinier, n'avait pas réellement à se préparer, ayant déjà sorti son sabre et était prêt à en découdre à n'importe quel moment.

Le combat allait être lancé.

Firo-kun
Toujours la peur au ventre


C'est pas possible... J'arrive pas à bouger... Remues-toi... Il y a déjà pleins de blessés... Mais... C'est ton boulot de les soigner... Tu veux être bien considéré ? Alors vas les soigner... Vite ! Oui... J'y vais...

Regarde... Ce gars... Il a une blessures au bras... Je pense qu'il va falloir lui amputer... Tu crois qu'il pourra se battre, si tu le fais ? Non ! Pas avant deux mois, voire trois. Laisses-le alors ! Soignes que ceux qui pourront se battre ensuite Oui !

Celui là ! Sa blessure n'est pas très profonde, mais s'il bouge trop, il risque d'être en piteux états. Je m'en occupe. Oui, c'est bien ! Tu sais pourquoi Yasuyoshi reste avec Foxy ? Non... du tout...



Dernière édition par Daisuke Aurola le Sam 15 Déc 2012, 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Ven 23 Nov 2012, 19:03


Ils étaient arrivés assez rapidement en ville où les combats avaient commencé. De nombreux corps jonchaient le sol, immobile, soit morts, soit simplement assommés. Dans tous les cas, l'horreur de la guerre était là... Plus ils progressaient, plus les combats étaient nombreux. En général, il s'agissait d'affrontements simples entre pirates et gouvernementaux, mais les civils avaient quelquefois été pris pour cibles, comme pouvaient en témoigner certains cadavres. Le sang glacé, la demoiselle continua de marcher jusqu'à l'endroit où le groupe atteint Daisuke. Celui-ci avait vaincu un bon nombre de forbans à lui tout seul... Quelque part, c'était surprenant mais en même temps, cela semblait normal, vu son grade et surtout vu les espoirs que les hauts-gradés de la Marine posaient sur lui... Dans tous les cas, il faisait face à un rondouillard que Foxy ne connaissait que de vue. Il devait être le second d'Harushige. D'ailleurs, le capitaine affrontait un autre pirate, un peu plus loin, en plaine, le Fenice. Grosso modo, l'adversaire de Daisuke se battait à ce moment là avec les gouvernementaux... A ses côtés, il avait un équipage. La Kurusogami n'en connaissait aucun mais était prête à parier que sous peu, elle aurait de nombreux échos d'eux... L'épéiste qui avait été contré par la gradée aux côtés du vice-amiral était sans aucun doute compétent... Cependant, ce n'était pas lui qui attirait la vue de la jeune blonde, mais plutôt le type qui fonçait à son tour en direction du pirate Doji. Elle le connaissait bien, ce marine... Et pour cause, il s'agissait de John ! Elle ne put s'empêcher de sourire malgré le fait qu'elle aurait largement préféré le revoir dans d'autres circonstances. Dans tous les cas, elle ne pouvait pas se permettre d'aller l'épauler à ce moment là : elle devait avant tout aider son jeune capitaine !

C'est avec cette conviction qu'elle écouta les ordres de Kazu. Un peu débile, lui... Il voulait qu'ils restent ici, les bras croisés, sans rien faire, en attendant que leurs deux supérieurs se fassent botter le train ? Et puis quoi encore ? Cependant, Okita fut plus rapide que la lieutenante et il rejoint les deux autres sans aucun soucis, battant chaque adversaire sur son chemin... Il était assez bon, lui aussi. A trois, ils pourraient sans doute rivaliser avec ce gros lard... Ou en tout cas, ils pouvaient espérer rivaliser. Dans tous les cas, la Kurusogami prit une décision assez rapidement : elle ne les aiderait qu'en cas d'extrême nécessité. Avant tout, elle devait appliquer les ordres et couvrir Firo... La blonde d'Alabasta fixa celui-ci se balader allègrement entre les blessés à la recherche d'un type qu'il pourrait rapidement remettre sur pied. Yasuyoshi était également resté là... De ce qu'en savait la maudite, il n'était pas exceptionnel au côté de la force... C'était peut être pour ça qu'il restait à distance. Dans tous les cas, Foxy devait agir en faveur de ses nouveaux amis et elle le savait ! Usant d'un soru, elle se plaça aux côtés du médecin et frappa de son bâton un pirate qui s'était approché un peu trop, l'envoyant sur le sol avec force. Elle se tourna vers le jeune homme et dit avec un sourire :

-Ne t'occupes que des blessés, je te couvre.

Elle eut à peine finit sa phrase qu'elle tapait déjà un autre adversaire au niveau du ventre, le pliant en deux d'un seul coup. Elle ne cherchait pas à tuer ses ennemis, juste à les mettre hors d'état de nuire. Il y avait déjà trop de morts, sur ce champ de bataille... Deux épéistes lui firent alors face. L'un d'entre eux attaqua directement, et verticalement. Sans trop de difficulté, la jeune femme le bloqua en positionnant son bâton sur la trajectoire. Ensuite, elle lui donna un coup de pied dans le ventre, le faisant reculer. Le second attaquait déjà, sur sa droite... C'était le moment qu'elle avait attendu pour s'entraîner un peu plus sur une bien belle technique !

-Rankyaku !

A bout portant, son attaque ne put rater sa cible et découpa l'homme horizontalement, au niveau de l'abdomen, le faisant chuter. S'il avait été éloigné, la demoiselle l'aurait sans doute raté... Enfin, ça n'était pas grave. Il était vaincu, c'était l'important ! Le premier attaquait une nouvelle fois, et d'un soru, la Kurusogami se mit derrière lui. Elle frappa alors avec force au niveau de ses talons, le faisant chuter avant de l'assommer d'un autre coup simple au niveau de la nuque. Une autre affaire rondement menée... Se redressant lentement, la lieutenante regarda Daisuke. Elle était prête à intervenir si cela tournait mal, mais elle ne pourrait pas couvrir deux fronts en même temps....
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Ven 23 Nov 2012, 21:48

VS

Doji avait été assez surpris de voir un pirate arriver et foncer directement vers Harushige. Il devait visiblement avoir une dent contre le primé... Dans tous les cas, le démon ne le connaissait absolument pas. C'était peut-être un rookie du coin... Un boulet qui finirait en cadavre, comme les autres. Cependant, son niveau était au dessus de celui des autres, justement... Il bougeait vite, et il fut rapidement devant l'autre pirate pour le frapper. Mais bon... Une attaque aussi faiblarde n'aurait jamais raison d'un type ayant survécu au Nouveau Monde, fallait pas déconner. Le blond fut facilement repoussé. Bon, donc le sanguinaire avait son ennemi... Shouten cherchait donc le sien. Cependant, il n'eut pas beaucoup de temps à réfléchir : celui qui était visiblement le second de ce "Phoenix" fonçait droit dans sa direction. Avec un sourire, Doji le laissa progresser. De toute manière, vu sa vitesse, il l'aurait en moins de cinq ou six mouvements... Mais il pourrait être un échauffement intéressant ! Malheureusement, la gamine qui accompagnait le vice-amiral le bloqua, lui évitant ainsi une mort certaine. Pacifique lui même fonçait désormais en direction de l'autre pirate qui garda cependant son sourire sur son visage. Il affrontait quand même le plus fort de tous les combattants regroupés ici ! En tout cas, lui excepté. Parce qu'il fallait pas déconner : vice-amiral ou pas, aucun marine ne faisait le poids face à ses flammes. D'ailleurs, il eut immédiatement une idée de première attaque... Il pointa sa gourde sur le sol et éclata de rire en hurlant :

-Approches, c'est ça !

Une boule de feu partit immédiatement et explosa sous ses pieds, créant une immense colonne incandescente, veillant à éloigner le combattant au corps-à-corps. Mais ça n'était là qu'une diversion pour masquer le démon à la vue de son adversaire... Il continua en balançant une autre boule de feu, cette fois directement sur le gouvernemental avec un but simple : le faire frire comme un poisson.



Et bah voilà ! Ce cher Fenice était de retour ! Noda ne put s'empêcher de sourire d'un air malsain en le regardant foncer vers son capitaine. En divertissant son supérieur, Nakata pourrait peut être changer ce jour en un bon jour pour l'équipage du sanguinaire ! Quoi qu'il en soit, celui-ci donna ses ordres : il fallait qu'ils attaquent, lui et Fuma, le reste de l'équipage de l'oiseau bleu... Ce serait sans doute plus une formalité qu'un réel combat mais bon, ça pourrait les divertir également ! Après tout, à quatre contre eux deux, ces gosses pourraient peut être les toucher ? Non, sûrement pas, en fait. Dans tous les cas, les deux hommes se mirent en route silencieusement. Fûma restait particulièrement calme, comme à son habitude, et ne semblait pas ressentir vraiment d'émotion, à part le fait que tout cela l'ennuyait profondément. Pearl, quand à lui, riait presque. Frapper sur des rookies était toujours super marrant ! D'un seul coup, il se propulsa en direction du petit groupe, suivit de son coéquipier qui progressait toujours aussi lentement, sans trop se presser.



Un homme-poisson, ici ! Trop cool ! Ruuk allait pouvoir s'éclater à fond ! C'était rare qu'il croise un type de sa race... En plus, il attaquait le bateau d'Harushige ! Vraiment, il s'enchainait bonne nouvelle sur bonne nouvelle, ce jour là ! Quelle chance il avait eu de rester dans l'eau.. Son capitaine avait vraiment eu un bon pressentiment sur le coup : ses congénères étaient toujours mille fois plus intéressants que ces pauvres humains. Dans tous les cas, l'homme-poisson ne pouvait pas laisser ce misérable type couler le si glorieux bateau du sanguinaire... Il se propulsa donc droit dans sa direction a une vitesse vertigineuse avant de tenter de le frapper au niveau du ventre, d'une force exponentielle, même pour un humanoïde de ce type. Une fois ce geste achevé, il donna un coup de paume dans l'eau, en visant une nouvelle fois son adversaire :

-Uchimizu !

Une sphère d'eau partie à grande vitesse dans le but de vaincre simplement l'opposant. Dans tous les cas, si cet homme-poisson crevait aussi facilement, cela serait bien décevant...
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14132
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Ven 23 Nov 2012, 22:19


Malgré la force qu'il avait mis dans sa jambe, le Fenice n'avait pas réussit à blesser son adversaire. En même temps, le contraire aurait été grandement étonnant... Même s'il avait encore énormément progressé, il se demandait bien s'il pouvait vaincre Harushige avec sa force actuelle. Dans tous les cas, il ne devait pas penser à ça : il devait le tuer, simplement, et peu importait le prix qu'il devrait payer ! Le jeune homme fut repoussé par son ennemi et il se rattrapa agilement sans trop de soucis, se rétablissant en position debout. Et voilà que cet enflure demandait à ses sbires de battre l'équipage du musicien... Celui-là ne l'accepterait pas. Damon était toujours avec les autres... Il pourrait sans doute les couvrir. Mais certainement pas triompher face à deux pirates de ce rang... Hato, de son côté, avait foncé à la même vitesse que son capitaine pour affronter l'autre primé dangereux, Shouten Doji. Mais la jeune femme qui accompagnait le vice-amiral le bloqua avec deux épées, le forçant à arrêter son geste. Il ne devait pas se battre face à elle, pas pendant que les autres en baveraient face à l'équipage du sanguinaire...

-Hato, non ! Aides les autres, je compte sur toi !

Voilà qui était dit... Avec l'aide de l'épéiste, la lutte serait plus équitable, de l'autre côté. C'était exactement pour cette raison qu'il ne pouvait pas laisser Harushige le vaincre... S'il perdait, tout serait fini. Il devait trouver une ouverture exploitable et ce, le plus rapidement possible, pour achever là cette vengeance. Une musique retentit alors. Le jeune blond se retourna et fixa un homme et une femme. Ceux-là étaient debout, sur un bâtiment à proximité du champ de bataille... Leur son renforçait le courage du jeune homme qui sourit. Alors, ici aussi, il y avait des musiciens prêts à aider la justice ? Nakata se retourna en direction de son ennemi et se concentra en se mettant en garde rapidement. Cette fois, il n'aurait pas Akuma pour le couvrir pendant qu'il soignerait ses blessures... Il devrait se débrouiller seul ! Tandis que quelques explosions dues aux tirs de la jeune femme continuaient d'apparaître au fil du champ, le blond se lança à l'attaque avec vitesse. Il était bien décidé à faire mordre la poussière à ce type qui était une honte, chez les pirates... Fonçant droit vers son ennemi, il attendit le bond moment pour bondir. Une fois cela fait, il lança sa première vraie technique du combat : Hanare Dan. Il était devant le sanguinaire et, avec une rapidité hors-du-commun, il donna une série de coups de pieds puissants en direction de son buste, en tentant à tout prix de le toucher ne serait-ce que pour le blesser un peu. Cependant, le maudit savait parfaitement que cela ne suffirait pas à clouer un adversaire comme Harushige au sol... D'autant plus que celui-ci possédait le haki de l'observation. Il se changea donc en hybride phoenix et battit des ailes pour s'envoler haut dans le ciel, au dessus de son ennemi. Une fois cela fait, il se remit la tête en bas et reprit sa forme humaine, étant à nouveau soumis à la gravité. Chutant en direction de l'épéiste, il donna un puissant coup de pied, une fois proche de lui, espérant que cela suffise à le blesser.

Quand il était là-haut, il avait pu apercevoir un type du coin de l'oeil. Celui contre qui le gros lard était allé se battre... Daisuke Aurola... Visiblement, ils étaient à chaque fois amenés à se revoir. Mais apparemment, cette fois, ce ne serait pas pour combattre l'un contre l'autre, et c'était tant mieux... Un ennemi en plus sur ce champ de bataille infernal aurait sans aucun doute été mortel pour l'équipage naissant de Tengoku no Seigi.

_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 24 Nov 2012, 17:36

NAKATA !
"Je t'interdis de mourir !"





Cette petite… Comment avait-elle pu parer ma lame si facilement ? Mon regard se posa tout autour de moi, j’observais les miens se préparer à combattre. Mais que faisait-il ? Le mieux était de partir d’ici et rapidement. Ils risquaient leurs vies en restant là, ils étaient d’un tout autre niveau ces types là. Nous n’avions aucune chance sans organisation. Mon regard se posa sur Suji qui attendait simplement de voir ce qui allait se passer. « Toi tu dégages de là ! Tu ne prends pas risque inutiles ! Tu sais très bien ou je veux en venir ! ». Je dégageai ma lame de celle de la marine face à moi en soupirant. « Tu portes mon enfant… Je ne te laisserai pas mourir ici, Suji. ». Une déclaration pouvant choquer l’équipage, mais pour la protection de cette personne, je n’avais pas d’autres choix que de les tenir informés là-dessus. Après quoi, katana en main, j’observais. Le colosse venait de balancer une colonne de feu. C’était une blague ou quoi ? Cette attaque j’aurais pu la parer, mais faire cela si facilement. Les bras droit d’Harushige ensuite, c’était un festival de puissance, ce terrain. Mon regard se posa sur la marine, prêt à dégainer mon second katana, quand la voix de Nakata m’interrompit. Aider les autres, avec plaisir, mais refuser un combat contre une épéiste. S’en était presque insultant. Mais pas le choix, la survie de mes amis était ma priorité.

« Je dois protéger les miens, fais ce que tu veux, mais ne me gêne pas ! Je ne suis pas l’ennemie de la marine aujourd’hui ! » Tournant la tête vers l’équipage. « Damon, Méliandre, Holly, je vous laisse Noda ! »

Utilisant de nouveau ma vitesse, je me déplaçais aussi rapidement que possible pour venir faire face à Fuma, mais je ne l’attaquais pas directement. Mon regard était posé sur le sien, je le fixai à quelques mètres de lui, n’agissant pas, veillant simplement aux voix présentent autour de moi. Lui semblait être plus ou moins de mon niveau, un combattant à ma mesure, que j’affronterai, si le ciel me l’accorde, seul. Je ne combattais pas pour moi pour la première fois de me vie, mais pour préserver mes nakamas. C’était surement là la plus grande source de motivation et d’adrénaline. Fuma hein ? Je n’en avais jamais entendu parler avant ce jour, je n’avais non plus aucune idée des compétences qu’il pouvait avoir ni de sa force brute, et encore moins de sa vitesse. Ce serait donc intéressant, enfin un vrai combat. La mise de ma vie, ou de la sienne. Un combat à mort. Voilà la vraie raison d’être, si je devais mourir, ce serait sur ce champ de bataille. Mais en vue de ce qui m’attendait encore avec mon équipage, je ne mourrais surement pas ce jour !

« Fuma, ce n’est pas contre toi, mais tu vas mourir aujourd’hui. Combattons dans l’honneur. Essaie de ne pas être lâche et perfide comme ton capitaine ! Enchaînement de l’éveil du dragon…»

Un léger sourire suivit cette déclaration. Je pris le nidai kitetsu dans la main gauche, pointe vers le bas, main rabattues contre mon torse, avant de venir lui faire face en switchant. Une fois à son niveau, j’attaquais sans plus attendre, remontant la lame au niveau de son visage. La solution était alors simple, soit il esquivait en reculant, soit il prenait le coup, mais en tous les cas, il prendrait ma lame ! « Kassaki Tachi ! ». A la suite de ce mouvement, directement, je fis une rotation en balançant mon katana avec force vers son genoux, visant à le blesser sans ménagement, pas de tour de chauffe, l’esprit n’était pas à la camaraderie, mais au combat à mort ! « Nodaichi ! ». Si ces coups passaient, sa mobilité sur terre serait fortement compromise.

Citation :
Enchainement de l’éveil du dragon

Premier Mouvement - Kassaki Tachi
La lame vers le ciel
L'utilisateur serre son Katana contre sa poitrine et inflige un coup rapide, pointe vers le ciel , visant le visage de l'adversaire. Le coup est porté de manière à ce que l'adversaire recule. Oblige l'adversaire à reculer, permettant le premier enchaînement nommé : Nodaichi.

Second Mouvement - Nodaichi
Le sabre du champ
L'adversaire laisse son pied droit ou gauche avancé en reculant. Grâce à des pas rapides, l'utilisateur frappe violemment l'adversaire juste au dessus du genoux. Si le Kassaki Tachi est utilisé avant le Nodaichi, les dégâts sont doublé et l'attaque est imparable.

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Switch !"
♣♠♣ Description ♣♠♣ L'utilisateur cour a très grand vitesse, et utilise un katana s'il doit changé subitement de direction afin, de prendre ses adversaires de vitesse. Soulève une grande quantité de poussière.
♣♠♣ Level ♣♠♣ 8





Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
avatar
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
224/250  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 25 Nov 2012, 14:45


Le monde tourne





U
n, deux … Et en voilà maintenant trois. Trois sous-fifre à terre, n’ayant pas apprécié les quelques coups qu’elle donnait. Soupirant, la rose se redressa, bien contente que la louve ne l’ait pas accompagnée ici. Ce champ de bataille n’aurait pas été aisé pour elle et les risques se trouvaient beaucoup trop élevés. Esquivant un coup qui venait vers la gauche, la demoiselle envoya valser son adversaire grâce à Yukinokesshō. Elle avait beau être un logia, ce n’était pas très plaisant de voir ses vêtements partir en lambeaux, même si elle n’était pas touchée par les coups. Regardant autour d’elle, la rose observa les alentours, profitant d’un bref instant de répit. Chacun semblait s’en tirer sans trop de difficultés, pourtant elle avait un mauvais pressentiment. Arrêtes ta paranoïa, ça ne sert strictement à rien… Secouant légèrement sa tête, la demoiselle se reconcentra sur l’instant présent, observant à nouveau les potentiels adversaires qui pouvaient venir l’attaquer. Elle détestait devoir voir un si grand nombre de personnes comme des adversaires éventuels. Cela avait un petit côté stressant et elle, elle n’aimait pas être stressée. M’enfin, ce n’était pas le sujet.

La rose suivait vaguement ce qu’il se déroulait du côté de ses nakamas. Elle était inquiète certes, mais elle suivait vaguement, cherchant tout de même à se rendre utile par-ci par là. C’est pour quoi elle regarda avec un froncement de sourcil deux sbires d’un des pirates se diriger vers eux. Surtout qu’ils semblaient beaucoup plus dangereux que ceux qu’elle avait réussie à mettre à terre. Ca craint…

« Damon, Méliandre, Holly, je vous laisse Noda ! »

Sa tête se tourna vers Hato à la suite de cette phrase. Noda hein ? Tant qu’il y en avait un de moins, ce serait toujours plus simple, même si elle était inquiète pour l’épéiste qui se trouvait déjà auprès de l’autre. Grimaçant légèrement, la rose se rapprocha rapidement de Méliandre et Damon, jugeant que ce serait beaucoup plus simple s’ils décidaient de mettre au point un plan d’attaque.

« J’pense que nous sommes d’accord, si on attaque chacun de notre côté nous sommes cuits … » Elle se mit à sourire, commençant déjà à échafauder un plan. « Faudrait… Essayer de l’endormir, tu penses que tu pourrais Méli’ ? »

L’endormir serait un plus, mais c’était pratiquement utopique comme pensée. De plus, c’était risqué qu’elle l’approche de près, beaucoup trop risqué. Secouant la tête, la demoiselle le regarda approché. C’était franchement casse-tête. Soupirant, la rose fronça les sourcils, murmurant doucement Yobidashi: Kitsune yama, formant ainsi la renarde de neige. Holly comptait privilégier l’attaque à la ruse ce coup-ci. La renarde pourrait servir au niveau du corps-à-corps sans courir de grands risques. Souriant, la rose tourna la tête vers ses nakamas.

« Un allié de plus ne nous fera pas de mal je pense »

Elle ria légèrement, reprenant néanmoins rapidement son sérieux. Les champs de batailles comme celui-ci pouvaient réserver des surprises et il était hors de question de se faire avoir d’une manière idiote. Soupirant, la rose lança Yukinokesshō, sur leur adversaire, espérant le ralentir quelque peu et leur laisser le temps de voir un peu plus pour un éventuel plan. Ici, il y avait trop de paramètres à prendre en compte et la rose trouvait ça franchement galère…


Crédit: Cali' in epicode
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 25 Nov 2012, 19:12

« Le monde tourne »
C'est du suicide, mais c'est pour la bonne cause non ?

Ruby décida de prendre les commandes, un sourire sadique aux lèvres, voilà un petit moment qu'elle ne s'était pas manifestée et se dégourdir un peu avait l'air de l'enchanter à en juger par l'expression qu'elle avait peint sur notre visage. Une expression de pure folie, on pouvait lire dans nos yeux qu'elle était l'exact contraire de moi-même...
Elle laissa fuser les balles droit sur l'équipage se jetant vers nos nakamas, non pas qu'elle veuille les protéger, ça non. Ruby est incapable d'aimer quelqu'un d'autre mis à part elle même, tout ce qui l'importait était l'adrénaline du combat, l'odeur du sang qui emplirait bientôt l'air du champs de bataille...
Sans réellement s'avancer elle essayait de contenir tant bien que mal les membres de l'équipage ennemi lorsqu'une phrase prononcé par Hato la coupa :

« Tu portes mon enfant… Je ne te laisserai pas mourir ici, Suji. »

Un immense sourire naquit sur ses lèvres, elle ne porta alors plus aucune attention aux pirates qui fondaient sur nous, elle tourna un de ses pistolets vers Suji prête à appuyer sur la détente. Il me fallu quelques secondes pour que la réalité m'atteigne, pour que je comprenne les mots que le vampire venait de prononcer. Un nœud c'était formé dans ma gorge, je repris quelques secondes le contrôle de moi-même, une vague de tristesse parue dans mes yeux, j'eus à mon tour l'envie de la déchiqueter, de la réduire à néant. Jalousie. La respiration saccadée, mon cœur prêt à bondir de ma cage thoracique, je dus faire un effort surhumain pour faire changer de direction mon pistolet et au lieu de tirer sur la neko, le coup parti dans les airs.
Un sous-fifre profita de son moment d'inattention pour venir enfoncer son poing dans ma mâchoire avec une force insoupçonnée. Ruby en profita pour reprendre le dessus et attrapa le pirate au niveau du pied avec mon fouet pour le mettre à terre et lui tirer une balle entre les deux yeux.

« Pauvre idiote ! Tu aurais dû me laisser faire ! »

Hato coupa de nouveau cours à ses dires, s'adressant à nos nakamas ainsi qu'à moi-même et... à l'autre... Noda ? Notre regard se porta sur les deux sbires qui couraient vers nous. Lequel des deux était-ce ? Je n'en avais absolument aucune idée, mais une chose était sûr, ils étaient d'un tout autre niveau que ceux qui s'étaient mis en tête de s'occuper de nous jusque là...
Je jetais un rapide coup d'œil vers Hato quelque peu inquiète du fait qu'il se retrouve seul contre un de ces deux là, mais après tout il était l'un des plus entrainés d'entre nous, et probablement le seul avec Nakata a pouvoir dire qu'ils resteraient en vie après cette bataille... Il n'en était pas de même pour nous...
Alors que je me laissais aller à mes réflexions Ruby elle évitait les attaquants qui s'affairaient sur nous. Quelques secondes plus tard Holly était auprès de nous, Ruby disparue presque aussi tôt, étrange, depuis quand me cédait-elle si facilement la place qui me revenait de droit ? Qu'importe...

« J’pense que nous sommes d’accord, si on attaque chacun de notre côté nous sommes cuits … Faudrait… Essayer de l’endormir, tu penses que tu pourrais Méli’ ? »

Elle n'avait pas tord, vu l'entrainement dont il avait dû faire l'objet, nos chances de succès en solo étaient proches du néant... Dans son regard j'avais pu distinguer qu'un plan avait déjà commencé à faire irruption dans les pensées de la jeune fille. L'endormir ? C'était dans mes cordes même si cela risquait de s'avérer quelque peu chaotique... Avec un petit sourire en coin je retirais mes gants et les rangeais soigneusement dans mes poches avant de hocher la tête.

« C'est du suicide Holly... Mais j'aime les défis. Couvrez moi comme vous le pourrez lorsqu'une occasion se présentera, je ferais de mon mieux. Évitez simplement mes mains... Pas spécialement envie que ça se retourne contre nous, on est déjà dans un sacré merdier, pas la peine d'en rajouter... »

Oui c'était un véritable suicide, j'allais y laisser quelques plumes sans aucun doute, voir même plus... Un frisson d'excitation parcouru l'ensemble de mon corps. Cette fois les choses sérieuses allaient vraiment commencer, ce ne serait pas la même chose que lorsque nous nous étions tous retrouvés au Cap des jumeaux, non... Cette fois j'avais le pressentiment que nous n'en ressortirions pas totalement indemnes...
A côté de moi Holly murmura une chose dont je ne saisi pas le sens, une renarde des neiges apparue, c'était un très bel animal certes, mais je n'avais jamais vraiment compris l'utilité de s'en servir comme « arme » j'avais toujours vu les animaux comme une très bonne compagnie et l'idée de que l'on s'en serve de la sorte ne m'enchantait pas spécialement.

« Un allié de plus ne nous fera pas de mal je pense »

Je ne répondis pas, me contentant de fixer Noda qui fonçait droit sur nous. Mes mains se crispèrent légèrement, je rangeais un de mes pistolets et me saisi de mon fouet. Ma mâchoire me faisait un mal de chien. Je crachais un peu de sang par terre et fermais les yeux quelques secondes me concentrant. Lorsque je les rouvris Holly avait déjà lancé une première attaque droit sur notre adversaire. Il nous fallait une stratégie et vite, mais autant l'avouer j'étais navigatrice pas tacticienne et je n'avais absolument pas l'habitude de combattre avec d'autres personnes, j'avais toujours agi en solo jusque là et avais peur de ne pas être d'une grande aide. J'avais toujours plus ou moins foncé dans le tas sans vraiment trop réfléchir... Il faut dire que pour ce genre de chose là, c'était le plus souvent Ruby qui prenait les devants. Mais d'ailleurs elle était passée où celle là ?! Jamais là quand j'en avais réellement besoin ! Je laissais échapper un soupire d'agacement.

« Bon si on arrêtait de se regarder dans le blanc des yeux ?! J'suis pas sûr qu'on ait réellement le temps de pouvoir monter un plan... Juste qu'on attaque en même temps en s'aidant les uns et les autres... T'façon c'pas vraiment comme si on avait le choix... Et franchement... J'compte pas crever aujourd'hui ! »

Pour accompagner mes dires, je pointais mon pistolet en direction de Noda et tirais tout en passant ma langue sur mes lèvres.

« Viens là mon joli... »

« La mort est une loterie méprisable, ordinaire, illogique, même sur le champ de bataille. »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Jeu 31 Jan 2013, 16:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Golden Hana
Vice-capitaineVice-capitaine

avatar
Messages : 672
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
66/120  (66/120)
Berrys: 4.335.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mer 28 Nov 2012, 20:08



Le fantastique jeu du Destin
VICTIMES ! ou non ?



2.

Elle ajusta les manches de la toute nouvelle chemise blanche qui était maintenant sienne. Les jolis ourlets sur les bords lui plaisaient bien, tout comme les boutons décorés de perles, mais Hana se demandait combien de temps ce vêtement si léger et fragile tiendrait. Elle secoua la tête pour chasser les dernières gouttes de ses cheveux. Elle avait déchiré un drap car elle avait malheureusement perdu son foulard, celui qui la suivait partout, entre les dents d'une côtelette, euh, d'un porc. C'était étrange de porter du blanc et surtout très salissant, mais aux grands maux les grands remèdes. Elle glissa le tissu sur ses cheveux devenus un peu trop longs. Pourquoi ne les avait-elle pas coupés déjà ? Elle ne savait plus vraiment s'il existait une raison. Un manque de temps et un manque de matériel sûrement... Le tissu était trop grand, la jeune femme fut obligée de faire plusieurs tours. Elle attacha finalement le tout avec la broche qu'elle avait trouvée sur la chemise, puis elle se demanda à quoi elle pouvait ressembler. Elle n'eut pourtant pas le temps d'y réfléchir car un homme fit un vol plané de deux mètres pour atterrir dans les poubelles de la ruelle dont elle allait sortir. Il eût un sursaut de lucidité et se retourna avant de vomir et de perdre conscience.

« Oh, oh, oh, oh... »

La jeune femme s'approcha de lui. Apparemment, c'était un pirate car aucun de ses vêtements ne rappelait l'uniforme de la marine... et il avait des bottes magnifiques. Tout le monde savait que les chausses des marines étaient d'un laid à mourir de honte après tout. Par soucis de bonté, elle tira l'inconscient hors de la poubelle et le coucha sur le côté à l'abri des combats. C'est vrai, elle était médecin au fond. Médecin. Ce qualificatif semblait tellement invraisemblable lorsqu'on l'utilisait pour la qualifier. Elle n'avait rien d'un médecin. Cette appellation lui venait de Mitsu, certainement parce qu'elle l'avait une fois soigné... Le regard de la jeune femme erra sur le corps de l'homme et tomba de nouveau sur ses chaussures. Il avait vraiment de très belles bottes. Impossible de dire le contraire. Elle regarda ses propres pieds. Nus. Foulant la poussière.

« Ah... Tu permets vieux, j'ai besoin de ça un peu plus que toi pour le moment. »

Elle se pencha, lui retirant délicatement ses bottes. Elle admira un instant le liseré couturé autour du haut montant de la botte qui était renforcé de gros fils de cuir. Franchement. Joli. Elle enfila les bottes, bougea les orteils, fit la grimace. C'était un peu grand mais une bonne chaussette réglerait le problème. Elle sursauta. Un autre homme venait d'atterrir dans les poubelles. Décidément, certains aimaient s'y vautrer. Hana se cura l'oreille. Mouai. C'était un marine cette fois et il avait plutôt l'air agonisant. La jeune femme le tira aussi en dehors des poubelles et le coucha à côté de son potentiel ennemi.


Nous sommes tous égaux dans la mort... parait-il. Boarf.


Elle tira légèrement sur sa chemise dont la tâche rouge annonçait l'étendue des dégâts. La jeune femme grimaça. Ca devait faire mal. Le torse du marine se soulevait rapidement. Des larmes coulaient de ses yeux. Il les ouvrait, les fermait, les rouvrait, comme si la réalité allait s'échapper, comme s'il allait se réveiller sur un autre univers. Peut-être. Hana enleva d'un coup sec le bout de ferraille coincé entre deux côtes. La bouche du marine s'ouvrit d'un seul coup puis se referma aussitôt et se rouvrit sans qu'aucun hurlement ne sorte de sa bouche. Seulement un bruit étranglé. La jeune femme jeta le corps étranger sans plus s'en préoccuper et d'un geste poli par l'habitude sortit de sa poche sa boîte à onguent. Elle en étala copieusement sur la plaie avant de déchirer un morceau de l'uniforme du blessé pour lui bander la plaie.

Il attrapa dans un spasme le bras de la jeune femme alors qu'elle allait se relever. Sa bouche s'ouvrit de nouveau mais il fut incapable de dire quelque chose. Cela arrivait quelques fois, lors d'un trop grand traumatisme. Hana aussi l'avait subi à une époque ancienne. Elle n'avait pas besoin de mots pour comprendre ce que le marine voulait lui dire.


Les yeux sont les fenêtres de l'âme.


L'effroi. L'effroi de celui qui a vu ce qu'il ne devait pas voir. La terreur la plus horrible, l'épouvante la plus grande, la hantise la plus dure : La mort. Hana lui asséna un coup sur la nuque.

« Dors... » murmura-t-elle dans un souffle.

Personne ne devait avoir ce genre de regards. Personne. Et pourtant, beaucoup de ces jeunes gens qui combattaient ici, ailleurs, maintenant, dans d'autres temps, subiraient le même traumatisme : La guerre, l'horreur dans la nature de l'homme. Qui combattait pour la bonne cause ? Qui était du bon camp ? Où était le bon ? Le mauvais ? Hana ne voulait pas savoir.

Elle ajusta ses dagues dans son dos, étira les bras loin au-dessus de ses épaules, passa la main sur la garde de son sabre. Elle était oeuvre de mort. Elle était oeuvre de vie. Elle était le paradoxe de celle qui a connu cette terreur. Elle était Hana comme Set, mais, aujourd'hui, elle serait seulement Hana. La jeune femme évita une lame perdue d'un bond et sous ses yeux s'étala le champ de bataille. La guerre est la folie des hommes. La folie des hommes est la guerre. Elles sont désordre, déchirement, cris. Chaos. Et Hana avait une belle définition de ce qu'était le chaos face à elle. Elle se demanda si tous ces hommes, ces quelques femmes se souvenaient ce qui les avait lancés dans la bataille. Sûrement. Peut-être pas. Une musique couvrit les cris, les bruits de métal, les explosions. Elle se glissa dans les oreilles de la jeune femme. Elle s'insinua dans ses pensées. Elle prit le contrôle de ses sens et le courage s’insuffla dans ses veines. Chaque pulsion de son coeur s'accorda avec le rythme de l'harmonie du chant, puis tout son corps chanta lui aussi.

Une lame fusa vers un jeune garçon à terre. Quel âge avait-il ? Quinze ans ? Le sabre de la jeune femme émit un crissement strident en sortant de son fourreau. Elle voltigea entre le garçon et son bourreau. Elle para le coup. Ses yeux se plantèrent dans ceux, auburn de l'assaillant, promesse de souffrance.


Frapper un homme à terre, qui plus ait un enfant, quelle cruauté.


Le sol se mit à trembler sous les pieds de la jeune femme.

« Touche seulement encore à un homme à terre... »

Son adversaire était-il du camp des bons, des mauvais ? Hana ne le sut jamais. Elle commença à se mouvoir contre sa cible. Son sabre faisait des moulinets autour d'elle. Elle parait les attaques d'un geste d'expert.


Ne pas le tuer... L'empêcher de nuire...


Hana grimaça lorsque le pied du bonhomme lui heurta le genou, mais elle ne flancha pas.


Ne pas le tuer... L'empêcher de nuire...


Elle évita la massue d'un homme qui se battait à côté d'elle, feinta sur le côté, attaqua à gauche, changea de main, attaqua à gauche de nouveau, changea de main, fit une pirouette calculée. Ouverture. Son pied vint percuter de plein fouet la cheville de l'homme alors qu'il fléchissait les jambes. Son corps bascula vers l'avant. Alors qu'il tentait de retrouver l'équilibre sa lame fondit vers Hana. La jeune femme se glissa en dessous. Sa poitrine se colla sur le côté droit du bonhomme. Sa main s'abattit sur sa nuque.


Ne pas le tuer. L'empêcher de nuire.


Il s'effondra. La jeune femme attrapa le garçon toujours à terre par le col et le jeta sans ménagement dans la ruelle. Ce n'était pas un lieu pour les gosses ! Une épée passa à deux centimètres de son nez pour aller s'emboutir dans le thorax d'une femme. Elle s'effondra. Une détonation retentit. Il s'effondra. Un claquement. Un mort. Deux sifflements. Deux agonisants. Une explosion. Quatre blessés. Six à terre. Dix. Vingt.

Hana perdit le contrôle.
Le sol se mit à trembler violemment. Son sang pulsait à une vitesse folle dans sa tête. Le monde tournait. Le monde tournait. Tout autour. Il y eut d'abord un craquement sinistre. Puis plusieurs. Des fissures béantes ouvrirent la terre. Elles sillonnèrent l’esplanade, prenant naissance aux pieds de la jeune femme. Un sifflement passa ses lèvres, couvert par les déchirements de la terre.

« Quelle bande de cons... »

Elle perdit le contrôle.



Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 347

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 01 Déc 2012, 04:43

VS

Le Colonel Kisa n’avait pas du tout apprécié le ton condescendant qu’elle avait perçu dans les paroles de ce sabreur. Elle lui sauvait la vie et il l’écartait sous prétexte qu’elle pouvait être une gêne ! Jamais elle ne pourrait laisser sa passer ça. C’était comme si d’un seul coup, on la traitait de faible, elle, le prodige. Il fallait lui montrer, quitte à agir comme le Vice-Amiral Pacifique ! Décidée à prouver son efficacité, Kisa empoigna ses deux sabres usa du Soru, pour se placer sur le côté des deux hommes d’Harushige et usa de la paire de lames fixée sur sa jambe droite pour lancer un triple Rankyaku. Mais en repensant aux paroles du sabreur, elle finit par revenir aux côtés de son supérieur, où elle pourrait être véritablement efficace.

Revenons un peu plus tôt.
A la suite d’un choix cornélien, le grand héros de la Marine avait opté pour le Démon des flammes, l’éternel solitaire, le tristement célèbre Doji. Il lui avait foncé dessus, en espérant avoir le premier coup. Mais le pirate fut plus vif, il avait attendu le dernier moment pour bouger et dégainer l’arme qui faisait sa renommée dans le Nouveau Monde. Le coup était bien réaliser, mais comme John n’avait pas mis beaucoup de volonté dans sa première attaque, il parvint à se stopper net et à éviter les flammes projetée sur le sol, ainsi que la colonne flamboyante qui en avait résulté, grâce à un puissant bond arrière.

Il fut cependant prit de court par la boule de feu qui fonçait vers lui alors qu’il redressait la tête. L’impact était imminent, il y aurait très certainement eut moyen de l’éviter, malgré tout, mais Pacifique avait le sens du héroïsme, jamais ses hommes, derrière lui, ne pourraient résister à une telle attaque. Décidé à l’encaisser, il tendit ses mains devant lui et ferma les yeux. Elle n’était peut-être pas visible, mais cette « armure » lui permit d’intercepter l’astre incandescent. Mais il y avait trop de puissance, elle le faisait reculer et il devait même serrer les dents pour supporter la douleur au niveau de ses paumes. Il recula ainsi sur environ quatre mètre, jusqu’à ce qu’il trouve en lui la force, la rage de vaincre et l’énergie nécessaire que pour dévier la boule de feu, poussant alors un puissant cri de guerre. De la fumée se dégageait de ses avant-bras, ce qui ne l’empêcha pas de se remettre en position de combat. C’est le moment que choisit le Colonel Kisa pour réapparaître, à ses côtés. Et ils s’élancèrent tous deux pour une attaque combinée, jusqu’à ce que soudainement, un imprévu de taille les força à s’arrêter…

Nous y reviendrons plus tard

[…]

« Today is my day ! » s’était-il dit lorsqu’il était apparu, face à ce groupe de Soldat. Enfin, façon de parler, puisque de manière générale, Clyde ne parlait pas, il grognait ! En réalité, ça aurait donné quelque chose du genre : « Gnrph ! » Enfin bref, on va éviter les scènes de dialogue et tout ira pour le mieux !

Face à tout cette bande d’adversaire, Clyde entama les festivités en levant son poing en l’air, beuglant quelque chose d’incompréhensible. A la manière d’enfant se prenant pour une escouade d’élite, quatre pirates qui l’avaient visiblement suivi apparurent en faisant des salto par-dessus sa tête. Chacun d’entre eux était munis d’une batte de couleur différente. Ils semblaient tous les cinq sur le point d’entamer une chorégraphie lorsqu’une lueur attira leur attention sur la gauche.
Sans que personne ne comprenne comment, une boule de feu fonçait sur le groupe. Pris de paniques, les quatre pirates, prirent leur jambe à leu cou, laissant Clyde seul face, à la boule rouge.

Déterminé, le second joignit ses deux bras au dessus de sa tête, à la manière des ballerines et plissa les yeux, comme pour se concentrer. Au moment de l’impact, il effectua de manière étonnamment gracieuse une série de tour complet sur lui-même, jusqu’à tourner comme une toupie. Comme le projectile de feu avait perdu en puissance, son Haki suffit amplement à faire ricocher la sphère, qui prit alors la direction du groupe de soldat. Mais Clyde n’allait pas en rester là. Il se mit en boulet et se mit à rouler, suivant le sillon dans le sol de la boule enflammée. Non seulement il allait faire des dégats en fonçant ainsi entouré de son haki, mais en plus, les quatre pirate de tout à l’heure, s’était en fait dispersé dans la zone de manière à former un carré. Ainsi, avec leur batte, ils pourraient frapper sur le corps rond du pirate bedonnant, pour le renvoyer vers les soldats au centre.
Malheureusement, un imprévu empêcha cette formation « Human Pinball » de fonctionner efficacement.

Nous y reviendrons plus tard

[…]

- Tu pense être le seul à avoir progressé depuis la dernière fois ?
L’échauffement allait pouvoir commencer. Et cette tête blonde ne trouve rien de plus malin qu’une attaque frontale. C’était tellement prévisible… En même temps, difficile pour lui de faire autrement. Bref, il tenta une rafale de coup de pieds aérien pour commencer. Naturellement, pour ce genre de techniques rapides, même pour moi, mon épée lourde me faisait un sacré inconvénient. Mais en mélangeant parade avec lame, blocage avec main libre et esquive avec le Haki, je pus m’en sortir qu’avec de légers bleus, sur mon bras libre. Même avec la volonté de tué, il restait « lent » au démarrage. Mais bon, chacun son rythme.

- Au fait ! Finalement, on a réussi à en avoir une de sirène. Et ce qu’on dit à leur sujet, les meilleures nageuses blablabla…nawak ! On l’a mise dans le bocal avec les piranha de compagnie de Clyde et … elle s’est faite mangée.

Et voilà qu’il bondissait dans les airs, toujours avec ses mêmes ailes bleues. Franchement, les couleurs flashy, un véritable manque de respect pour les yeux. Et puis, il avait la mémoire courte ou quoi ? La dernière fois aussi, il s’était envolé un peu plus haut, pour une attaque aérienne. Sauf qu’entre temps, son pouvoir, je l’ai analysé. Et je sais que pour me frapper, il doit forcément être tangible. Du coup, avant même qu’il n’entame sa chute, pied tendu vers ma tête (parce que oui, j’avais déjà prévu ce qu’il comptait faire). M’élevant alors que lui descendait, nos deux corps allaient rentrer en collision, mais j’utilisai alors le tranchant de mon épée pour une coupe de type arc-en-ciel, au dessus de la tête, censée coupe cette jambe tangide qui me menaçait. « Rising Sun »Avec lui qui descendait et moi qui montait, il n’y avait que deux possibilités. Soit il avait évité, soit il s’était transformé pour que ça lui passe au travers.

Bon, maintenant que j’y pense, le bocal était peut-être un peu trop petit… Bah tant pis, c’était très divertissant.

Profitant de la gravité, je plaçai ma lame au dessous de mon corps et retombai droit comme ne flèche vers le phénix. Le sabre lourd se planta donc dans le sol. « Meteora ». Y ‘avait-il un corps embroché dessus ou non ? J’allais me pencher pour m’en assurer, mais à ce moment précis… Oh… C’est… Est-ce que cela venait de la fille bipolaire présente dans l’équipage du Fenice ? Non, c’était de l’autre côté, prêt des bâtiments…

Clyde, on switch, il faut que j’aille prendre quelque chose

Nous y sommes : Plus tard (qui est donc la suite directe)

Le sol tremblait avec une telle intensité que John se douta de suite qu’il ne pouvait s’agir d’un séisme naturelle. Il savait que Grand Line présentait souvent de nombreuses surprises, mais n’était pas au courant d’une activité sismique dans le coin. Et visiblement, les habitants du coin non plus, puisqu’aux alentours, les maisons tombaient les unes après les autres. Pire, semblant tout droit provenir de l’épicentre, une sorte de craquelure importante fendait le sol et le séparait en plusieurs morceau. Kisa mit un genou à terre, tout en gardant Doji en visuel, il ne fallait pas que ce tremblant de terre perturbe le combat.

Après quelques secondes, l’intensité du tremblement baissa. Mais à l’instant ou la colonel voulut passer à l’offensive, la main partiellement calciné du Vice-Amiral l’arrêta.

- Vice-Amiral ! Lachez moi !

- Vous savez, Kisa, quand j’étais en formation avant de partir sur Grand Line avec ma flotte pour la première, notre instructeur, un véritable paranoïaque, disait toujours que plus le reflux de l’océan était calme, moins ce qui allait le suivre le serait…

- Que voulez vous dire ?

- Dites à tous les hommes qu’on quitte les lieux sur le champ, dans quelques minutes, cette île ne sera probablement plus…

Il fixait Doji en prononçant cette phrase à haute et intelligible voix, comme pour le prévenir…

[…]

C’était tellement imprévu ! Qui aurait cru que je tomberai sur pareille trouvaille sur cette île ! Après mon enchaînement contre le Fenice, j’avais rapidement quitté les lieux, sabre sur le dos demandant au gros lard de s’occuper du piaf. Dans ma course, j’avais évité de nombreux sbires minables avant de me tenir au sol, le temps que l’onde sismique passe. Entre temps, j’avais bien rigolé, car le musicien craignos se tenait justement sur cette maison, sur le point de s’écrouler. Usant de mon haki, que j’avais bien amélioré depuis, je ne mis que très peu de temps à localiser l’épicentre et si je ne me trompais, la faible vois qui s’y trouvait, inanimée, me permettrait bien plus que tous les trésors que je puisse imaginer. Je quittai donc la scène de combat pour me diriger vers les lieux, à toute vitesse…

- Hey toi ! Ton pouvoir est vraiment terrifiant, mais il va falloir que je t'arrête avant que tu ne saccages les lieux...


Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1680
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 8.601.542.528 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 02 Déc 2012, 22:59




    Chasseur de Prime et Marine, ensemble !




    Acte 1 :


    Spoiler:
     


    La guerre prendrait une autre tournure car désormais un ange noir veillait à favoriser ceux qu'il préférait. Pourtant alors qu'il chantait, il entendit une explosion, cette folle de Sanae ne se dérangeait pas pour tirer des Burst Balls pendant qu'elle chantait. Son arme un peu plus adapter que celle de Noctis pour les longues distances semblait dédier tout ses tires à un gros blond, de façon à aider un homme qui d'après ses habits faisaient parti de la marine, un blond également. Car oui, malheureusement le gros aussi était victime de la musique amplifiante par la faute de ce marine qui l'avait attiré !

    Enfin peu importe, la guerre commençait magnifiquement dans une musique de fond et des individus grandis en puissance. Néanmoins, alors que la musique triomphante rendait le musicien des plus heureux, une petite secousse fit ressentir. Elle restait faible et ne l'empêcha pas de changer sa musique en Angry Song

    Technique:
     

    Cette musique allait énerver tout le monde et rendre la guerre plus agressive, plus mouvementée, faire d'elle une véritable guerre sans merci, sans pitié ! La folie allait bientôt se répandre dans cette île ! La musique se voulant maîtresse de ces lieux ! Les hostilités devaient devenir un si beau spectacle. Pourtant Archer ne pouvait pas laisser cela ainsi ! Il fallait ajouté un peu de piment, comme une cerise. C'est pourquoi en changeant de fond musical Noctis préparait sa nouvelle technique ! color=green]L'hypnose animale ![/color] Cette technique allait au bout de vingt minutes attirer un foule de rougeurs et de pigeons


    A la fin de cette échéance, plusieurs rats se mirent à sortir des égouts de la ville avançant de partout comme attirer par la musique. Tous les rongeurs tapissait le sol de la ville en un instant ! La musique portait tellement qu'elle les avait facilement attiré. Si Archer n'avait pas eut cette équipement booster il n'en aurait pas rameuté beaucoup. En tout cas, les rats avançaient un peu partout dans la ville, l'ordre qu'ils avaient reçut était simple, attaquer toutes les personnes se trouvant dans la ville !

    Alors que Noctis le requiem était entrain d'expérimenté sa nouvelle technique, autour de son bâtiment s'étaient réunis quelques pigeons qui ne manquèrent pas de "pondre" leur excrément lorsqu'Harushige le sanguinaire passa ! Les avait-il esquivé ? Bonne question ! Il se rendait au centre de la ville, l'endroit où les rats se trouvaient tous sans exception ! Les rats s'étaient déjà lancés à l'assaut d'une demoiselle armée de dagues et d'un sabre. Et une fois qu'Harushige entra dans le périmètre d'action des rats, c'est à lui que s'attaquèrent les rats ! Cette ville ne possédait pas une aussi grande quantité de rats que pensait Noctis, mais il suffirait à tuer bien des personnes faibles ou gêner n'importe qui. Les rats, porteurs de graves maladies, une morsure et ces rats venants des égouts, donc un lieu horriblement sale, une morsure de ces rats écœurants, une seule et c'est la maladie grave obligatoire !

    Souriant de façon mesquine, Noctis se débrancha de tout ses amplis. Et ne voulant plus consommer son énergie utilisa Black Cat. Cette technique généralement déstabilisante allait cette fois servir de kit haut-parleur. Plusieurs amplis apparurent sur le corps de Noctis. Sanae arrêta de chanter alors que des amplis sortait une sorte d'enregistrement de la musique précédente maintenant le contrôle des rats. Le chasseur et son alliée arrivèrent sur des immeubles non loin de la position du sanguinaire et d'un inconnu.

    Le bâtiment où se trouvait Archer semblait tenir plus ou moins tandis que d'autres tombaient au fur et à mesure. En fait il se trouvait sur le toit du bar sympa du début de cet évènement. Ce bar se disant "high-tech" devait être aux normes parasismiques alors ? En observant de plus prêt, on remarquait que les séismes venaient directement de la jeune femme qu'Haru allait approcher. Une maudite ? Que se passait-il vraiment ? Comptait-elle détruire cette île ? Il valait donc mieux fuir non ? Pourtant, Archer, qui au passage s'était rhabillé semblait en demander encore. Sortant ses révolvers il se préparait à réagir dès que possible !





Revenir en haut Aller en bas
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mer 05 Déc 2012, 01:14


La meilleure Arène possible


Alors qu’il s’apprêtait à percer la coque du navire, Shindô eut comme une sorte de flash. Il se hissa momentanément hors de l’eau et reconnu de suite la musique caractéristique de Noctis. Alors c’était lui l’homme perché ? Pourquoi avait-il fait semblant de ne pas reconnaître son partenaire, et où était passé Dust ? Tant de question auxquelles le musicos allait devoir répondre lorsque tout serait terminé. En attendant, il fallait se débrouiller pour se sortir vivant de cette situation particulière. Sans chercher à en comprendre d’avantage, Shin’ se focaliser sur son objectif : faire un trou dans ce navire, puis s’occuper de Fenice et son équipage et quitter les lieux sans demander son reste. Il posa calmement sa paume gauche pour pouvoir viser convenablement. Lorsque soudain, ses organes sensitifs l’alertèrent d’un brusque mouvement dans l’eau.

Il se retourna juste assez tôt que pour voir ce coup de poing arriver. Par automatisme, il plaça ses deux avant-bras devant lui et sentit les phalanges s’enfoncer dans sa garde et le propulser avec force en arrière. Ne pouvant que subir l’attaque sans rien faire, Shindô s’enfonça à une vitesse ahurissante vers les fonds marin. La puissance inouïe de cette attaque et cette rapidité de mouvement dans l’eau ne pouvait provenir que d’un homme poisson. Il avait été pris par surprise à cause de son manque de vigilance. Et malheureusement pour lui, à cause de la différence de réfringence entre l’air et l’eau, la musique de Noctis ne pouvait pas lui parvenir. Il était seul face à cet adversaire de taille. Shin’ le réalisa alors qu’il continuait sa chute vertigineuse, mais plutôt que de l’apeurer, cela le fit sourire. Il n’avait plus eut ce genre d’occasion depuis trop longtemps.

A quelques mètres du fond, il se redressa brusquement et put alors contempler celui qui lui faisait face. Enfin, l’instant fut très bref, car il remarqua avec stupeur qu’un dangereux projectile l’avait suivit. D’un puissant battement, il s’élança en direction de la surface, allant à l’encontre de cette dangereuse sphère d’eau, qui fusait pourtant vers lui à haute vitesse. Et à l’instant précis de l’impact, sûr de lui et de sa figure, il effectua une vrille spectaculaire, qui l’écarta un bref instant de la trajectoire de la balle… Sans freiner d’un pouce depuis le début de son ascension, il était approchait à présent de la portée de son ennemi et put alors l’observer distinctement, avant de lui porter un coup à son tour. Il s’agissait visiblement d’un homme requin, que Shin’ ne connaissait pas. Mais cela expliquait la violence du coup de poing. Mais comme pour lui prouver qu’il pouvait également faire de même, le Fugu prépara lui aussi son poing. Ce ne fut qu’à cet instant qu’il remarqua le sang qui venait… de son corps.

En vérité, dans sa vrille de tout à l’heure, la balle lui avait éraflé l’épaule. Sur le moment il ne sentit rien, probablement à cause de l’adrénaline, mais à présent qu’il allait justement utiliser ce bras pour frapper, il comprit à quel point la douleur était réelle. Cela ne l’empêcha pas de frapper avec conviction.
- Hyakumaigawara Seiken ! hurla-t-il en serrant les dents.
Plus qu’un simple combat pirate-chasseur, cet affrontement était devenu un duel, qui opposaient deux farouches guerriers dans la meilleure arène possible. Pourtant, peu de temps après ce premier coup, Shindô décela une vibration. Son adversaire ne l’avait sans nul doute pas ignoré lui non plus. De tels phénomènes précédaient généralement les reflux marins. Lors de ces derniers, le niveau de la mer baissait drastiquement et celle-ci devenait étonnamment calme.
Dans la tête du Fugu, ces déductions s’enchaînèrent les unes après les autres. Sous l’eau, il avait peut-être échappé au tremblement de terre, mais ce n’était rien en comparaison de la déferlante qui … risquait de tout emporter.


- J’imagine que ça nous laisse moins de temps pour faire connaissance…lança-t-il d’un ton de défi
A ces mots, le chasseur de prime ferma les yeux et laissa progressivement une substance indigo recouvrir l’ensemble de sa peau. Ce poison y resterait pendant deux minutes, après quoi Shin’ devrait forcément manger et digérer des végétaux, pour en régénérer. Un processus bien curieux, qui rendait chacun de ses coups potentiellement mortel. Un simple contact et la cible devenait incapable de bouger. Véritable don pour les uns, abomination pour les autres, au fil des années, Shindô avait appris à composer avec cette substance qui faisait partie de lui. Il s’élança à nouveau droit vers l’homme requin.
Quelle joie, se battre dans l’eau était unique, car l’on pouvait évoluer dans trois dimensions. Un réel plaisir que devait probablement ressentir les combattants aériens…


- Harakudashigeri !


Citation :
Techniques utilisées :
Hyakumaigawara Seiken – Un puissant coup de poing capable d’éjecter l’adversaire. Il est si puissant qu’il peut briser cent tuiles.

Kaisoku: Harakudashigeri – Une attaque très efficace sous l’eau. Shindô fond droit sur son ennemi tel une fléchette avant de lui coller un puissant coup de pied dans l’estomac.
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Jeu 06 Déc 2012, 00:31



Enchainement d'enchainements


C'est plein de courage que les trois hommes se tenaient face au pirate aux vêtements rouges. Jaugeant rapidement leur adversaire, ils se rendirent compte qu'il était bien plus puissant qu'eux. D'un côté, ça inquiétait le capitaine, Daisuke. Il s'inquiétait pour son équipage, ses amis, sa vie... Mais il s'inquiétait aussi pour lui, en quelque sorte... Sans eux... il n'était rien... D'un autre côté, ce combat l'excitait, mais pas autant que Okita qui était complètement explosif. Ne cachant pas son envie de combattre, il émettait une aura de meurtre que ses collègues n'auraient jamais imaginé. Il souriait comme un véritable démon et aurait pu déchiqueter n'importe qui avec seulement son regard. Toujours un peu désinvolte, Kazuma rigolait un peu de la situation. C'était l'une des rares personnes capable de rire dans ce genre de moments. Trouvant toujours quelque chose d'amusant dans les problèmes, les péripéties ou les combats dangereux, il parvenait à détendre l'atmosphère d'une simple phrase.. Mais aujourd'hui, cette phrase était plus difficile à trouver. Certes leur adversaire était gros. Certes il avait l'air d'un gros abruti. Cependant, ce n'était pas une raison de le sous estimer, c'était tout de même le second de Harushige... Le sanguinaire...

Je ne vais pas vous décrire la scène selon les points de vue de chacun des membres de l'équipage, comme j'avais l'habitude de faire depuis le début de l'évent, donc je vais juste énuméré les actions de chacun d'eux et voilà...

Alors que les trois hommes se tenaient face à l'autre, seul, il fut rejoins par quatre autres hommes, ce qui faisait maintenant basculer l'avantage numérique du côté de pirate. Du jaune au bleu, en passant par le rouge et le vert, chacun des nouveaux venus supporté une batte. Ayant pris la pose, Clyde fut copié par ses compères... Une technique ? Les marines en doutaient. Ils regardaient cette scène avec presque de la stupéfaction... Ils étaient bouche bées et les regardaient débuter un semblant de chorégraphie. Cependant, comme les évènements s'enchainaient sur l'ile, rares étaient les attaques de grande ampleur qui n'avait d'effets sur le seul combat des titans. C'est ainsi qu'une boule de feu, lancée par le démoniaque Doji et projetée par le vice-amiral Pacifique, vint sur le groupe des cinq pirates... Quatre d'entre eux quittèrent immédiatement le chemin prévisionnel de cette même boule et laissèrent leur "chef" se débrouiller.

Ce genre de boule de feu, Daisuke en avait déjà vu... Enfin, aperçu... Il est vrai que pourtant, elle n'était pas si puissante, mais elle ressemblait énormément à son chargeur Ullr. Lorsqu'il s'était battu contre le gars du Ragnarock, l'autre homme, à la lance, lui avait balancé cette attaque surpuissante à la figure. Il n'avait pas supporté et était tombé dans les vapes immédiatement, mais aujourd'hui, ça ne se passerait pas ainsi, car l'autre blond, le pirate, s'était mis à vriller sur lui-même, faisant en sorte de renvoyer la boule de feu en direction des trois marines. Prit au dépourvus, les trois hommes ne réagirent pas assez rapidement pour esquiver. Ce n'est que grâce à un réflexe surhumain du commandant, qui, avec de la fumée, avait fait voler ses collègues hors de la zone de passage de la boule de feu. Ne craignant pas la chaleur ni le feu, il n'avait pas à s'inquiéter de cette attaque, mais la seconde, celle du pirate était à craindre...

C'est vrai... J'ai dit que je ne montrerais pas ces actions selon divers points de vue, mais comme j'ai deux groupes avec mes PNJs, je suis un peu obligé de faire comme MJ ici présent, donc je dois aussi vous raconter ce que font Firo et Yasuyoshi... car oui... Ils sont pas inactifs

Ils étaient tout deux un peu plus en retrait, l'un soigné certains blessés, leur administrant diverses piqures et remèdes. Certains se relevaient péniblement... D'autre pas du tout... Pour ces derniers, la guerre était terminée pour eux, car oui, avec les médicaments qu'il leur fournissait les feraient souffrir dans quelques minutes. Certes il permettait à des blessés assez grave de se relever, mais que pour une durée limitée. Cette limite était repoussé grâce à la puissance de la musique qui se révélée être quelque peu salvatrice, au début. Par la suite, cette musique changea et changea aussi le comportement des rescapés, mais ce n'est pas le sujet. Alors qu'un blessé venait de tomber au sol, les deux membres de l'équipage restèrent figés à l'arrivé de la boule de feu. Elle était tout de même plus faible qu'au début, beaucoup plus faible. Elle avait passé les bras du vice-amiral, le corps du second de l'équipage du sanguinaire et avait traversé leur capitaine. Elle ne devait plus faire mal à grand monde, mais sa vision, gigantesque, faisait d'elle une chose imposante. Elle ne pouvait pas être ignorée et les deux hommes ne l’ignoraient pas. Elle se dirigeait vers eux, assez lentement. Ils auraient pu l'éviter facilement si la secousse qui fit trembler l'ile ne se fit pas ressentir au même moment. Quel est donc le nombre de chance pour que ce genre de coïncidence arrive à ce moment-là de l'histoire... Certainement proche de "l'inexistant"... Et pourtant...

Je reviendrais sur leur histoire, à eux, plus tard, je laisse le soin à Foxy de les faire bouger, si elle en a envie, je vais donc maintenant me concentrer sur le "combat" des trois champions de l'équipage et des cinq rigolos pirates...

Kazuma et Okita avait été refoulé par leur capitaine, par un puissant coup de main, fait de fumée. Ils n'avaient pas été trop éloigné, mais assez pour échapper à la chaleureuse attaque du forban. Suite à ça, ils s'étaient retrouvés, chacun, entre deux pirates. Clyde, cet imbécile, c'était mis en boule et fonçait sur Daisuke, qui se re-matérialisait rapidement. Par réflexe, il sauta au dessus du boulet pirate et grâce à la légèreté de la fumée, il pu sauter assez haut pour avoir le temps de viser avec son pistolet et ses balles perforantes sur le gros lard. Vidant son chargeur, il se doutait qu'il subirait peu de dommage, mais là n'était pas le but... enfin si... Mais il savait son œuvre quasiment inutile... Dans un geste frénétique il changea de nouveau de chargeur pour en mettre un autre. (Waaaah ! C'est juste pour pas dire lequel et pouvoir choisir plus tard, en fonction de ce que fera l'autre brute blonde)

Okita et Kazuma avait brièvement vu le rondouillard rouler vers leur commandant et semblait vouloir l'aider. Cependant ils avaient autre chose à penser. La secousse arriva à ce moment là... Légèrement déstabilisé l'un des deux super soldat marine se jeta corps et âmes sur l'un des quatre pirates bizarres et fendit, avec son sabre, horizontalement, là où l'autre devait se trouver. Quant au second marine, il ne soucia pour rien au monde de ceux-là, il fonça sur le gros Clyde, prêt à le frapper avec sa batte de baseball, au moindre mouvement suspect... Tout ses mouvements étaient suspects... donc... Ce qu'il fallait démontrer : Il allait tenter de le frapper... peut importe ce qu'il ferait.

Daisuke était en l'air lorsque la secousse fit mouvoir l'ile, il ne mit pas longtemps, cependant, à retomber au sol. Cela fait, il vit une ombre passer pas loin, il la reconnu facilement... C'était Harushige et il parlait à Clyde.

"Clyde, on switch, il faut que j’aille prendre quelque chose "

À partir d'ici, je suis un peu bloqué... Je peux faire des suppositions, mais ce ne serait pas "légal", point de vu Rpique, car je n'ai pas le droit de faire bouger un PNJ tel que Clyde. Je pourrais faire la supposition qu'il veuille rejoindre Nakata pour faire un truc à deux... Ça déplairait pas à Nakata je suppose, mais bon... C'est que des suppositions... Je pourrais croire qu'il n'a rien entendu, ou qu'il est trop idiot pour comprendre le sens du mot "switch"... Bref, je peux pas faire grand chose... c'est embêtant. Bref, je verrais dans le prochain poste de monsieur Maitre Jeu



Dernière édition par Daisuke Aurola le Sam 15 Déc 2012, 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]
» Le Monde tourne. [Event, 1er groupe Grand Line]
» Calme plat avant Grand Line
» Le Monde tourne. [Event]
» Le Monde tourne. [Event]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-